Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Inauguration du mémorial du mont Valérien
18 juin 1960
Evénement historique

Contexte

  • En juin 1940, l’armée française est écrasée par le Reich d’Hitler : Philippe Pétain signe l’armistice le 22 juin. Il obtient les pleins pouvoirs le 10 juillet 1940 ; après avoir rencontré Hitler, il affirme vouloir entrer « dans la voie de la collaboration » avec l’Allemagne nazie.
  • De Gaulle rejoint l’Angleterre en juin 1940, et lance son appel aux Français le 18. Il souhaite continuer la guerre, et s’efforce d’organiser le mouvement de la Résistance en France. Toutefois, les Français n’ont pas été soit résistants soit collaborateurs : selon les périodes ou les groupes sociaux, ces deux positions ont évolué, bien que la majorité de la population essaye principalement de survivre dans un contexte de privation et d’occupation.

18 juin 1960

Personnages

Charles de Gaulle

Déroulement

La forteresse du mont Valérien se situe dans le département des Hauts-de-Seine. Entre janvier 1941 et juin 1944, c’est un lieu d’exécution utilisé par les Allemands. L’occupant y fusille d’abord des résistants individuellement, avant que ces exécutions ne deviennent collectives au moment de l’adoption du « Code des otages » contre les résistants communistes, en novembre 1941.

À la Libération, une bataille – mémorielle celle-ci – a lieu entre communistes et gaullistes notamment. Le Parti communiste, se revendiquant le « Parti des Fusillés », va organiser, dès septembre 1944, la première cérémonie. Les gaullistes vont faire de-même le 11 novembre 1945, avec une cérémonie présidée par de Gaulle lui-même. Ce dernier souhaite établir un mémorial national : le projet est toutefois vite arrêté. Ainsi, chaque année, les communistes et gaullistes se partagent les lieux pour leurs cérémonies respectives, et ce conflit mémoriel met à l’arrêt les recherches historiques sur l’identité des fusillés.

La vision gaulliste va toutefois s’imposer avec l’arriver de De Gaulle au pouvoir en 1958 à la présidence de la Ve République : le projet du site mémoriel est relancé, appelé mémorial de la France combattante, et une dalle est installée. Les symboles présents – la Croix de Lorraine et un extrait de l’appel du 18 juin– entérinent la victoire gaulliste. Le 18 juin 1960, de Gaulle inaugure le mémorial : la date est symbolique et renvoie à l’appel du 18 juin 1940 lancé sur les ondes de la BBC depuis Londres.

Conséquences

  • On estime à plus de 1 000 le nombre de personnes fusillées au mont Valérien. En 2003, les noms des fusillés sont gravés sur un monument, qui trouve sa place dans la clairière des fusillés, proche du mémorial.
  • Tous les 18 juin, une cérémonie commémore le sacrifice de tous les combattants français pour la Libération, mais également l’appel du 18 juin de De Gaulle.