Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Indépendance de l’Égypte, la Turquie, l’Iraq, le Liban et la Syrie
1922, 1924, 1932, 1943 et 1946
Evénement historique

Contexte

  • 1920 : conférence de San Remo qui fixe le sort des provinces de l’Empire ottoman et prépare les conditions de paix avec la Turquie.
  • 1920 : signature du traité de paix séparé, à Sèvres, entre la Triple Entente et la Turquie. Le vaincu est démantelé au profit des vainqueurs de la Première Guerre mondiale et des minorités du pays.
  • 1920 : la Société des Nations reconnaît le traité de Sèvres en attribuant deux zones de mandats sur le Proche et le Moyen-Orient au Royaume-Uni et à la France.
  • 1882 - 1922 : l’Égypte est contrôlée et occupée par le Royaume-Uni.
  • 1920 - 1932 : mandat britannique de Mésopotamie sur l’Irak sous la forme d’une monarchie constitutionnelle de tutelle avec le roi Fayçal ibn Hussein, créé par le traité de Sèvres.
  • 1929 - 1946 : période de la Syrie mandataire ou le pays est administré par les Français sous le régime d’un mandat de la Société des Nations.

1922, 1924, 1932, 1943 et 1946

Personnages

Faysal ben Hussein

Mustafa Kemal Atatürk

Déroulement

Les mandats français et britanniques sur le Proche et le Moyen-Orient ratifiés par la Société des Nations et l’instance internationale de l’époque n’ont au départ que pour intention de favoriser la naissance démocratique des États arabes. Cependant, les deux vainqueurs de la Première Guerre mondiale vont user dans la région des mêmes méthodes coloniales que dans leurs autres possessions extra-métropolitaines. Ceci va provoquer une nouvelle forme de nationalisme où l’on assiste à l’éveil d’une opinion qui réclame l’union des différents peuples arabes et dénonce l’arbitraire des frontières tracées par l’occupant européen en fonction de ses intérêts propres : c’est le panarabisme.

Le 3 mars 1924, les députés turcs, emportés par Mustafa Kemal Atatürk (président turc), votent l’abolition du califat. Ce renversement à fort contenu symbolique fait de la jeune République turque le premier État laïc et républicain du monde musulman et donne le coup d’envoi à la modernisation du pays. Les protectorats français et britanniques acceptent progressivement de laisser du pouvoir aux arabes, sous la pression des nationalistes, mouvement puissant mais mal organisé, qui réclame la fin de la colonisation. Le 3 octobre 1932, le Royaume d’Iraq accède à l’indépendance. Le 22 novembre 1943, les représentants de la France libre du général de Gaulle concèdent en pleine Seconde Guerre mondiale l’indépendance au Liban, avec le soutien des Anglais. En 1946, la France lève son mandat sur la Syrie. C’est la fin, si l’on met de côté l’occupation du canal de Suez en Égypte, de la présence militaire des alliés au Proche et au Moyen-Orient.

Conséquences

  • 1954 : le colonel Nasser devient le président de l’Égypte et se pose en leader du monde arabe laïc et du Tiers-Monde.
  • 1971 : mise en œuvre du projet de l’Union des Républiques arabes qui devait regrouper, sous l’impulsion de la doctrine panarabisme de Mouammar Kadhafi, la Lybie, l’Égypte et la Syrie.