Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Investiture de François Mitterrand
21 mai 1981
Evénement historique

Contexte

  • Depuis la création de la Ve République par de Gaulle, le pouvoir présidentiel est renforcé. En témoigne l’élection du chef de l’État au suffrage universel direct.
  • François Mitterrand a réussi à s’imposer comme le leader de la gauche française : désigné premier secrétaire du parti socialiste lors du congrès d’Epinay en 1971, il engage un fort travail pour unifier la gauche (Programme commun de la gauche en 1972) avant de tirer profit de l’érosion électorale du Parti communiste français, premier parti de France après la Seconde Guerre mondiale. Il se présente en 1974 à l’élection présidentielle, qu’il perd au second tour face à Valéry Giscard d’Estaing.
  • Le 10 mai 1981, François Mitterrand est élu président de la République française, avec 51,75 % des voix, face à Giscard d’Estaing, candidat sortant. Pour la première fois depuis la création de la Ve République, un président de gauche est élu, et le parti socialiste est la première force politique du pays. 200 000 personnes se réunissent place de la Bastille, à Paris, à l’annonce des résultats.

21 mai 1981

Personnages

François Mitterrand

Valéry Giscard d’Estaing

Déroulement

C’est le 21 mai 1981 qu’a lieu la passation de pouvoirs entre l’ancien et le nouveau président : c’est l’investiture de François Mitterrand. L’investiture présidentielle répond à un certain protocole : le nouveau président doit se rendre au palais de l’Élysée, remonter les Champs-Élysées pour déposer une gerbe sur la tombe du soldat inconnu, et enfin rendre visite au maire de Paris, qui était à l’époque Jacques Chirac. L’investiture est donc un rituel politique institutionnel.

François Mitterrand ajoute une visite à ce rituel : celle du Panthéon. Il remonte à pied, avec toutes les personnalités socialistes, la rue Soufflot, une rose à la main, acclamé par une foule importante. Il entre dans le monument, mais seul cette fois-ci. Les caméras de télévision le filme en direct déposer une rose sur les tombes de Jean Moulin, résistant, Victor Schoelher, qui a aboli l’esclavage en 1848, et enfin Jean Jaurès, figure incontournable du socialisme français.

Conséquences

  • Mitterrand voulait tout d’abord rendre hommage à ses inspirateurs. Mais, à travers sa visite au Panthéon, le nouveau président souhaite également conforter sa nouvelle stature d’homme d’État dans la tradition républicaine – de part sa seule présence dans le monument –, et s’inscrire dans le temps long de l’histoire de France.
  • L’image de cette visite au Panthéon reste forte pour les Français. La photo de Mitterrand, une rose à main, sera présente dans tous les manuels scolaires.