Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Mise en circulation de l’euro
1^^er^^ janvier 2002
Evénement historique

Contexte

  • 1865 : premier projet d’une monnaie européenne supranationale sous l’impulsion de Napoléon III, dans le cadre de l’Union latine. Ce projet est interrompu par la Première Guerre mondiale.
  • Années 1970 : devant les turbulences du régime monétaire institué par la politique agricole commune, qui pose des problèmes à mettre en place un taux de change contrôlable entre les différents pays adhérents de la Communauté économique européenne (CEE), les dirigeants européens réfléchissent à la mise en place d’une monnaie unique.
  • 1992 : le traité de Maastricht officialise la décision de créer une monnaie européenne.
  • 1995 : le traité de Madrid retient le nom « euro » pour la monnaie qui est en train d’être instituée.
  • 1998 : institution de la Banque centrale européenne (BCE), dont le siège est à Francfort-sur-le-Main. Elle est chargée d’émettre l’euro comme monnaie unique et de définir les grandes orientations de politique monétaire de la zone euro.
  • 1er janvier 1999 : l’euro devient la monnaie unique de onze pays européens et les taux de change des monnaies participantes sont fixés de manière irrévocable (1 euro = 6,55957 francs).

1er janvier 2002

Déroulement

Le 1er janvier 2002, les billets et les pièces en euros sont mis en circulation dans les douze États membres de l’Union européenne qui ont adhéré à la zone euro. Les anciennes monnaies nationales vont alors disparaître progressivement. Il s’agit de la plus vaste opération d’échange monétaire que le monde n’ait jamais connue.

En France par exemple, les commerçants acceptent encore le franc pour deux mois, mais vont rendre la monnaie en euro, alors que les banques ont changé le cours des comptes dans la monnaie européenne et que les guichets ne donnent plus que des euros. La population, majoritairement favorable à l’introduction de cette nouvelle monnaie, l’accueille avec bienveillance, tant les politiques en font la promotion.

Afin que les différents États membres de la zone euro restent intégrés économiquement, différentes normes strictes sont instituées, telles la nécessité de ne pas dépasser un déficit budgétaire d’au moins 3 % de leur PIB, critère qui a largement été bafoué depuis, ou encore de respecter une faible inflation.

Conséquences

  • 2007 : la Slovénie rejoint la zone euro.
  • 2008 : Chypre et Malte rejoignent la zone euro.
  • 2009 : la Slovaquie rejoint la zone euro.
  • 2011 : l’Estonie rejoint la zone euro.
  • 2014 : la Lettonie rejoint la zone euro.
  • 2015 : la Lituanie rejoint la zone euro.