Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Peste noire en Europe
1347 - 1352
Evénement historique

Contexte

  • Le Moyen Âge connaît de nombreuses famines ou disettes qui affaiblissent les hommes, notamment la grande famine de 1315 - 1317. En effet, la démographie étant en pleine expansion, les sols n’arrivent plus à subvenir aux besoins nutritionnels de la population.
  • Aux pénuries alimentaires s’ajoutent les combats qui sévissent entre la France et l’Angleterre (guerre de Cent ans).
  • La peste noire apparait en 1347 après six siècles de sommeil, la dernière connue étant la peste de Justinien (VIe - VIIIe siècle).

1347 - 1352

Déroulement

La peste noire (ou bubonique), transmise par le bacille de Yersin (Yersinia Pestis), arriva a priori par les puces de rats des navires plutôt que par les cadavres contaminés. Son foyer prend naissance en Mongolie vers 1331, et s’étend sur les bords de la mer Noire. C’est à Caffa, un comptoir gênois, que le siège mongol de la Horde d’Or s’avère fatal pour l’Europe (1346). En effet, les galères italiennes infectées contaminent ensuite toutes les villes dans lesquelles elles font escale : Constantinople, Messine, Marseille…

Le fléau se propage très rapidement et n’épargne personne. En outre, le manque d’hygiène n’aide pas à endiguer la maladie. Tout le pourtour méditerranéen est touché (Italie, France, Espagne, etc.) avant que cela ne contamine le monde arabe (Égypte, Syrie) ainsi que l’Europe du Nord en 1352.

L’épidémie s’étire à travers tout le continent européen et décime 30 % de la population en cinq ans (1347-1358), faisant 25 millions de victimes. Si de précédents épisodes ont déjà eu lieu, celui-ci est le mieux décrit par les chroniqueurs de l’époque, ce qui explique qu’il demeure dans les mémoires. Le fléau deviendra endémique et resurgira régulièrement au cours des siècles suivants.

Conséquences

  • Subissant les famines, les guerres puis la « mort noire », la population européenne, en pleine croissance pendant quatre siècles, diminue d’un tiers. On fuit les villes par peur de la propagation due à la surpopulation, et le prix du foncier s’effondre.
  • La main d’œuvre venant cruellement à manquer, les paysans en profitent pour demander des augmentations de salaire et revendiquent certaines libertés. Dès lors, naissent de grandes crises sociales, telle La Grande Jacquerie en France en 1358. On assiste parfois à des renversements de situation, certains paysans devenant soudain de riches héritiers, puisque seuls survivants. Le visage de la société se trouve modifié.
  • Ce fléau trouvera un écho dans le monde des arts : Boccace décrit la peste à Florence dans son Docaméron ; l’effigie de saint Sébastien, protecteur de la peste et des pandémies, est très utilisé alors dans la peinture et la sculpture… On assiste également à une rupture artistique, la mort brutale de certains maîtres empêchant la transmission du savoir (Maso di Banco, Pietro et Ambrogio Lorenzetti).
  • Cette atmosphère apocalyptique, qui laisse entrevoir la fin du monde, engendre la montée des extrêmes. Les juifs, suspectés d’avoir empoisonné les puits, sont persécutés, malgré la protection que leur accorde le pape Clément VI. Une crise morale s’annonce.