Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Politique de l’enfant unique en Chine
1979 - 2015
Evénement historique

Contexte

  • Comme beaucoup de pays du tiers-monde, la Chine a connu une transition démographique importante. Pour les dirigeants chinois, l’augmentation rapide de la population était synonyme d’une limitation de la croissance économique et du développement du pays.
  • Dès le début des années 1970, une loi commence à limiter les naissances : les citadins doivent se limiter à deux enfants, et les ruraux à trois.

1979 - 2015

Déroulement

En 1979, une nouvelle loi entre en application : elle limite les couples à un seul enfant. Les dirigeants chinois misent sur les incitations pour faire accepter cette décision : les couples qui s’engagent à n’avoir qu’un enfant se voient remettre une carte d’enfant unique. Grâce à cette carte, les couples accèdent à des logements plus spacieux, des primes financières, la gratuité des soins médicaux ou encore la priorité sur certains emplois. Ces mesures ont un coût important, si bien que les contraintes vont s’accentuer, et remplacer les mesures d’incitation. Certaines minorités ne sont pas concernées par cette loi, elle est appliquée de manière différente, et donc inégale, selon les provinces. Face à des personnes récalcitrantes, les autorités pratiquent des stérilisations forcées, voire des avortements tardifs. La difficulté d’imposer la politique de l’enfant unique découle sur un allègement de la loi à partir de 1984.

Le 29 octobre 2015, les autorités chinoises annoncent la fin de la politique de l’enfant unique. Il est prévu que les couples pourront avoir un deuxième enfant à partir du 1er janvier 2016. Les motivations sont diverses, mais le vieillissement de la population et le manque de jeunes pour financer les retraites paraissent être les principaux arguments.

Conséquences

  • L’instauration de la politique de l’enfant unique a eu pour conséquence de consolider une baisse de la fécondité qui avait commencé à la fin des années 1960. L’indice de fécondité est tombé en dessous du seuil de renouvellement de la population.
  • L’État chinois estime que la politique de l’enfant unique a permis d’éviter la naissance de 400 000 personnes.