Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Bel-Ami, Guy de Maupassant
Fiche de lecture

Contexte

Au début de la IIIe République, le Parlement est dominé par une bourgeoisie de centre-gauche. La collusion entre la politique et le monde des affaires est avérée. C’est aussi l’époque de l’expansion coloniale. Maupassant est alors chroniqueur et dénonce ces manœuvres politico-économiques (il évoque le « règne du pot-de-vin »). Tout ceci est retranscrit dans Bel-Ami.

Guy de Maupassant

1885

Bel-Ami

Genre

Roman

Personnages

Georges Duroy (Bel-Ami) : Personnage principal, sous-officier, il est prêt à tout pour arriver à ses fins. Il ajoute une particule à son nom et devient Baron Du Roy de Cantel. Il hérite par son mariage et finit par régner en maître sur la presse.

Clotilde de Marelle : Maîtresse de Georges.

Charles et Madeleine Forestier : Ancien ami de Georges Duroy, Charles a fait fortune dans la presse. Madeleine est le double féminin de Bel-Ami. Elle devient sa femme.

M. Walter : Directeur du journal où travaille Georges Duroy, il a fait fortune grâce à des placements judicieux au Maroc avant la colonisation du pays.

Laroche-Mathieu : Ministre des Affaires étrangères, c’est un des amants de Madeleine Forestier.

Saint Potin : Reporter dévoué à Forestier, il forme Georges Duroy aux finesses du journalisme lors de ses débuts à La Vie française dont le directeur est M. Walter.

Mme Walter : Mère de Suzanne, c’est la dernière femme de Georges, mais aussi sa maîtresse la plus âgée.

Suzanne Walter : Fille de Mme Walter, c’est une adolescente passionnée de romantisme. Elle épouse Bel-Ami.

Rival : Chroniqueur.

Norbert de Varenne : Poète solitaire et pessimiste aux tendances suicidaires.

Laurine : Fille de Mme Marelle, elle est à l’origine du surnom de Bel-Ami.

Rachel : Prostituée amoureuse de Georges, elle ne le fait pas payer.

Louis Langremont : Journaliste au journal La Plume, concurrent de Bel-Ami.

Thèmes

L’ambition : Elle est représentée par Georges Duroy, prêt à tout pour réussir.

Le journalisme : Maupassant utilise sa propre expérience dans le journalisme pour faire une représentation de ce monde.

La faiblesse féminine : Elle est incarnée par la majorité des femmes du roman qui tombe sous le charme de Bel-Ami.

Paris : Rénovée par Haussmann, la ville est le lieu de tous les plaisirs. L’ambiance qui y règne est décrite dans l’ouvrage, dans lequel on retrouve de nombreux lieux emblématiques de la vie mondaine.

La laïcité : Bel-Ami n’a que très peu de considération (voire pas du tout) pour la religion et les églises.

Résumé

Première partie

Chapitre 1

Le 28 juin 1880, Georges Duroy est venu tenter sa chance à Paris. Sous-officier démobilisé, il est fils d’aubergistes normands. Arriviste et ambitieux, il veut devenir riche. Il rencontre Charles Forestier, un ancien camarade de régiment. Ce dernier a une excellente situation professionnelle : il est rédacteur politique au journal La Vie française. Il prête à Duroy 40 francs, qu’il dépense aussitôt, et l’invite à dîner.

Chapitre 2

Lors du dîner chez Forestier, Duroy rencontre des femmes du monde. Il constate qu’elles sont plus belles mais plus difficiles à séduire que celles auxquelles il est habitué. Certain de son charme, il est sûr de réussir en profitant de ces femmes, sans aucun scrupule.

Forestier le présente à Walter, son directeur. Cet homme d’affaires juif, rusé, riche et qui a de l’influence, lui propose des piges.

Chapitre 3

Il rédige son premier article avec l’aide de Madeleine, la femme de Forestier. Il gagne un peu plus d’argent qu’il dilapide rapidement. Walter l’engage.

Chapitre 4

Deux mois plus tard, il devient reporter. Il n’a toujours pas beaucoup d’argent, et vit au jour le jour.

Chapitre 5

Il devient l’amant d’une amie des Forestier, Clothilde de Marelle (sa fille, Laurine, lui donne son surnom de Bel-Ami). Clotilde est une bourgeoise, élégante et corrompue. Émue par Bel-Ami, elle lui procure un appartement et lui offre de l’argent. L’homme se retrouve pourtant sans argent et contracte de nombreuses dettes.

Chapitre 6

Son audace lui permet de progresser dans sa carrière journalistique. Il est chargé de la « Chronique » et des « Échos ». Il tente de séduire Madeleine Forestier puis Virginie de Walter, la femme de son patron. C’est Madeleine qui le pousse à la courtiser pour qu'il soit bien vu.

Chapitre 7

Il gagne en prestige après avoir gagné en duel contre un confrère.

Chapitre 8

Bel-Ami conclut « un pacte d’entraide » avec Madeleine, au chevet de Forestier, qui est mourant.

Deuxième partie

Chapitre 1

Duroy épouse Madeleine quelque temps après. Elle lui apporte quarante mille francs de dot et, en plus, un appartement déjà payé et meublé. Grâce à elle, il entre dans les milieux politique et économique. Il devient « chef des échos » et gagne plus d’argent.

Chapitre 2

Laroche-Mathieu devient ministre des Affaires étrangères et cela profite au journal La Vie française. Bel-Ami, quant à lui, participe aux affaires financières et politiques de Walter et devient directeur politique du journal sous le nom de Baron Georges du Roy de Cantel.

Chapitre 3

Madeleine, sa femme, complote des affaires politico-financières, et Bel-Ami courtise Mme Walter (amoureuse de lui, tout comme ses filles).

Chapitre 4

Mme Walter cède à ses avances.

Chapitre 5

Le comportement de Mme Walter (honnête, maladroit et étouffant) finit par lasser Bel-Ami qui la rejette. Pour le retenir, elle lui parle d’une affaire en bourse dont elle a entendu parler. Il y gagne une grosse somme d’argent.

Chapitre 6

La mort du comte de Vaudrec l’enrichit car il lègue un million à Madeleine. Il prétexte que cette somme indécente suscitera des commentaires fâcheux, et il la pousse à partager l’argent avec lui.

Chapitre 7

Bel-Ami veut s’enrichir encore et encore, et espère prendre un jour la tête de La Vie française et se faire élire député. Son but : égaler Walter. Pour cela, il courtise Suzanne, la plus jeune des filles de Walter.

Chapitre 8

Bel-Ami réussit à divorcer après avoir en flagrant délit d’adultère sa femme avec Laroche-Mathieu.

Chapitre 9

Dans un premier temps, il se lie d’amitié avec Suzanne, puis il lui déclare son amour et lui demande de l'épouser. Ses parents ne sont pas d’accord : le père pense que sa situation n’est pas assez bonne, et la mère (Virginie) ne veut pas que sa fille se marie avec son amant. Bel-Ami enlève Suzanne.

Chapitre 10

Le mariage est finalement consenti par le père, mais Virginie est détruite physiquement et moralement par cette douleur. Le mariage apporte une dot de dix millions de francs à Bel-Ami. Son ascension est fulgurante. À la sortie de l’église, une immense foule est là et il comprend qu’il est devenu quelqu’un d’influent.

Citation

« Ça n'est pas difficile de passer pour fort, va ; le tout est de ne pas se faire pincer en flagrant délit d'ignorance »

Partie 1, chapitre 1

« Mais voilà qu'en s'apercevant brusquement dans la glace, il ne s'était pas même reconnu ; il s'était pris pour un autre, pour un homme du monde, qu'il avait trouvé fort bien, fort chic, au premier coup d'œil ».

Partie 1, chapitre 2

« Voilà pourtant la seule bonne chose de la vie : l'amour ! tenir dans ses bras une femme aimée ! Là est la limite du bonheur humain. »

Partie 1, chapitre 8

« Il ne voyait personne. Il ne pensait qu'à lui. Lorsqu'il parvint sur le seuil, il aperçut la foule amassée, une foule noire, bruissante, venue là pour lui, pour lui Georges Du Roy. Le peuple de Paris le contemplait et l'enviait »

Partie 2, chapitre 10