Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Le Hobbit, J. R. R. Tolkien
Fiche de lecture

Contexte

Tolkien était professeur de vieil anglais et passionné de linguistique et de langues anciennes. Son goût pour les histoires l’amène à imaginer une mythologie dans laquelle des langues imaginaires jouent un rôle important.

Il se met à écrire l’histoire du Hobbit sans idée d’ensemble, et la narration se déroule petit à petit sans qu’il sache lui-même où elle le conduit. Il invente tout un univers, composé de différentes espèces dotées chacune d’une culture, d’une langue et d’une histoire propres.

Une fois publié, le roman connaît un très grand succès dans plusieurs pays, si bien que Tolkien écrira une suite : Le Seigneur des anneaux.

John Ronald Reuel Tolkien dit J. R. R. Tolkien

1937

Le Hobbit

Genre

Roman

Personnages

Bilbo : Hobbit qui est censé avoir écrit le récit et dont Tolkien ne se présente que comme le traducteur. Il est réputé pour son esprit raisonnable. Il a cinquante ans lorsqu’il est entraîné dans une aventure par des nains.

Gandalf : Vieux magicien très sage qui connaît bien la Terre du Milieu dont il fréquente tous les peuples.

Smaug : Dragon vivant dans une montagne. Il a chassé les nains qui y avaient établi leur royaume et leur a volé leur trésor.

Thorïn : Nain, héritier du Royaume sous la Montagne dont Smaug a chassé les nains. C’est lui qui mène l’expédition visant à récupérer le trésor. C’est un personnage positif jusqu’à ce qu’il retrouve le trésor et qu’il révèle alors une grande avidité.

Gollum : Un hobbit qui a été transformé par l’anneau, qui agit sur lui comme une malédiction. C’est un personnage emblématique de l’œuvre de Tolkien, dont l’intérêt vient de ce qu’il n’est ni réellement bon ni totalement mauvais.

Beorn : Un homme qui a la capacité de se changer en ours. C’est un personnage intermédiaire entre le monde civilisé et le monde animal.

Thèmes

L’apprentissage : Le Hobbit est avant tout un roman aventure et d’apprentissage. En effet, c’est une véritable initiation que vit Bilbo, qui au cours de ce voyage apprend à devenir meilleur et se transforme. Il découvre non seulement le monde mais aussi sa propre valeur.

L’ambivalence des personnages : Les défauts et vertus occupent une grande place dans l’imaginaire de Tolkien. Beaucoup de ses personnages sont ambivalents, ni tout à fait bon ni tout à fait mauvais. L’un des vice récurent dans Le Hobbit est l’avarice, que l’on retrouve chez Thorïn et chez Gollum. Cependant ici, l’avarice ne désigne pas uniquement l’amour de l’or mais tout ce qui enferme dans l’égoïsme.

Un enjeu politique : Au-delà de cette dimension morale et individuelle, Tolkien invite à réfléchir sous un angle plus politique. En effet, les différentes espèces qu’il imagine vivent parfois en conflit les uns avec les autres, parfois au contraire en créant des alliances. L’enjeu de cet univers est de savoir comment les espèces et les peuples peuvent cohabiter et trouver une manière de vivre en harmonie.

Résumé

Bilbo vit paisiblement lorsqu’il rencontre le magicien Gandalf, qui vient prendre le thé chez lui en compagnie de treize nains dirigés par Thorïn. Ils sont en route vers la montagne Solitaire pour vaincre le dragon Smaug. En effet, Smaug a chassé les nains de leur royaume et a volé leur trésor. Comme ils ont besoin d’un cambrioleur, ils demandent à Bilbo de les accompagner. Celui-ci finit par accepter.

Joel Lee, Over Hill, (Sur la colline), 2013 Bilbo et Gandalf, Joel Lee, Over Hill, (Sur la colline), 2013

En route, ils sont attaqués par des trolls mais Gandalf réussit à déjouer le piège. Ils trouvent chez les trolls des épées provenant de l’ancien royaume elfique de Gondolin. Thorïn et Gandalf prennent chacun une épée et Bilbo une dague.
Plus tard, l’elfe Elrond les aidera à déchiffrer la carte du trésor de Smaug ainsi que les inscriptions gravées sur les épées.

Dans les montagnes de Brume, ils sont capturés par des gobelins ; seul Gandalf leur échappe. Une nouvelle fois, celui-ci les délivre et tue le chef des gobelins. Dans la bataille qui s’en suit, Bilbo se retrouve seul et il découvre un anneau ainsi que Gollum, une curieuse créature. Celui-ci ne veut pas aider Bilbo, malgré son engagement, mais le tuer pour récupérer son anneau. Quant à Bilbo, il découvre que l’anneau a le pouvoir de le rendre invisible et il parvient ainsi à s’enfuir et à retrouver ses amis.
Des aigles géants leur permettent d’échapper aux gobelins.

Ils rencontrent Beorn, un homme qui a le pouvoir de se transformer en ours, qui leur donne des armes et des montures.
Bilbo et les nains traversent la forêt de Grand’Peur, sans Gandalf qui est parti de son côté. Ils échappent à une attaque d’araignées géantes, puis les nains sont capturés par les elfes de la Forêt. Bilbo, rendu invisible, leur a échappé et observe plusieurs jours le palais des elfes pour trouver une ruse. Enfin, l’occasion se présente et il délivre ses compagnons.

Ils reprennent leur route et parviennent à Bourg-du-Lac, une ville humaine, puis se dirigent vers la montagne de Smaug.

Grâce à son anneau d’invisibilité, Bilbo pénètre dans la tanière du dragon, qu’il trouve endormi sur son trésor et lui subtilise une coupe d’or. À son réveil, Smaug est furieux mais ne trouve pas le coupable. Le lendemain, le dragon intercepte Bilbo, qui essaye de le tromper par des énigmes et parvient à lui échapper. Smaug a cru comprendre que Bilbo agissait pour les humains de Bourg-du-Lac et il décide de détruire la ville.

Le Hobbit-Smaug sous la Lune-français-6e

Mais Bard, un archer, parvient à le tuer de façon héroïque.

Le Hobbit-archer-Smaug-français-6e

Les hommes de Bourg-du-Lac et les elfes de la Forêt se dirigent vers la montagne pour s’emparer du trésor, mais ils y trouvent les nains qui assurent la défense du lieu. Thorïn refuse de négocier avec Bard et de lui donner de l’or pour compenser les pertes essuyées par les hommes. Les hommes et les elfes commencent à assiéger la montagne.

Bilbo, qui a eu le droit de choisir ce qu’il voulait dans le trésor, a choisi la pierre Arcane, et il se rend dans le campement des assaillants en espérant réconcilier les deux camps. Gandalf réapparait.

Alors que des nains arrivent en renfort pour aider Thorïn et que les deux parties sont sur le point de se livrer bataille, une armée gigantesque composée de gobelins et de wargs attaque la montagne. Les nains, les elfes et les hommes s’allient et commence alors la bataille des Cinq Armées. Ils remportent le combat grâce à l’arrivée des aigles et de Beorn.

Thorïn est mort pendant le combat. Le trésor est partagé avec Barde, et Bilbo rentre chez lui en conservant l’anneau magique.

Citation

« Dans un trou vivait un hobbit. »

« - Où étiez-vous donc allé, si je puis me permettre de vous le demander ? dit Thorïn à Gandalf, tandis qu’ils poursuivaient leur chemin.
- Jeter un regard en avant, répondit-il.
- Et qu’est-ce qui vous a ramené juste à temps ?
- Un regard en arrière, dit-il. »

« Tout étrange que cela paraisse, les choses bonnes à avoir et les jours bons à passer sont tôt racontés et n’offrent pas grand intérêt ; tandis que les choses inconfortablement palpitantes, de nature même à donner le frisson, peuvent faire une bonne histoire et, en tout cas, appellent une longue narration. »

« - Qu’ai-je dans ma poche ? demanda Bilbo tout haut. Il se parlait à lui-même mais Gollum crut que c’était une devinette et il fut terriblement démonté.
- Pas de jeu ! Pas de jeu ! s’écria-t-il de sa voix sifflante. C’est pas de jeu mon trésor, de demander ce que ça a dans sa sale petite poche ! »