Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Le Malade imaginaire, Molière
Fiche de lecture

Contexte

Le Malade imaginaire est une comédie en trois actes représentée en 1673 sur la scène du Palais-Royal.

Molière aurait eu l’idée d’écrire cette pièce pour se défendre contre un pamphlet anonyme écrit contre lui en 1670 : Élomire hypocondre, qui mettait en scène un malade imaginaire appelé Élomire (anagramme de Molière).

Quatre représentations du Malade imaginaire ont lieu du vivant de Molière. Ironie du sort, lors de la quatrième représentation, Molière souffre beaucoup. Il meurt quelques heures plus tard chez lui.

Jean-Baptiste Poquelin dit Molière

1673

Le Malade imaginaire

Genre

Théâtre

Personnages

Argan : Le malade imaginaire.

Béline : Seconde femme d’Argan.

Angélique : Fille d’Argan et amante de Cléante.

Louison : Petite-fille d’Argan et sœur d’Angélique.

Béralde : Frère d’Argan.

Cléante : Amant d’Angélique.

Monsieur Diafoirus : Médecin.

Thomas Diadoirus : Fils du médecin et amant d’Angélique.

Monsieur Purgon : Médecin d’Argan.

Monsieur Fleurant : Apothicaire.

Monsieur Bonnefoi : Notaire.

Toinette : Servante.

Thèmes

La farce : Le Malade imaginaire tient de la farce : coups de bâton et d’oreiller, course poursuite, déguisements, tous les éléments sont présents.

La médecine : Molière voulait se défendre contre les calomnies que des médecins avaient lancées contre lui, mais il souhaitait aussi s’attaquer à beaucoup d’entre eux. Les médecins qui martyrisaient leurs patients, et qui s’insurgeaient contre les découvertes sérieuses qui avaient été faites (comme la circulation du sang) n’étaient pour l’auteur que des êtres ridicules et malfaisants.

Résumé

La pièce raconte l’histoire d’Argan, veuf remarié à Béline qui n’attend de lui que son héritage, un malade imaginaire…

Prologue :

Des bergers et des bergères chantent les louanges de Louis XIV.

La pièce se déroule à Paris.

Acte I

Le soir, dans la chambre d’Argan.

Scène 1

Argan, seul dans sa chambre, pense à tous les traitements qu’il a reçus pendant le mois. C’est le médecin M. Purgon qui lui prescrits ses traitements, et M. Fleurant l’apothicaire qui lui fournis. Argan appelle Toinette, sa servante, mais elle ne vient pas. Il s’énerve et crie.

Scène 2

Toinette entre. Argan lui demande d’enlever les objets qu’il a utilisés. Il demande ensuite que sa fille Angélique vienne, ce qu’elle est justement en train de faire.

Scène 3

Argan doit quitter la chambre pour un besoin pressant.

Scène 4

Son père absent, Angélique parle à Toinette du beau jeune homme qu’elle a rencontré. Toinette l’écoute, puis lui annonce que ce garçon va venir voir son père pour lui demander sa main.

Scène 5

Lorsqu’Argan revient, il dit à sa fille qu’un homme l’a demandée en mariage. D’abord heureuse, elle comprend ensuite qu’il s’agit du médecin Thomas Diafoirus (neveu de Purgon et fils du médecin Diafoirus).

Si Angélique ne veut pas de cette union, une seule solution s’offrira alors à elle : le couvent. Toinette affirme que cette solution plairait à Béline (seconde femme d’Argan et donc belle-mère d’Angélique). La servante trouve ce mariage ridicule. Argan lui court après avec un bâton pour la faire taire.

Scène 6

D’avoir trop couru, Argan s’effondre sur sa chaise. Son épouse, Béline, apparaît. Il s’apitoie sur son sort, et elle le console.

Toinette suit Angélique qui est partie, mais avant ça, elle écrase un oreiller sur la tête d’Argan. L’homme pleure dans les bras de Béline. Il décide de faire son testament en sa faveur. Elle commence par protester, mais fait finalement entrer le notaire.

Scène 7

M. Bonnefoi, le notaire, explique comment détourner la loi. Béline, elle, fait semblant d’être malheureuse à la seule idée de perdre Argan. Le testament est finalement fait au détriment de la famille d’Argan qui part le rédiger ailleurs.

Scène 8

Lorsqu’Angélique et Toinette reviennent, elles voient Argan, le notaire et Béline sortir. Angélique se ne préoccupe pas des intentions malhonnêtes de sa belle-mère. Ce qu’elle veut, elle, c’est épouser Cléante. Elle demande à Toinette de l’aider en prévenant Cléante du mariage que son père prépare. La servante accepte… Béline l’appelle.

Intermède

Polichinelle donne une sérénade à Toinette.

Acte II

Le lendemain matin.

Scène 1

Toinette a une discussion avec Cléante qui lui dit qu’il a pu prendre la place du maître de musique pour la leçon d’Angélique. Argan entre.

Scène 2

Toinette présente à Argan le maître de musique. Argan demande à Angélique de venir et souhaite assister à sa leçon de musique.

Scène 3

Angélique arrive. Elle est surprise de voir Cléante.

Scène 4

Toinette annonce l’arrivée de Monsieur Diafoirus et son fils Thomas. Argan dit à celui qu’il pense être le maître de musique qu’il marie sa fille au jeune Thomas Diafoirus. Il le convie au mariage.

Scène 5

Les deux médecins Diafoirus entrent. Le père fait un tableau élogieux de son fils. La leçon de chant d’Angélique a lieu. Les deux jeunes amoureux en profitent pour échanger quelques mots doux. Argan a quelques doutes au sujet de ce maître de musique. Il s’énerve et Cléante quitte la scène.

Scène 6

Béline entre. Les Diafoirus, père et fils, lui sont présentés. Angélique essaie de calmer Thomas Diafoirus puis elle quitte la pièce. Parce qu’elle a des choses à faire, Béline s’en va également. Les Diafoirus s’en vont.

Scène 7

Béline revient. Elle veut avertir Argan qu’elle a vu Angélique en compagnie d’un jeune homme. Elle lui dit de demander à Louison, la petite sœur d’Angélique, car elle se trouvait dans la même pièce que les deux jeunes gens.

Scène 8

Béline sort, Louison entre. Elle met du temps avant d’avouer, sous la menace, que le maître de musique était dans la chambre d’Angélique et qu’il s’est enfui en apercevant Béline. Argan se plaint qu’il n’a même plus le temps d’être malade.

Scène 9

Louison quitte la pièce ; Béralde, le frère d’Argan, arrive. Il s’inquiète pour la santé de son frère.

Intermède

Des Égyptiens et Égyptiennes vêtus en Mores font des danses entremêlées de chansons.

Acte III

Un peu plus tard.

Scène 1

Béralde, Argan et Toinette sont dans la chambre. Béralde veut s’entretenir avec Argan, mais ce dernier doit se retirer.

Scène 2

Béralde dit à Toinette qu’il fera tout pour venir en aide à Angélique. Toinette explique qu’elle a un stratagème en tête.

Scène 3

Lorsqu’Argan revient, Béralde lui demande d’avoir une attitude plus raisonnable. Les hommes en viennent à parler de la médecine et des comédies de Molière : Argan les juge irrespectueuses alors que Béralde les approuve.

Scène 4

La question du mariage d’Angélique revient. M. Fleurant interrompt la conversation, car il doit procéder à un lavement. Béralde lui demande de sortir.

Scènes 5 et 6

M. Purgon, qui avait prescrit le lavement, fait irruption, car il ne comprend pas et ne tolère pas qu’on ait refusé le traitement qu’il avait ordonné. Argan explique que c’est son frère qui a refusé, mais M. Purgon ne veut rien entendre : il déchire la donation qu’il voulait faire à Thomas Diafoirus pour son mariage. Il sort et prédit toutes sortes de maladies à Argan. Ce dernier est au plus mal.

Scènes 7 À 10

Un médecin est annoncé par Toinette. Il souhaite voir Argan. Elle sort et revient, déguisée en médecin. Elle feint d’examiner Argan et fait un diagnostic différent de celui de M. Purgon qu’elle juge ignorant. Pour elle, un seul traitement est possible pour guérir Argan du mal dont il souffre : l’amputation d’un bras et la destruction d’un œil.

Scène 11

Béralde tente de plaider la cause de Cléante, mais Argan ne veut rien entendre : le mariage avec Thomas Diafoirus n’étant plus possible, sa fille finira au couvent. Béralde se permet de mettre l’honnêteté de Béline en doute. Toinette demande à Argan de faire le mort pour voir la réaction de Béline. Il accepte.

Scène 12

Béralde se cache. Argan fait semblant d’être mort. Alors que Toinette est désespérée, Béline arrive et ne feint même pas la tristesse. Elle propose à Toinette de se partager les richesses d’Argan. Ce dernier se relève ; Béline est découverte et fuit. Il décide de faire la même chose pour connaître les réels sentiments d’Angélique.

Scènes 13 et 14

La réaction très douloureuse d’Angélique prouve l’amour filial. Cléante est lui aussi attristé. Argan est heureux de cette preuve d’amour. Il accepte le mariage d’Angélique et Cléante s’il accepte de devenir médecin. Béralde a une meilleure idée : c’est Argan qui doit devenir médecin.

Intermède

Cérémonie burlesque d’un homme qu’on fait médecin.

Citation

« Les grimaces d’amour ressemblent fort à la vérité ; et j’ai vu de grands comédiens là-dessus ».

Acte I, scène 4

« Presque tous les hommes meurent de leurs remèdes, et non pas de leurs maladies ».

Acte III, scène 3

« Dans les discours et dans les choses, ce sont deux sortes de personnes que vos grands médecins. Entendez-les parler : les plus habiles gens du monde ; voyez-les faire : les plus ignorants des hommes ».

Acte III, scène 3

« Je suis médecin passager, qui vais de ville en ville, de province en province, de royaume en royaume, pour chercher d’illustres matières à ma capacité, pour trouver des malades dignes de m’occuper, capables d’exercer les grands et beaux secrets que j’ai trouvés dans la médecine. Je dédaigne de m’amuser à ce menus fatras de maladies ordinaires, à ces bagatelles de rhumatismes et de fluxions, à ces fièvrotes, à ces vapeurs et à ces migraines. Je veux des maladies d’importance, de bonnes fièvres continues, avec des transports au cerveau, de bonnes fièvres pourprées, de bonnes pestes, de bonnes hydropisies formées, de bonnes pleurésies avec des inflammations de poitrine : c’est là que je me plais, c’est là que je triomphe ; et je voudrais, monsieur, que vous eussiez toutes les maladies que je viens de dire, que vous fussiez abandonné de tous les médecins, désespéré, à l’agonie, pour vous montrer l’excellence de mes remèdes et l’envie que j’aurais de vous rendre service ».

Acte III, scène 10