Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Le Mariage de Figaro, Beaumarchais
Fiche de lecture

Contexte

La Folle Journée ou le Mariage de Figaro, communément appelée Le Mariage de Figaro, est une comédie en 5 actes écrite par Beaumarchais en 1778. Présentée à la Comédie-Française en 1781, la première représentation publique n’a eu lieu qu’en 1784, au théâtre de l’Odéon. Censurée pendant plusieurs années, la pièce connaît ensuite un véritable succès.

C’est le deuxième volet de la trilogie intitulée Le Roman de la famille Almaviva. Le premier volet est Le Barbier de Séville et le troisième L’Autre Tartuffe ou la Mère coupable.

Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais dit Beaumarchais

1778

La Folle Journée ou le Mariage de Figaro

Genre

Théâtre

Personnages

Figaro : Personnage principal. Valet de chambre du comte, il est promu concierge et coursier à Londres pour permettre au comte de réaliser son plan galant avec Suzanne.

Suzanne : Fiancée de Figaro et première camériste de la comtesse.

Le comte Almaviva  : Noble libertin adepte du droit de cuissage.

La comtesse : Épouse délaissée du comte (Rosine dans Le Barbier de Séville).

Marceline : Mère naturelle de Figaro et gouvernante de la comtesse.

Antonio : Jardinier du château, oncle de Suzanne et père de Fanchette.

Fanchette  : Fille d’Antonio et dernière conquête du comte.

Chérubin : Premier page du comte et amoureux de la comtesse dont il est le filleul.

Bartholo  : Médecin de Séville et père de Figaro.

Bazile  : Professeur de clavecin de la comtesse.

Don Gusman Brid’oison  : Représentant de l’armée de la ville par son poste de lieutenant et juge.

Double-main  : Greffier et secrétaire de don Gusman.

Grippe-Soleil  : Jeune prêtre.

Un huissier-audiencier  : Il apporte le silence à chaque fois que les discussions deviennent trop houleuses.

Pédrille : Piqueur du comte.

Une jeune bergère

Thèmes

Les relations amoureuses : Le thème central de cette comédie est la complexité des relations amoureuses, mais pas seulement.

La société : Beaumarchais en profite pour critiquer la société, en mettant en avant les inégalités sociales. Il critique le déterminisme social (les grands restent des grands, et les pauvres ne peuvent pas évoluer), il fustige les nobles avec brio. Figaro permet à l’auteur de libérer la parole d’un valet, et ce dernier ne se gêne pas pour critiquer son maître.

Résumé

Acte I

Scène 1

Figaro et Suzanne se préparent à leur mariage qui doit avoir lieu le jour même. Le comte leur a offert une jolie chambre au château, mais Suzanne refuse d’y loger. Elle annonce à son futur époux que le comte lui montre un certain intérêt et que s’il lui a offert cette chambre, c’est pour la retrouver plus facilement. Figaro, hors de lui, veut se venger de son maître.

Scène 2

Figaro rumine les actes du comte et de Bazile, le maître de musique, qui a joué les intermédiaires. Il comprend pourquoi le comte voulait l’envoyer à Londres&nbsp pour l’éloigner, et se rapprocher de Suzanne.

Scène 3

Marceline et Bartholo (le médecin de Séville) entrent. Figaro provoque l’homme puis s’en va.

Scène 4

Marceline rappelle à Bartholo qu’ils ont eu une liaison et qu’un enfant est né de cette union. Elle lui demande ensuite de l’aide pour que le mariage de Figaro soit annulé. Elle souhaite se marier avec lui. Bartholo, quant à lui, se dit qu’il pourra ainsi se venger du valet.

Scène 5

Suzanne et Marceline s’échangent de nombreuses politesses et révérences qui révèlent en fait la jalousie de Marceline.

Scène 6

Suzanne est seule. Elle exprime sa colère envers Marceline.

Scène 7

Le jeune page, Chérubin, annonce à Suzanne qu’il est renvoyé par le comte car ce dernier l’a surpris chez Fanchette. Chérubin courtise Suzanne, tout en dérobant un ruban qui appartient à la comtesse dont il est amoureux.

Suzanne tente de récupérer le ruban en lui courant après. Les rôles s’échangent, et c’est Chérubin qui court après Suzanne pour essayer de l’embrasser. Le comte arrive, Chérubin se cache derrière le fauteuil.

Scène 8

Le comte fait la cour à Suzanne. Lorsque Bazile arrive à son tour, le comte se cache. Chérubin se cache sous une robe.

Scène 9

Bazile prétend que Chérubin est entré, et l’accuse de courtiser Suzanne et la comtesse. Le comte se montre et demande des explications tout en racontant qu’il a surpris Chérubin dans la chambre de Fanchette.

Chérubin est découvert. Le comte croit donc que Suzanne trompe Figaro avec Chérubin, et la menace de faire rompre leur mariage.

Scène 10

Soutenu par la comtesse, Figaro demande au comte l’abolition de son droit de cuissage. Le comte accepte, mais repousse la cérémonie et demande que Marceline vienne.

La comtesse plaide la cause de Chérubin qui fait comprendre qu’il pourrait révéler ce qu’il a entendu lorsqu’il était caché. Le comte prétend le pardonner et lui offre un poste d’officier pour qu’il s’éloigne. Chérubin fait ses adieux à la comtesse.

Scène 11

Figaro met au point une ruse afin que Chérubin assiste aux noces.

Acte II

Scène 1

Suzanne raconte à la comtesse la visite du comte ainsi que la scène du ruban avec Chérubin. Cela la laisse rêveuse. Elle assure à Suzanne qu’elle épousera Figaro.

Scène 2

Figaro explique son plan à Suzanne et à la comtesse qui consiste à attiser la jalousie du comte en faisant croise que sa femme est courtisée, et à organiser un rendez-vous entre le comte et Suzanne. Mais Suzanne sera en fait Chérubin, déguisé avec les habits de la servante.

Scène 3

Suzanne et la comtesse attendent Chérubin. La comtesse est rêveuse…

Scène 4

Chérubin est nerveux lorsqu’il se retrouve devant la comtesse. Il chante la romance accompagné de Suzanne à la guitare.

Scène 5

Chérubin se retrouve seul avec la comtesse. Il lui montre son brevet d’officier sur lequel il manque le cachet.

Scène 6

Suzanne s’occupe de Chérubin pour qu’il ressemble à une fille. On découvre alors le ruban qu’il a volé à la comtesse.

Scène 7

Chérubin se met à genoux devant la comtesse. Elle explique alors qu’elle tenait beaucoup à son ruban.

Scène 8

Le retour de Suzanne interrompt la scène. La comtesse la renvoie immédiatement chercher des habits.

Scène 9

Chérubin est toujours à genoux. Il tente d’avouer ses sentiments à la comtesse. Le comte frappe à la porte.

Scène 10

Chérubin se cache dans le cabinet de toilette.

Scène 11

La comtesse enferme Chérubin puis ouvre la porte à son mari.

Scène 12

Le comte a reçu un billet dans lequel est expliqué que sa femme attend la visite d’un galant homme. La comtesse s’en défend.

Du bruit s’échappe du cabinet de toilette. La comtesse dit à son mari que c’est Suzanne, puis fait diversion en parlant des intentions du comte envers sa servante.

Scène 13

Suzanne surprenant la conversation se cache à son tour. La comtesse fait croire au comte que Suzanne se trouve nue dans le cabinet afin qu’il n’y entre pas. Il s’adresse donc à cette dernière à travers la porte. La comtesse lui défend de répondre.

Jaloux, le comte veut forcer à ouvrir la porte du cabinet. Il demande à sa femme de l’accompagner pour aller chercher de quoi l’ouvrir.

Scène 14

Suzanne profite de l’absence du comte pour aller voir Chérubin. Ce dernier l’embrasse puis saute par la fenêtre.

Scène 15

Suzanne s’enferme dans le cabinet.

Scène 16

Munis d’une pince, le comte et la comtesse revienne. Cette dernière avoue que c’est Chérubin qui se trouve derrière la porte, mais lorsqu’il l’ouvre, le comte découvre Suzanne.

Scène 17

Le comte regarde dans le cabinet si personne d’autre ne s’y trouve.

Scène 18

Suzanne explique à la comtesse que Chérubin est parti.

Scène 19

La comtesse accuse le comte de l’avoir délaissée et dit qu’elle veut quitter le château. Le comte la supplie de rester et sa femme lui pardonne tout en lui avouant que le billet était une manœuvre de Figaro.

Scène 20

Figaro, à bout de souffle, arrive et fait semblant de s’inquiéter de la santé de la comtesse. On lui explique que le comte est au courant de la plaisanterie. La comtesse détourne la conversation sur le mariage, mais le comte le retarde à nouveau.

Scène 21

Le jardinier du château et oncle de Suzanne, Antonio, prévient le comte qu’un homme est tombé dans ses plantations. Suzanne alerte Figaro qui dit que c’est lui qui y est tombé. Antonio lui rend le papier qui est tombé de sa veste. Le comte le prend et découvre qu’il s’agit du brevet d’officier de Chérubin. Il demande à Figaro de deviner ce que c’est, mais ce dernier tente de faire diversion en faisant l’inventaire de ses papiers. La comtesse s’étant aperçu qu’il s’agit du brevet, le dit discrètement à Suzanne qui le répète à Figaro. L’homme peut alors dire au comte que le papier qu’il a entre ses mains doit être le brevet de Chérubin qui lui a remis pour y ajouter un élément et qu’il faut aller lui rendre.

Le comte sait qu’on le dupe, il est furieux.

Scène 22

Marceline tente de faire annuler le mariage en racontant que Figaro lui aurait signé un billet d’obligation de mariage en échange d’argent. Bazile, lui, souhaite faire valoir ses droits sur Marceline. Le comte organise une audience au tribunal pour régler cette affaire.

Scène 23

Figaro, accompagné des autres valets, s’éloigne en chantant et en dansant, accompagné de Bazile à la guitare.

Scène 24

Inquiète du sort de Chérubin, la comtesse veut aller le retrouver. Elle demande à Suzanne de ne pas le dire à Figaro.

Scène 25

La comtesse, rêvant à son projet, s’empare avec amour du ruban dérobé par Chérubin.

Scène 26

Suzanne revient. La comtesse cache le ruban.

Acte III

Scènes 1, 2 et 3

Le comte règle une affaire avec Pédrille qui tient un paquet dans les mains. Il part à Séville s’informer de l’arrivée de Chérubin.

Scène 4

Le comte se demande si Figaro est au courant de son amour pour Suzanne.

Scène 5

Le comte propose une mission à Londres à Figaro pour essayer de savoir si Suzanne a parlé. Le valet semble enthousiaste, le comte en déduit qu’il n’est pas au courant. Mais Figaro se trahit, et le comte comprend que Suzanne l’a dénoncé.

Scène 6

Don Gusman Brid’oison, qui doit juger l’affaire entre Marceline et Figaro, est annoncé. Le comte demande à ce qu’on le fasse attendre.

Scène 7

Le comte fait croire à Figaro qu’il avait besoin de lui pour préparer la salle.

Scènes 8

Le comte est en colère contre Figaro et Suzanne.

Scène 9

Suzanne fait croire au comte qu’elle est prête à succomber à ses avances, et affirme que Figaro ne sait rien. Le comte lui donne donc rendez-vous dans le jardin à la tombée de la nuit, puis s’enfuit. Suzanne en informe la comtesse.

Scène 10

Suzanne dit à Figaro qu’il a gagné son procès.

Scène 11

Le comte, ayant tout entendu, souhaite se venger.

Scène 12

Marceline explique l’affaire à Brid’oison, mais ce dernier ne comprend rien.

Scène 13

Marceline dit au juge que c’est contre Figaro qu’elle plaide. Figaro rappelle à ce dernier qu’il l’a servi à Séville l’année précédente.

Scène 14

L’huissier et le comte entrent. Le comte demande à ce que l’audience entre.

Scène 15

On passe à l’affaire Marceline contre Figaro. Celui-ci doit rembourser Marceline ou l’épouser.

Scène 16

On découvre grâce à une marque sur le bras de Figaro qu’il est le fils de Marceline et Bartholo. Bartholo rejette les deux, Marceline et Figaro s’embrassent.

Scène 17

Suzanne souhaite rembourser Marceline avec la dot du mariage. Le comte est furieux et sort.

Scène 18

Suzanne voit Figaro dans les bras de Marceline et se croit trahie, mais elle apprend la vérité. Antonio interdit le mariage de Figaro avec sa nièce, car le garçon n’a pas de père.

Scène 19

Brid’oison se plaint du manque de politesse de Bartholo. Ils courent chercher le comte.

Scène 20

Brid’oison, resté seul, se plaint d’une remarque de Bartholo.

Acte IV

Scène 1

Figaro et Suzanne reparlent du rendez-vous prévu avec le comte. Figaro ne veut pas qu’elle y aille.

Scène 2

La comtesse entre et congédie Figaro.

Scène 3

Suzanne explique à la comtesse qu’elle a promis à Figaro qu’elle n’irait pas au rendez-vous. La comtesse se propose d’y aller à sa place. Elle dicte à Suzanne un billet qui donne le lieu précis du rendez-vous au comte.

Scène 4

Fanchette entre avec des filles du bourg venues présenter des fleurs à la comtesse. Chérubin y est déguisé et attire l’attention de la comtesse qui ne l’a pourtant pas reconnu.

Scène 5

Antonio démasque Chérubin. Le comte demande des explications à la comtesse. Elle avoue que c’est bien Chérubin qui était caché dans sa chambre. Le comte menace Chérubin, mais Fanchette intervient en lui demandant de la laisser se marier avec Chérubin. Elle lui rappelle qu’il vient l’embrasser régulièrement en lui promettant ce qu’elle voudra en échange. Le comte est démasqué…

Scène 6

Le comte et Antonio disent à Figaro qu’ils savent que c’est Chérubin qui a sauté du cabinet, mais Figaro insiste en prétendant qu’ils ont sauté tous les deux.

Scène 7

Le comte demande à Chérubin de ne pas être présent au mariage. Le garçon s’enfuit en faisant référence au baiser de la comtesse.

Scène 8

Le comte demande à sa femme ce qu’il a voulu dire. Elle tente de trouver une excuse. Ils s’installent pour assister aux noces.

Scène 9

Pendant la cérémonie, Suzanne remet le billet au comte. Il le lit et le baise. Figaro, qui a assisté à la scène, raconte ce qu’il a vu à Suzanne et Marceline. La comtesse et Suzanne échangent leurs habits pour le rendez-vous.

Scène 10

Bazile demande au comte la permission d’épouser Marceline, mais il s’enfuit lorsqu’il apprend que le fils perdu est Figaro.

Scène 11

Le comte s’apprête à se rendre au rendez-vous. Il dit qu’il signera les contrats de mariage à son retour.

Scène 12

Grippe-Soleil s’apprête à tirer le feu d’artifice sous les marronniers (lieu du rendez-vous). Le comte ordonne qu’il ait finalement lieu sur la terrasse.

Scène 13

Figaro assure à sa mère la fidélité de Suzanne. Il aperçoit Fanchette.

Scène 14

Fanchette cherche Suzanne pour lui remettre une épingle. Figaro fait parler Fanchette qui répète ce que lui a dit le comte et révèle le lieu du rendez-vous.

Scène 15

Figaro pense que Suzanne le trompe. Il veut rompre le mariage, mais Marceline le raisonne. Il part donc au rendez-vous.

Scène 16

Marceline soutient Suzanne et part la prévenir. La rivalité d’antan n’existe plus.

Acte V

Scène 1

Fanchette aperçoit Figaro et s’enfuit.

Scène 2

Figaro a reconnu Fanchette. Il annonce aux invités que la fête aura lieu sous les marronniers.

Scène 3

Figaro est persuadé que Suzanne le trompe avec le comte. Il entend des pas et se cache.

Scène 4

La comtesse et Suzanne entrent, chacune avec les habits de l’autre. Marceline se cache.

Scène 5

Suzanne et la comtesse parlent fort. Suzanne se retire du côté opposé à Figaro.

Scène 6

Chérubin croise la comtesse. Il croit que c’est Suzanne et alors qu’il veut lui donner un baiser avant de partir, le comte s’interpose et reçoit le baiser à sa place. Chérubin s’enfuit.

Scène 7

Figaro reçoit une claque que le comte pensait mettre à Chérubin. La comtesse imite la voix de Suzanne. Elle veut savoir ce qui plaît au comte chez Suzanne. Mais le comte entend Figaro et s’enfuit.

Scène 8

Figaro s’énerve contre Suzanne. Cette dernière tente d’imiter la voix de la comtesse, mais Figaro reconnaît sa femme. Il fait semblant de séduire la comtesse. Sa femme lui donne une gifle, Figaro lui dit qu’il avait reconnu sa voix. Suzanne explique enfin le plan de la comtesse.

Scène 9

Suzanne et Figaro souhaitent jouer un dernier tour au comte. Suzanne se fait passer pour la comtesse, et Figaro pour le mystérieux galant du billet. Suzanne entre dans le pavillon (Fanchette, Marceline et Chérubin s’y trouvent également) et, avec la voix de la comtesse, demande à Figaro de vérifier que personne ne les a suivis. Le comte demande vengeance.

Scène 10

Le comte attrape Figaro et le reconnaît. Il appelle quelqu’un.

Scène 11

Pédrille arrive. Il annonce que le page n’est pas à la caserne.

Scène 12

Tous les invités arrivent. Figaro fait croire au comte que c’est la comtesse qui est entrée dans le pavillon. Le comte y entre à son tour.

Scène 13

Brid’oison, qui ne comprend plus rien, demande des explications sur qui a prit qui.

Scène 14

Le pavillon sombre fait que le comte empoigne quelqu’un qu’il pense être la comtesse. C’est en fait Chérubin qui explique qu’il se cache comme on le lui a demandé. Le comte dit à Antonio d’aller chercher la comtesse.

Scène 15

Le comte veut prouver que la comtesse était avec Chérubin.

Scène 16

Antonio ressort du pavillon avec Fanchette. Bartholo y entre.

Scène 17

Bartholo sort avec Marceline.

Scène 18

Suzanne sort avec un éventail pour dissimuler son visage. Le comte pense que c’est sa femme. Les autres l’empêchent de s’en prendre à elle en se mettant à genoux.

Scène 19

La comtesse sort de l’autre pavillon et se met à genoux elle aussi. Le comte comprend ce qu’il vient de se passer. Il lui demande pardon. Sa femme accepte. Elle jette son ruban et Chérubin s’en empare. Figaro est heureux de ce dénouement.

Chansons et danses terminent la pièce.

Citation

« ANTONIO :
Boire sans soif et faire l’amour en tout temps, madame, il n’y a que ça qui nous distingue des autres bêtes. »

Acte II, Scène 21

« FIGARO :
[…] feindre d’ignorer ce qu’on sait, de savoir tout ce qu’on ignore […] voilà toute la politique ».

Acte III, Scène 5

« FIGARO :
[…] sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur ».

Acte V, Scène 3

« FIGARO :
Qu’avez-vous fait pour tant de biens ? Vous vous êtes donné la peine de naître, et rien de plus. »

Acte V, Scène 3