Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Le Tartuffe, Molière
Fiche de lecture

Contexte

Après avoir attaqué certaines catégories de personnes et leurs mœurs dans ses œuvres précédentes, Molière décide de s’en prendre aux hypocrites en matière de religion.

Le mot « tartuffe » vient de l’italien tartufo qui désigne dans le théâtre italien un personnage hypocrite. Les tartuffes se servent de la religion pour leur propre profit et avancent masqués. Ces faux dévots, nombreux à la Cour, font souvent pression sur le roi.

C’est justement sous cette influence que le roi interdit les représentations publiques de la pièce. Dans sa deuxième version, Panulphe ou l’Imposteur, Molière fait de son personnage principal un homme du monde (et non plus un homme d’Église). La pièce est tout de même interdite.

Elle est représentée dans sa version définitive le 5 février 1669. Le personnage de Tartuffe est un mélange des deux versions : il est un directeur de conscience laïc (équivalent d’un prêtre).

La pièce est un énorme succès.

Jean-Baptiste Poquelin dit Molière

1664

Le Tartuffe

Genre

Théâtre

Personnages

Madame Pernelle : Mère d’Orgon.

Orgon : Mari d’Elmire.

Elmire : Femme d’Orgon.

Damis : Fils d’Orgon.

Marianne : Fille d’Orgon et amante de Valère.

Valère : Amant de Marianne.

Cléante : Beau-frère d’Orgon.

Tartuffe : Faux dévot.

Dorine : Servante de Marianne.

Monsieur Loyal : Sergent.

Un exempt : Officier de police.

Flipote : Servante de Madame Pernelle.

Thèmes

Hypocrisie : Ce thème est développé tout au long de la pièce, à travers le faux dévot Tartuffe. On peut dire que ce dernier est une personnification de l’hypocrisie.

Religion : Il n’y a pas ici de satire de la religion à proprement parler. En effet, Molière se moque ici de ceux qui utilisent la religion pour arriver à leurs fins, comme Tartuffe, et de ceux qui pratiquent un culte beaucoup trop austère. Orgon et Mme Pernelle incarnent ce type de personnage, et l’auteur accentue leurs traits et leurs pratiques pour en accentuer le ridicule.

Crédulité : Orgon croit tout ce que lui dit Tartuffe, il est crédule. L’auteur fait ainsi incarner par Orgon les fidèles qui croient sans réfléchir ce que leurs disent les hommes d’Église.

Critique sociale : Dorine est une servante, pourtant elle est intelligente, et c’est elle qui va tenter de résoudre les problèmes rencontrés. Molière montre ainsi que la position sociale ne fait pas tout.

Royauté : C’est l’intervention du roi qui sauve la situation, ce qu’on appelle un deus ex machina. Les personnages sont reconnaissants envers leur souverain. Cette intervention du roi permet aussi à Molière de rester dans les bonnes grâces du roi.

Résumé

Acte I

Scène 1

Mme Pernelle sort de la maison d’Orgon. Elle est mécontente après quasi tout le monde, mais vante les mérites de Tartuffe.

Scène 2

Dorine et Cléante critiquent Mme Pernelle, Tartuffe et Orgon.

Scène 3

Elmire, Damis, Marianne, Cléante et Dorine discutent : Cléante doit parler de l’hymen entre Marianne et Valère à Orgon.

Scène 4

Dorine raconte à Orgon, qui n’était pas présent au début de l’acte, ce qui s’est passé durant son absence de la maison. Orgon s’intéresse plus à Tartuffe qu’à sa femme malade. Il veut savoir comment il va.

Scène 5

Cléante essaie de raisonner Orgon à propos de Tartuffe. Il n’est pas celui qu’on croit.

Acte II

Scène 1

Orgon annonce à Marianne qu’il a décidé de la marier à Tartuffe (et non à Valère).

Scène 2

La servante Dorine tente de défendre sa maîtresse Marianne au sujet de ce mariage.

Scène 3

Dorine, se retrouvant seule avec Marianne, ne comprend pas pourquoi elle n’a rien fait pour se défendre. Cette dernière ne voulait pas contredire son père. Dorine décide de l’aider.

Scène 4

Valère, qui a appris la décision d’Orgon, veut faire ses adieux à Marianne. Ils finissent par se disputer. Dorine les réconcilie.

Acte III

Scène 1

Damis et Dorine sont en pleine discussion. Lorsqu’ils entendent des bruits, Damis se cache dans la pièce afin d’écouter ce qui va suivre.

Scène 2

Lorsque Tartuffe arrive, Dorine lui explique qu’Elmire vient pour lui parler.

Scène 3

Elmire arrive. Tartuffe lui fait de nombreuses avances, mais Elmire le repousse, et lui dit qu’elle ne le dénoncera pas s’il refuse de se marier avec Marianne.

Scène 4

Damis sort de sa cachette et veut aller prévenir Orgon.

Scène 5

Orgon entre. Damis raconte à son père ce qui s’est passé avec Tartuffe. Elmire confirme ce que Damis vient de raconter.

Scène 6

Tartuffe joue l’hypocrite en se rependant de ce qu’il a dit. Orgon a confiance en Tartuffe et songe à déshériter Damis, qu’il chasse de la maison.

Scène 7

Tartuffe explique à Orgon qu’il ne supporte plus l’attitude méchante de la famille d’Orgon envers lui et lui dit qu’il veut partir. Orgon lui demande de rester, car il lui donne toute sa confiance. Pour lui prouver, il l’encourage à fréquenter sa femme, et souhaite lui faire don de tous ses biens.

Acte IV

Scène 1

Cléante demande à Tartuffe de parler à Orgon pour que Damis ne soit pas déshérité, et qu’il puisse revenir. Tartuffe se montre intraitable, il ne veut pas intervenir et veut accepter la donation d’Orgon.

Scène 2

Marianne avoue à son père son désespoir de se savoir promise à Tartuffe.

Scène 3

Orgon annonce de façon officielle qu’il va marier Tartuffe à Marianne. Tout le monde lui demande de ne pas faire ça, mais il reste sur son idée. Finalement, Elmire a une idée : montrer à son mari qui est vraiment Tartuffe.

Scène 4

Elmire explique son plan : Orgon doit se cacher sous la table pour pouvoir entendre sans être vu ; elle va convoquer Tartuffe pour qu’il soit pris au piège et révèle sa véritable nature.

Scène 5

Tartuffe entre. Elmire annonce à Tartuffe qu’elle l’aime. Suspicieux, il lui demande de le prouver. Elle fait semblant de céder, et Tartuffe entreprend une cour assidue. Elmire lui demande de vérifier s’il n’y a personne.

Scène 6

Orgon sort est en colère. Sa femme ne comprend pas pourquoi il a mis autant de temps à se manifester. Tartuffe entre à nouveau, Orgon se cache encore une fois.

Scène 7

Orgon est furieux, il sort de sa cachette et ordonne à Tartuffe de quitter les lieux. Mais ce dernier rappelle à Orgon qu’il lui a fait dont de ses biens durant l’après-midi, et qu’il est désormais le propriétaire de la maison.

Scène 8

Orgon semble comprendre… Il est très préoccupé.

Acte V

Scène 1

Tout le monde a désormais ouvert les yeux sur l’hypocrisie de Tartuffe. On apprend par Valère que Tartuffe s’est servi d’une cassette contenant des papiers que lui avait remis Orgon pour le dénoncer au roi comme complice des frondeurs.

Scène 2

Damis veut se venger et est prêt à couper les deux oreilles de Tartuffe. Cléante le calme.

Scène 3

Mme Pernelle arrive et ne croit pas Orgon à propos de Tartuffe. Elle veut lui laisser le bénéfice du doute. Pourtant, tous se repentent d’avoir agi si vite, sans savoir les armes qu’avait Tartuffe. M. Loyal entre.

Scène 4

M. Loyal leur annonce qu’ils doivent quitter leur maison qui va être vidée de tout. Il leur laisse une nuit.

Scène 5

Ils discutent entre eux. Mme Pernelle finit par comprendre.

Scène 6

Valère arrive avec un carrosse. Il leur donne mille louis pour qu’ils partent loin d’ici, car il a appris qu’Orgon va être fait prisonnier. Ils s’apprêtent à monter.

Scène 7

Accompagné d’un gendarme, Tartuffe arrive et les empêche de partir. Mais le gendarme avait été envoyé par le roi. Se souvenant de la loyauté d’Orgon durant la Fronde, il fait arrêter Tartuffe. L’hypocrite va donc être emprisonné.

Citation

« Contre la médisance il n’est point de rempart. »

Acte I, scène 1

« Couvrez ce sein que je ne saurais voir :
Par de pareils objets les âmes sont blessées,
Et cela fait venir de coupables pensées. »

Acte III, scène 2

« Le scandale du monde est ce qui fait l’offense
Et ce n’est pas pécher que pécher en silence. »

Acte IV, scène 5

« Les langues ont toujours du venin à répandre. »

Acte V, scène 3