Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Nana, Émile Zola
Fiche de lecture

Contexte

Nana est le neuvième roman du cycle des Rougon-Macquart (1871-1893). Vivement condamné par la critique qui le juge immoral, ce roman rencontre un franc succès auprès des lecteurs. Ce roman naturaliste est publié la première fois sous forme de feuilleton dans Le Voltaire entre le 16 octobre 1879 et le 5 février 1880.

Ce volet des Rougon-Macquart raconte l’ascension d’une « cocotte » sous le Second Empire. Il s’agit d’Anna Coupeau, fille de Gervaise Lantier et de Coupeau, que l’on retrouve dans L’Assommoir.

Émile Zola

1880

Nana

Genre

Roman

Personnages

Nana : Fille de Gervaise et de Coupeau, c’est l’héroïne du roman.

Louiset : Fils de Nana, il est élevé par la tante de cette dernière, à Rambouillet.

Bordenave : Directeur du théâtre des Variétés.

Rose Mignon : Comédienne et danseuse.

Simonne Cabiroche : Comédienne, éduquée, maîtresse de Bordenave puis de Steiner.

Clarisse Besnus : Comédienne, maîtresse de La Faloise.

Prullière : Acteur.

Le vieux Bosc : Acteur.

Fontan : Acteur au talent comique, amant de Nana. Il finit par battre sa maîtresse, qui doit également se prostituer pour faire vivre le ménage. Il la met à la porte.

Léon Fauchery : Journaliste au Figaro, il devient l’amant de Nana qui le ruine.

Hector de La Faloise : Il devient lui aussi l’amant de Nana, et sera également ruiné par la belle.

Steiner : Banquier juif, amant de Rose, puis de Nana qui le ruine.

Paul Daguenet : C’est le « greluchon de Nana » (amant de cœur). Ruiné par les femmes, il épouse Estelle, fille de Muffat, grâce à Nana.

George : Âgé de 17 ans au début du roman (tout comme Nana), il est souvent désigné comme « bébé », comparé à une fille, et surnommé « Zizi ». S’il partage des vrais moments avec Nana, il finit par tenter de se suicider. Il meurt car Nana refuse de l’épouser et entretient une relation avec son frère.

Le comte Xavier de Vandeuvres : Propriétaire d’une écurie de course prestigieuse, il est ruiné progressivement par ses maîtresses, dont Nana. Sa réputation est entachée suite à des paris frauduleux. Il se suicide.

Thèmes

L’histoire : Zola a voulu, avec Les Rougon-Macquart retracer « l’histoire naturelle et sociale d’une famille sous le Second Empire ». Cette série raconte l’évolution de cinq générations de Rougon et de Macquart de 1851 (coup d’État de Napoléon III) à 1870 (défaite de la France à Sedan).

Pour préparer l’écriture de Nana, Zola a fait de minutieuses recherches dans des livres, mais aussi sur le terrain (visite de l’hôtel particulier d’une « cocotte », visite des coulisses du théâtre des Variétés).

La prostitution : Le but de Zola est de peindre les « filles de joie ». Par delà la prostitution féminine, Zola met en scène la destruction d’une société qu’il déteste, celle des salons parisiens et du faste bourgeois. Il souhaite pointer du doigt les tabous et les contradictions d’un milieu qui semble lisse en apparence. Zola traite de la prostitution, de l’emprise sexuelle, de la déchéance charnelle, de l’homosexualité.

Résumé

Le roman met en scène Nana, une dévoreuse d’homme. Elle plonge les familles du Paris des lettres et de la finance dans le cahot, dans le désespoir et les ruine. Passions déchainées, jalousie, violence et suicides composent ce roman.

Chapitre 1

Le roman commence en avril 1867. Nana tient le rôle principal lors de la première représentation de La Vénus blonde. N’ayant aucun talent, elle séduit cependant le public grâce à sa beauté.

Chapitre 2

Dans son appartement, le lendemain de cette première représentation, Nana et Zoé discutent. L’actrice lui explique qu’elle a besoin d’argent pour assurer son train de vie et pour Louis, son fils que sa tante (Madame Lera, qu’elle considère comme une seconde mère) élève à Rambouillet.

Beaucoup de personnes rendent visite à Nana. Francis (son coiffeur qui lui dit qu’elle a eu une excellente critique sur sa prestation par le journaliste Fauchery dans le Figaro), une vieille confidente Madam  Maloir, le « Gros Steiner », le marquis de Chouard et le comte Muffat.

Chapitre 3

Une réception à lieu dans l’hôtel particulier du comte Muffat et de sa femme Sabine.

Chapitre 4

Nana s’apprête à donner un souper dans son appartement. À cette fête se retrouvent comédiens et prétendants de Nana. Steiner se rapproche de Nana. L’ambiance, quant à elle, dégénère : rivalité, allusions obscènes…

Chapitre 5

C’est la 34e représentation de La Vénus blonde. Le succès est toujours au rendez-vous. Les rumeurs vont bon train dans les coulisses. Il se dit que le prince est attiré par Nana, qui suscite de toute façon l’intérêt de beaucoup d’hommes. Elle est le « rêve de Paris ».

Chapitre 6

À la campagne, aux Fondettes, les Muffat sont de visite chez les Hugin. Nana, quant à elle, arrive à la Mignotte avec Steiner. Ce dernier lui a offert cette maison de campagne. Ses prétendants s’y retrouvent. Muffat est jaloux et violent avec elle.

Chapitre 7

Quelques mois ont passé. Une relation passionnelle s’est établie entre Muffat et Nana. Sa femme, Sabine, trompe aussi son mari.

Chapitre 8

Nana est tombée très amoureuse du comédien Fontan. Nana entretient son amant qui la trompe et la frappe. Fontan met finalement Nana à la porte.

Chapitre 9

L’opérette La Petite Duchesse va être montée sur les planches du théâtre des Variétés. Nana veut un rôle qui mettrait en avant ses talents d’actrice. Rose Mignon n’est pas de cet avis.

Les répétitions ont lieu. Muffat est venu assister aux représentations pour Rose.

Chapitre 10

Nana n’est plus comédienne. Dans son hôtel particulier du parc Monceau, elle s’ennuie. Une relation amoureuse avec son amie Satin commence.

Nana est de plus en plus violente avec ses domestiques.

Muffat, recevant des lettres anonymes dévoilant les infidélités de Nana, se montre de plus en plus jaloux. Pourtant il ne regarde pas à la dépense et lui offre tout ce qu’elle veut.

Chapitre 11

À l’occasion du Grand prix, toute la société mondaine se retrouve à l’hippodrome de Longchamp. Nana, entourée de tous ses prétendants, devient l’héroïne du jour. L’un des chevaux, appartenant à son amant Vandeuvres, s’appelle Nana. Les autres femmes sont jalouses.

Chapitre 12

Nana se retrouve enceinte.

Une fête est donnée par Sabine.

Le mariage entre Estelle et Daguenet a lieu grâce aux manigances de Nana, qui reçoit une récompense financière du mari.

Chapitres 13 et 14

On assiste à la déchéance de Nana et de toute la société du Second Empire. Georges tente de se suicider, Le comte Xavier de Vandeuvres se suicide. Nana ne peut pas rembourser toutes ses dettes et part. Elle revient à Paris quelques mois plus tard pour rendre visite à son fils qui est atteint de la variole. Mais elle attrape la maladie et en meurt en juillet 1870.

Citation

« Alors, Nana devint une femme chic, rentière de la bêtise et de l’ordure des mâles, marquise des hauts trottoirs. »

Chapitre 10

« Non, pas de pardon pour certaines fautes… C’est avec ces complaisances qu’une société va aux abîmes. »

Chapitre 12

« La religion tolérait bien des faiblesses, quand on gardait les convenances. »

Chapitre 12

« Il en arrivait maintenant à une passion exclusive, une de ces passions d’hommes qui n’ont pas eu de jeunesse. Il aimait Nana avec un besoin de la savoir à lui seul, de l’entendre, de la toucher, d’être dans son haleine ».

Chapitre 13