Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

L'accord du participe passé avec être
Leçon

Pré-requis : les homophones, l'adjectif qualificatif épithète et attribut, les verbes attributif (paraître, sembler, rester, demeurer, etc…)

Le participe passé employé sans auxiliaire

bannière à retenir

À retenir

Le participe passé employé sans auxiliaire s’accorde en genre et en nombre avec le nom ou le pronom auquel il se rapporte.

Ainsi, il a une fonction d’adjectif qualificatif épithète.

L’homme libéré revient.

  • Le sujet est « l’homme » (masculin, singulier). Le participe passé « libéré » est donc lui aussi masculin et singulier.

La femme libérée revient.

  • Le sujet est « la femme » (féminin singulier), il y a donc accord sur le participe passé qui prend un « e », « libérée ».

Les hommes libérés reviennent.

  • Le sujet est « les hommes » (masculin pluriel), on fait l'accord sur le participe passé : « libérés ».

Les femmes libérées reviennent.

  • Le sujet est « les femmes » (féminin pluriel), le participe passé s'accorde donc ainsi : « libérées ».

L’accord général du participe passé avec l’auxiliaire être

bannière à retenir

À retenir

Avec l'auxiliaire « être », on accorde le participe passé en genre et en nombre avec le sujet.

Le participe passé s’accorde avec le sujet.

Le chanteur est venu.

  • Le sujet « le chanteur » est masculin singulier, il n’y a donc pas de modification du participe passé « venu ».

La chanteuse est venue.

  • Le sujet « la chanteuse » est féminin singulier, il y a accord avec le participe passé « venue ».

Les chanteurs sont venus.

  • Le sujet « les chanteurs » est masculin pluriel. Le participe passé s’accorde en nombre avec le sujet, donc on ajoute donc un « s » au participe passé : « venus ».

Les chanteuses sont venues.

  • Le sujet « les chanteuses » est féminin pluriel. Le participe passé s’accorde en genre et en nombre avec le sujet, donc on ajoute donc un « e » et un « s » au participe passé : « venues ».

Le participe passé adjectif qualificatif attribut

Le participe passé employé avec l’auxiliaire « être » a également une fonction d’adjectif qualificatif attribut puisque le verbe « être » est lui-même un verbe attributif.

Ainsi, il s’accorde en genre et en nombre avec le sujet dont il est l’attribut.

Marie est étourdie par ce qu’elle vient d’apprendre.

  • Le participe passé « étourdie » prend la fonction d’adjectif attribut et s’accorde avec le sujet « Marie » (féminin singulier).
bannière à retenir

À retenir

Pour trouver le nom ou le pronom avec lequel le participe passé employé avec un verbe attributif s’accorde, il faut se poser la question suivante :

Qui est-ce qui + verbe attributif + participe passé ?

Marie est étourdie par ce qu’elle vient d’apprendre.

Qui est-ce qui est étourdi ?

  • La réponse est « Marie » (féminin singulier), donc on accorde le participe passé au féminin singulier : « étourdie ».

Ils paraissent impliqués dans leurs études.

Qui est-ce qui paraît impliqué ?

  • La réponse est « ils » (masculin pluriel), donc on accorde le participe passé au masculin pluriel : « impliqués ».