Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

La voix pronominale
Leçon

Prérequis : verbes transitifs et intransitifs, voix active et voix passive, COD, COI

La voix du verbe indique la manière dont le sujet prend part à l’action exprimée par le verbe.

  • Le sujet fait-il l’action sur un objet extérieur à lui ?

Le chat mord la souris.

  • On parle alors de voix active.
  • Subit-il cette action ?

La souris est mordue par le chat.

  • On parle ici de voix passive.
  • Applique-t-il cette action sur lui-même ?

Le chat se mord la queue.

Le verbe peut donc être à la voix active, à la voix passive ou à la voix pronominale.

Les particularités de la voix pronominale

Un verbe pronominal se conjugue avec deux pronoms à la même personne.

Prenons le verbe « se lever » comme exemple :

Je me lève
Tu te lèves
Il se lève

Nous nous levons
Vous vous levez
Ils se lèvent

On voit que le sujet qui fait l’action est le même que le complément qui subit la même action.

Ce type de verbe est de la forme générale :

SE (pronom) + INFINITIF

Verbes essentiellement pronominaux et verbes accidentellement pronominaux

On distingue deux types de verbes pronominaux.

Les verbes essentiellement pronominaux

Un verbe est dit essentiellement pronominal lorsqu’il n’existe qu’à la forme pronominale.

Par exemple, le verbe « s’absenter » n’existe qu’à la forme pronominale.

Je m’absente quelques minutes.

On ne dit pas :

J’absente quelqu’un. 😱

Les verbes accidentellement pronominaux

Un verbe est dit accidentellement pronominal lorsqu’il existe aussi à la forme non pronominale.

Le verbe « laver », par exemple, existe à la forme non pronominale :

Je lave ma voiture.

Mais il existe aussi à la forme pronominale :

Je me lave.

Dans les verbes accidentellement pronominaux, on distingue trois types de verbes.

  • Les verbes pronominaux réfléchis

Ces verbes expriment une action réfléchie, qui revient sur le sujet lui-même.

Je me lave.

  • Autrement dit, je lave « moi-même ».
  • Les verbes pronominaux réciproques

Ces verbes expriment le fait que plusieurs sujets intéragissent simultanément.

Ils se sont embrassés.

  • Autrement dit, ils se sont embrassés « tous les deux ».
  • Les verbes pronominaux irréfléchis
  • Ayant des sens différents à la forme pronominale et à la forme non pronominale.

Je m’attaque à mes devoirs.

  • On attaque quelqu’un mais on « se met à l’ouvrage », on ne s’attaque pas soi-même.
  • De sens passif.

Les livres se sont vendus.

  • Le sujet ne fait pas l’action mais la subit. C’est le libraire qui fait l’action de la vente et non les livres qui, eux, la subissent.

Les temps composés des verbes pronominaux

bannière à retenir

À retenir

Le participe passé des verbes pronominaux s’accorde avec le sujet, sauf si le pronom réfléchi n’est pas COD.

Il convient donc d’analyser le pronom réfléchi pour déterminer sa fonction (COD ou COI) et ainsi faire l’accord correctement.

Elle s’est lavée.

  • Il faut penser en toute rigueur « elle a lavé elle-même » ; « s’ » est COD donc il y a accord du participe passé « lavée ».

Ils se sont disputés.

  • Il faut penser « ils ont disputé eux-mêmes » ; « se » est COD, donc il y a accord du participe passé « disputés ».

Elle s’est lavé les mains.

  • « les mains » est le COD de « laver ». « se » est COI, le participe passé « lavé » ne s’accorde donc pas avec le sujet.

Ils se sont disputé la dernière place.

  • « la dernière place » est le COD, « se » est COI donc il n’y a pas d’accord.

Ils se sont téléphoné, puis ils se sont écrit.

  • « se » est ici COI (on dit « téléphoner » ou « écrire » à quelqu’un), on ne fait donc pas l’accord.

Ils ont gardé les lettres qu’ils s’étaient écrites.

  • « s’ » est COI. On fait l’accord avec « qu’ », pronom relatif COD dont l’antécédent est « les lettres », féminin pluriel, d’où le participe passé « écrites ».