Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Voix active et passive
Leçon

Les formes d’un verbe varient selon :

  • la personne (1re, 2e, 3e personnes) ;
  • le nombre (singulier, pluriel) ;
  • le mode ;
  • le temps ;
  • la voix.

On appelle voix les formes du verbe qui indiquent l’implication du sujet dans l’action exprimée par le verbe conjugué. Le sujet grammatical accomplit-il l’action ou la subit-il ?

La voix active

Comme son nom l’indique, la voix active correspond à un sujet actif c’est-à-dire qui accomplit l’action exprimée par le verbe conjugué.

L’enfant lit un conte avant de s’endormir.

  • Dans cette phrase, le sujet grammatical du verbe « lit » est « L’enfant » et c’est l’enfant qui accomplit l’action de lire.

La voix passive

Un verbe est conjugué à la voix passive lorsque son sujet est « passif », c’est-à-dire lorsqu’il subit l’action.

L’oiseau est attrapé par le chat.

  • Dans cet exemple, « L’oiseau » est bien le sujet grammatical du verbe « est attrapé » mais l’action d’attraper est accomplie par « le chat ».

Dans une phrase à la voix passive, le verbe conjugué peut être complété par un complément d’agent. L’agent est celui qui agit, donc qui accomplit l’action. Il se reconnaît à la préposition « par ».

Ce chanteur est admiré par la jeune génération.

  • Ici, c’est « la jeune génération » qui « admire » « Ce chanteur ». Dans cette phrase, « par la jeune génération » est le complément d’agent du verbe « est admiré ».

Différencier la voix active et la voix passive

bannière à retenir

À retenir

Les verbes au passif se reconnaissent à l’auxiliaire « être » qui sert à leur conjugaison, quel que soit le temps du verbe.

Leur cadeau m’a beaucoup touchée. (actif)
J’ai été beaucoup touchée par leur cadeau. (passif)

  • Dans cette phrase, « ai été » est l’auxiliaire « être » au passé composé.

Dans une phrase passive, c’est le temps auquel est conjugué l’auxiliaire « être » qui indique le temps du verbe.

Nous ne serons pas surpris par les événements.

  • Dans cette phrase, le verbe est « serons surpris ». Il est au futur de la voix passive parce que l’auxiliaire « serons » est au futur.

J’ai été satisfaite par [ou « de »] ta réponse.

  • Ici, le verbe est « ai été satisfaite ». Il est conjugué au passé composé passif car l’auxiliaire « ai été » est au passé composé.
bannière attention

Attention

Il ne faut toutefois pas considérer que l’auxiliaire « être » est toujours la marque d’une voix passive. Il se rencontre aussi à la voix active car il sert à conjuguer les temps composés de certains verbes comme les verbes pronominaux et « aller », « venir », « rester », etc.

Pour être certain de ne pas se tromper, il faut donc toujours se demander QUI accomplit l’action : le sujet grammatical du verbe ou un autre élément de la phrase ?

Nous sommes partis hier soir. (actif)

  • Ici, le verbe « sommes partis » est au passé composé, le sujet « Nous » accomplit bien l’action de partir.

Elsa est scandalisée par ce vol. (passif)

  • Dans cet exemple, en revanche, l’auxiliaire « est » signale bien la voix passive. Le verbe « est scandalisée » est le présent passif du verbe « scandaliser ». C’est « ce vol » qui « scandalise » « Elsa ».