Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

La découverte des documents en français
Fiche méthode

Introduction :

Le brevet est noté sur 800 points :

  • le contrôle continu permet de débloquer 400 points grâce aux compétences validées,
  • et les épreuves écrites et orales sont notées sur 400 points :
  • une épreuve orale sur un E.P.I. sur 100 points ;
  • une épreuve écrite sur les mathématiques sur 100 points ;
  • une épreuve écrite sur les sciences (SVT, physique-chimie et technologie) sur 50 points ;
  • une épreuve écrite sur l’histoire-géographie et l’enseignement moral et civique sur 50 points ;
  • et une épreuve écrite sur le français sur 100 points.

Cette dernière épreuve se déroule en plusieurs parties.

  • Une heure dix est consacrée à la compréhension écrite, aux questions et à la réécriture.
  • Vingt minutes sont consacrées à la dictée en français.
  • Et une heure et demie est consacrée à la rédaction en français.

Un thème commun réunit ces exercices.

Dans ce cours, nous allons nous intéresser à la découverte des documents de l’épreuve de français. Cette étape est la première, elle intervient avant même de lire les questions. Les documents proposés sont souvent un texte et une image. Il est nécessaire de prendre son temps pour découvrir les deux documents. Cette découverte doit être approfondie pour être efficace et aider à la rédaction des réponses.

La découverte du texte

Le texte demande davantage de temps d’observation et de lecture que l’image. Il est donc conseillé de commencer par celui-ci. La thématique pourra être plus claire ensuite.

Lors de la première lecture du texte, il faut déjà réfléchir à plusieurs éléments. Il est possible de les noter sur une feuille de brouillon ou de souligner des éléments de réponse dans le texte lui-même.

bannière attention

Attention

Il ne s’agit pas ici d’écrire des phrases, quelques mots suffisent. Le but est de repérer des mots, des indices dans le texte. C’est une étape importante pour la suite mais qui ne doit pas prendre trop longtemps.

  • Quel est le genre de ce texte ?
bannière rappel

Rappel

Le genre d’un texte est sa catégorie, son type. Il peut s’agir d’un texte narratif (roman, nouvelle, conte…), d’un texte théâtral (tragédie, comédie, tragi-comédie), d’un texte poétique ou d’un texte argumentatif (l’essai, le discours…).

La forme du texte peut donner des indices sur son genre : un extrait de pièce de théâtre ne sera pas présenté de la même manière qu’un poème ou un récit.

Une pièce de théâtre

bannière astuce

Astuce

Visuellement, le texte de théâtre est facilement reconnaissable : le nom des personnages apparaît avant chacune des répliques, les didascalies sont en italique et le vocabulaire de la structure théâtrale est clairement identifiable (acte, scène…).

Si le texte appartient au genre théâtral, plusieurs questions se posent.

  • Est-ce que le texte est écrit en vers (comme une poésie) ou en prose (comme un récit) ?
  • À quel endroit de la pièce sommes-nous (acte, scène, scène d’exposition, dénouement) ?
  • Combien de personnages sont présents sur scène ? Combien de personnages parlent ?
  • Où l’action se déroule-t-elle ?
  • Quel est le sujet de cet extrait ? Est-il est drôle (comique) ou sombre (tragique) ?
bannière astuce

Astuce

Il ne faut pas oublier de regarder l’auteur du texte et la date de parution de l’œuvre. Cela permettra de relier l’extrait à l’un des cours vus durant l’année et donc de gagner du temps ou d’être plus pertinent lors des réponses.

Une poésie

bannière astuce

Astuce

La poésie est souvent versifiée. De ce fait, la présentation du texte peut donner des indices sur le genre (vers, strophes, rimes…).

Si le texte est une poésie, plusieurs questions se posent. Tout d’abord sur la forme :

  • le poème est-il versifié ?
  • Le texte comporte-t-il des rimes (embrassées, plates ou croisées) ?
  • Les vers sont-ils de la même longueur (alexandrins, décasyllabes, octosyllabes…) ?
  • Les strophes sont-elles régulières (même nombre de vers) ?
  • Le poème a-t-il une structure particulière (sonnet) ?

Puis, sur le contenu :

  • quel est le sujet du poème ?
  • Trouve-t-on dans le poème une référence à des lieux, des époques, des personnages ?

Un récit

Contrairement à la poésie ou au théâtre, le récit n’a pas une forme codifiée.

Si l’extrait est un récit, il convient de le lire en prenant son temps pour pouvoir répondre à plusieurs questions. Le paratexte, c’est-à-dire le paragraphe en italique qui précède le texte, peut être très utile. Il rappelle ce qui s’est passé avant l’extrait.

bannière attention

Attention

Le paratexte n’est pas utilisable pour répondre aux questions puisqu’il n’a pas été écrit par l’auteur du texte. C’est l’auteur du sujet de brevet qui l’a rédigé pour aider les candidats.

Face à un récit, quelques questions sont à se poser.

  • Quel est le sujet de cet extrait ?
  • Où est-il placé dans l’œuvre complète ?
  • Où et quand l’action se déroule-t-elle ?
  • Qui sont les personnages et quels sont leurs liens ?
  • Qui est le narrateur ? Est-ce un personnage de l’histoire ? Quel pronom utilise-t-il (récit à la 1re ou 3e personne) ?
  • Les verbes sont-ils au présent ou au passé ?

Un texte argumentatif

bannière rappel

Rappel

Un texte argumentatif doit convaincre la personne qui le lit. Il comporte donc plusieurs arguments qui sont destinés à une ou plusieurs personnes.

Il faut pouvoir répondre à plusieurs questions lors de la première lecture.

  • Connaît-on l’écrivain (l’émetteur) ? À qui s’adresse-t-il (le destinataire) ?
  • Quel est le sujet de ce texte ?
  • Quelles idées sont défendues par l’émetteur ? À quelles idées sont-elles opposées ?
bannière rappel

Rappel

Quel que soit le texte, il est important de regarder qui est l’auteur et quelle est la date de parution de l’œuvre car cela peut éclairer l’analyse.

Cette étape terminée, l’analyse de texte est largement avancée. Les questions apparaîtront plus facile à comprendre et les réponses plus rapides à venir. Ce n’est pas pour autant le moment de lire les questions.

Une fois que le texte est lu, il faut découvrir le document qui l’accompagne. Il s’agit souvent d’un document iconographique. La thématique étant commune, la lecture du texte pourra aider à découvrir plus sereinement l’image.

La découverte du document iconographique

Tout comme pour la découverte du texte, il est important de noter au brouillon les éléments qui semblent essentiels.

bannière attention

Attention

Encore une fois, il ne s’agit pas d’écrire de grandes phrases, quelques mots suffisent.

La légende

La première étape consiste à prendre connaissance des informations données par la légende.

  • Qui est l’auteur de ce document ?
  • Quel est le titre de l’image ?
  • En quelle année est-ce paru ? Est-ce en raison d’une occasion spéciale ?

Il ne faut pas hésiter à noter au crayon sur le brouillon tout ce à quoi nous font penser ces informations (des mots-clés, des idées, des connaissances vues en cours). Les questions suivantes sont essentielles pour y voir plus clair lors de l’analyse de l’image.

  • L’auteur appartient-il à un courant artistique ?
  • Est-ce que la période historique de parution est importante ? Que s’est-il passé lors de cette année ?

L’image

On découvre ensuite l’image.

  • À quel type de document sommes-nous confrontés ? Est-ce une affiche, un tableau, une sculpture, une photographie… ?

La réponse à cette question peut être développée :

  • quels sont les matériaux utilisés ? Est-ce courant à l’époque ou est-ce un choix de l’artiste ?

De nouveau, les idées doivent être notées car elles pourront servir plus tard. On peut ensuite s’intéresser au sujet du document.

  • S’agit-il d’un paysage ?
  • Peut-on voir un ou plusieurs personnages ? Quels rapports semblent-ils entretenir ?
  • Est-ce que ce document représente une scène animée (scène de bataille, événement historique…) ou quelque chose de figé (nature morte, portrait…) ?

Il ne faut pas oublier d’utiliser des termes techniques vus durant l’année.

  • Quel est le cadrage utilisé (plan d’ensemble ou plan plus resserré) ?
  • Quelles sont les couleurs utilisées par l’artiste ? Sont-elles chaudes (jaune, orange, rouge…) ou froides (bleu, vert, noir…) ? Est-ce que plusieurs plans sont visibles ?

Pour travailler au mieux ce document, il est important de délimiter ces différents plans.

  • Qu’est-ce qui apparaît à chacun des plans ?
  • Est-ce que du texte est présent ? Quel est le lien entre le texte et l’image ?

Le ressenti

Comme pour toute œuvre artistique, l’analyse doit être complétée par l’impression et les sentiments que le document peut susciter. Cela va permettre d’interroger le but, le rôle de ce document.

bannière exemple

Exemple

Par exemple, si le tableau est très sombre et qu’il provoque un malaise, c’est peut-être parce que l’auteur veut dénoncer un travers de la société.

Les idées ou mots-clés notés en début d’analyse peuvent être utiles. En fonction du siècle, de la période historique, l’auteur a pu vouloir représenter un événement particulier ou donner une sensation particulière.

La découverte du document de cette première épreuve du brevet est terminée. Le repérage de plusieurs éléments, en lien avec la thématique du sujet, aidera à répondre plus rapidement et plus facilement aux questions.

Conclusion :

La découverte du texte et du document iconographique, avant même d’avoir lu les questions, permet d’être davantage concentré. Lors de cette étape, il est important d’être focalisé sur la découverte du texte et de l’image et sur ce que nous en comprenons. La thématique apparaît alors plus claire.

Les informations trouvées sur les deux documents ne seront pas toutes nécessaires pour répondre aux questions. Elles auront cependant permis d’avoir une vue d’ensemble. Toutes les informations récoltées serviront à répondre aux questions mais aussi à la rédaction du sujet d’invention ou d’argumentation.

L’étape suivante est celle de la découverte des questions.