Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Charles Dickens
Auteur

Biographie

Crédit photo : Jeremiah Gurney, 1868

Charles Dickens est né dans le sud de l'Angleterre en 1812 dans une famille modeste de la petite bourgeoisie qui connaît des problèmes financiers : alors qu'il a 12 ans, son père est incarcéré pour dette et Charles est contraint de travailler dans un entrepôt de cirage. Il y restera quelques années, avant que son père ne puisse le renvoyer à l'école.

Après ces brèves études, Charles Dickens travaille quelques temps dans des cabinets d'avocats avant de se lancer, à 17 ans, dans la carrière de reporter. À partir de 1833, Dickens commence à publier des feuilletons dans des journaux, rencontrant immédiatement un très grand succès.

Il se marie en 1835 et aura neuf enfants. Dickens écrit plus que jamais et il est acclamé par le milieu littéraire. Son succès le conduit à endosser le rôle de chef de famille et il doit désormais s'occuper de son père, de ses frères et de leurs proches. Jusqu'à la fin de sa vie, il continuera à écrire, assurant ainsi à sa famille une grande aisance financière, et à donner des lectures publiques.

1812 - 1870

Statut

Romancier

Genres

Roman

Bibliographie sélective

Oliver Twist 1837-1839

Un chant de Noël 1843

David Copperfield 1849-1850

Les Grandes Espérances 1860-1861

Œuvre

Les romans de Dickens ont tous été écrits et publiés en feuilleton, ce qui conditionne leur structure et leur style : nombreuses péripéties, rebondissements imprévus et personnages secondaires importants. Leur longueur permet à Dickens d'écrire de véritables romans de formation, décrivant l'enfance et la jeunesse d'un héros et son cheminement dans le monde. Leur particularité principale est leur critique sociale et leur satires des mœurs : Dickens décrit une Angleterre souvent pauvre où les enfants sont livrés à eux-mêmes dans un monde cruel et dur. L'enfance est d'ailleurs un thème très important de son œuvre. Il s'attache aussi à décrire précisément la ville et ses modernités.

Pour autant, bien que ses romans soient à compter parmi les œuvres réalistes, ils sont également toujours teintés de poésie, de fantastique et d'humour.

Citations

« Ce n’était pas très consolant pour l’enfant ; mais, tout jeune qu’il était, il eut assez de sens pour feindre un grand chagrin de s’en aller : il n’était pas difficile au pauvre enfant de verser des larmes ; la faim et les coups fraîchement reçus sont très utiles quand on a besoin de pleurer ; et Olivier se mit à pleurer de la manière la plus naturelle. »

Oliver Twist 1837-1839

« Par une heureuse, juste et noble compensation des choses d’ici-bas, si la maladie et le chagrin sont contagieux, il n’y a rien qui le soit plus irrésistiblement aussi que le rire et la bonne humeur. »

Un chant de Noël 1843

« Mon temps de pension !… Ces jours écoulés en silence !… où la vie glisse et marche, sans qu'on s'en aperçoive, sans qu'on la sente, de l'enfance à la jeunesse ! Je veux, en jetant un regard en arrière sur ces ondes rapides qui ne sont plus qu'un lit desséché encombré de feuilles mortes, chercher si je ne retrouverai pas encore des traces qui puissent me rappeler leurs cours. »

David Copperfield 1849-1850

« Dieu sait que nous n'avons jamais à rougir de nos larmes, car elles sont comme une pluie sur la poussière aveuglante de la terre qui recouvre nos cœurs endurcis. »

Les Grandes Espérances 1860-1861