Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

François Rabelais
Auteur

Biographie

Crédit image : artiste inconnu, XVIIe siècle
Crédit photo : Joconde database

Les sources divergent sur l’année de naissance de François Rabelais, et sa vie reste mal connue. Il est né dans une riche famille, ce qui lui a permis de bénéficier d’un enseignement dès son plus jeune âge. En 1524, il entre dans les ordres bénédictins où il poursuit ses études. Mais il rompt avec la vie ecclésiastique en 1527 et se met à parcourir la France. Il fait des études de médecine à Montpellier, puis s’installe à Lyon où il devient un médecin réputé.

Rabelais entretient une correspondance avec Érasme qu’il admire, et fait plusieurs voyages en Italie. Passionné par le grec, il est décrit comme un érudit bon vivant et un libre penseur. Il n’hésite pas à critiquer la société dans laquelle il vit : il dénonce l’oisiveté des moines, lutte pour la tolérance et la paix. Il meurt à Paris en avril 1553.

1483 ou 1494 - 1553

Status

Écrivain

Moine

Médecin

Genres

Roman

Bibliographie sélective

Pantagruel 1532

Gargantua 1534

Tiers Livre 1546

Quart Livre 1548

Œuvre

Écrivain humaniste de la Renaissance, François Rabelais est l’un des auteurs les plus importants du Moyen Âge. Il est notamment considéré comme étant à l’origine du roman moderne. Il publie Pantagruel, son premier ouvrage en 1532, sous le pseudonyme d’Alcofribas Nasier, une anagramme de François Rabelais. Son livre connait rapidement un grand succès, ce qui le pousse certainement à écrire la suite, Gargantua, qui parait deux ans plus tard.

Ces récits parodiques mettent en scène des géants à travers les aventures desquels Rabelais se plait à dénoncer les travers de son époque. Empruntant à la chronique, au conte, à la farce et au roman de chevalerie, l’écrivain utilise une écriture vive, riche de jeux de mots, d’inventions verbales et de procédés comiques. Le rire, qui est au centre de son entreprise, s’attaque à l’obscurantisme et l’ignorance de l’époque pour mieux servir la soif de connaissance humaniste de Rabelais.

Les ouvrages de l’auteur sont censurés par les théologiens de la Sorbonne. Mais les publications de Rabelais jouissent d’un privilège royal. En 1546, la parution du Tiers Livre lui vaut même une condamnation pour hérésie, qui le pousse à se réfugier alors quelque temps à Metz, hors du Royaume de France. Son œuvre, par l’influence qu’elle a exercé sur les écrivains qui l’ont succédé, tient une place particulière dans la littérature.

Citations

« Science sans conscience n’est que ruine de l’âme. »

Pantagruel 1532

« Soyez vous-même interprète de votre propre entreprise. »

Pantagruel 1532

« Mieux est de ris que de larmes écrire, pour ce que rire est le propre de l’homme. »

Gargantua 1534

« La plus vraie perte du temps qu’il sut était de compter les heures - quel bien en vient-il ? - et la plus grande rêverie du monde était de se gouverner au nom d’une cloche, et non au dicté de bon sens et entendement. »

Gargantua 1534