Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Gustave Flaubert
Auteur

Biographie

Crédit photo : auteur inconnu, avant 1880

Gustave Flaubert est né le 12 décembre 1821 à Rouen dans une famille bourgeoise : son père est chirurgien en chef de l’hôpital. À l’âge de 9 ans, il écrit la première lettre de ses Correspondances. Adolescent, il se sent oppressé par une vie de famille morne. À l’âge de 15 ans, il tombe amoureux d’Eliza Schlesinger qui le prend comme amant. Dès 1842, Flaubert part pour Paris où il entreprend des études de droit qu’il abandonne deux ans plus tard suite à une crise nerveuse.

En 1846, il s’installe à Croisset, suite à la mort de son père, où il rencontre Louise Colet, sa « muse ». De 1849 à 1851, il fait un long voyage en Orient. Il se sépare de Louise Colet en 1854. En 1857, il est poursuivi pour outrage aux bonnes mœurs après la publication de Madame Bovary : il est acquitté.

L’année suivante, il fait un voyage en Tunisie. De 1863 à 1869, il est reconnu en tant qu’auteur et mène une vie mondaine. En 1866, il est nommé chevalier de la Légion d’honneur, puis noue une amitié avec Georges Sand. Mais la carrière de Flaubert décline, la fin de sa vie est marquée par des ennuis financiers (de la même façon que madame Bovary) et Jules Ferry lui accorde une pension. Il reçoit à Croiset Zola et Maupassant avant de mourir subitement le 6 mai 1880.

1821 - 1880

Statut

Écrivain

Genres

Roman

Poèsie

Bibliographie sélective

Madame Bovary 1856

Salammbô 1862

L’Éducation Sentimentale 1869

La Tentation de saint Antoine 1874

Œuvre

L’œuvre de Flaubert est connue à travers quatre principaux romans : d’abord Madame Bovary qui le fait connaître et qui naît pendant le voyage de Flaubert en Orient, où il s’écrit : « J’ai trouvé ! Eurêka ! Eurêka ! Je l’appellerai Emma Bovary ». Madame Bovary, Mœurs de province paraît en 1856 dans la Revue de Paris et suscite de vives critiques rapidement écartées par un grand succès. Ce premier roman atteste que Flaubert est l’héritier du roman réaliste de Balzac et le précurseur des romans psychologiques et naturalistes qui s’épanouissent largement à la fin du siècle. En 1862 paraît Salammbô qui remporte un vif succès. Mais à partir 1869, suite à la parution et à l’échec de L’Éducation sentimentale (roman presque autobiographique), sa notoriété diminue. Cette même année, il publie son poème en prose La Tentation de saint Antoine et commence à écrire Bouvard et Pécuchet, dernier roman inachevé. Notons aussi, en 1877, la publication de Trois Contes.

Citations

« Ils se connaissaient trop pour avoir ces ébahissements de la possession qui en centuplent la joie. Elle était aussi dégoûtée de lui qu’il était fatigué d’elle. Emma retrouvait dans l’adultère toutes les platitudes du mariage. »

Madame Bovary 1856

« Salammbô était penchée sur la balustrade ; ces effroyables prunelles la contemplaient, et la conscience lui surgit de tout ce qu'il avait souffert pour elle. »

Salammbô 1862

« La foule marchait lentement. Ill y avait des groupes d’hommes causant au milieu du trottoir et des femmes passaient, avec une mollesse dans les yeux et ce teint de camélia que donne aux chairs féminines la lassitude des grandes chaleurs. »

L’Éducation sentimentale 1869

« J’achève mon saint Antoine. C’est l’œuvre de toute ma vie, puisque la première idée m’est venue en 1845, à Gênes, devant un tableau de Breughel et depuis ce temps-là, je n’ai cessé d’y songer et de faire des lectures afférentes. »

Correspondances à propos de La Tentation de saint Antoine 1874