Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Guy Môquet
Personnage historique

Biographie

Crédit photo : auteur inconnu
©Micsterm / Wikimedia Commons / CC-BY-SA 4.0

Son nom est resté célèbre dans l’histoire comme un symbole de la Résistance française. En effet, il est le plus jeune des 27 otages fusillés en représailles au camp de Châteaubriant après la mort de Karl Hotz. Fils d’un cheminot député communiste du XVIIe arrondissement de Paris, son militantisme se trouve renforcé par l’arrestation de son père en octobre 1939. Déjà actif dans les Jeunesses communistes, il redouble alors d’ardeur militante pour distribuer des tracts, dénonçant la misère des ouvriers et des Juifs et réclamant la libération des prisonniers communistes.

Arrêté à 16 ans à Paris en 1940, il est déporté au camp de Châteaubriant en Loire-Atlantique en 1941 avec d’autres militants, à la baraque 10. Karl Hotz, commandant des troupes d’occupation de la place de Nantes est exécuté par trois jeunes communistes le 20 octobre 1941. En guise de représailles, deux jours plus tard, neuf poteaux sont dressés à la carrière de la Sablière à Châteaubriant. Les 27 otages refusent qu’on leur bande les yeux et crient avant de mourir « Vive la France ». Jusqu’au bout, Guy Môcquet, tué à 16 heures, résiste. Il laisse une lettre poignante à ses parents qui deviendra célèbre.

1924 - 1941

Status

Militant communiste