Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Robert Louis Stevenson
Auteur

Biographie

Crédit photo : Henri Walter Barnett, 1893

Robert Louis Stevenson, de son vrai nom Robert Lewis Balfour Stevenson est né en 1850, à Edimbourg, en Écosse. Son père, Thomas Stevenson, est ingénieur pour les phares maritimes et sa mère Margaret Balfour, mère au foyer. Développant de graves problèmes respiratoires, le petit Robert Louis vit une enfance particulière. Contraint de garder la chambre, trop faible pour l'école, ses parents multiplient les voyages et les cures pour le soigner.

Jeune homme solitaire, il trouve refuge dans les livres et délaisse peu à peu ses études d’ingénieur et de droit. Contre l’avis parental, Stevenson parcourt le monde à la recherche d'un climat plus propice et se lance dans l’écriture. C'est dans ses nombreux voyages qu'il puise son inspiration littéraire.

En 1876, il rencontre Fanny Osbourne, une américaine élevant seule ses deux enfants, qu’il épouse à San Francisco, en Californie quatre ans plus tard. En 1887, il s’installe aux États-Unis, où il rencontre le succès par ses romans fantastiques. Sur la fin de sa vie, il s’installe aux îles Samoa où il s’investit aux coté des locaux contre l'impérialisme allemand. Il meurt d'une crise d'apoplexie en 1894, à l'âge de 44 ans.

1850 - 1894

Statut

Écrivain

Genres

Roman

Nouvelle

Poésie

Carnet de voyage

Bibliographie sélective

Voyage avec un âne dans les Cévennes 1879

L’Île au trésor 1883

L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde 1886

Les Nouvelles Mille et une nuits 1882

Œuvre

Les voyages sont une grande source d’inspiration pour Stevenson. Depuis son Voyage avec un âne dans les Cévennes publié en 1879, jusqu’À travers les grandes plaines en 1892, il est passionné par la diversité des paysages qu’il rencontre. Ses œuvres les plus connues sont L'Île au trésor, considéré aujourd’hui comme l’un des plus grand roman d’aventure et L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde, une fable fantastique où Stevenson développe son style si particulier.

À la fois évocateur et épuré, il multiplie les points de vue pour impliquer son lecteur. Ce jeu narratif où il insère des parts d'ombre et d'ambiguïté dans le récit requièrent un lecteur actif, susceptible de lire entre les lignes. On retrouve cette précision d’écriture dans Les Nouvelles Mille et une nuits en 1882, où les courts récits autonomes s’imbriquent pour former une grande fresque. Une autre particularité est son style très visuel, qui est propice aux scènes particulièrement frappantes, au très riche pouvoir de suggestion comme par exemple la métamorphose dans L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde. Ce roman lui vaudra le début de son succès en tant qu’auteur à sa publication en 1886.

Considéré à tort comme un romanciers d’aventures pour adolescents, son style en réalité très travaillé fait aujourd’hui école et à influencé les plus grands tels André Gide ou encore Antonin Artaud.

Citations

« Me baigner dans une des rivières de Dieu en plein air, me paraît une sorte de cérémonie intime ou l'acte d'un culte demi païen. Barboter parmi les cuvettes dans une chambre peut sans doute nettoyer le corps, mais l'imagination n'a point de part à pareil lessivage. »

Voyage avec un âne dans les Cévennes 1879

« Je voyage non pour aller quelque part, mais pour marcher. Je voyage pour le plaisir de voyager. L'important est de bouger, d'éprouver de plus près les nécessités et les embarras de la vie, de quitter le lit douillet de la civilisation, de sentir sous mes pieds le granit terrestre et les silex épars avec leurs coupants. »

Voyage avec un âne dans les Cévennes 1879

« Je te le dis, je n'ai encore rien vu de bien sortir de la bonté. Celui qui frappe le premier a raison. Les morts ne mordent pas. »

L’Île au trésor 1883

« Bien qu’expert du double jeu, je n’étais en rien un hypocrite ; chacune de mes deux facettes était vraiment authentique. Je n’étais pas plus moi-même lorsque je me libérais de toute entrave pour plonger dans l’abjection que lorsque je travaillais au grand jour et avec acharnement à l’avancement des connaissances ou au soulagement du chagrin et des souffrances. »

L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde 1886