Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Thomas More
Auteur

Biographie

Crédit image : Hans Holbein le Jeune, 1527

Thomas More est né en 1478 dans une famille de juristes et lui-même fait des études de droit au cours desquelles il rencontre notamment Érasme, avec lequel il devient ami. Il fait alors une carrière d'avocat et de professeur de droit, puis de juge à partir de 1510. Homme très religieux, il préfère cependant renoncer au couvent et choisit de se marier.
Thomas More est membre du Parlement à partir de 1504 et il manifeste son opposition à la politique du roi Henri VII. Il participe à plusieurs missions diplomatiques et commerciales, et joue différents rôles politiques. À partir de 1531, il est de plus en plus en désaccord avec le roi, qui a provoqué le schisme à l'origine de l'Église anglicane pour pouvoir épouser Anne Boleyn.
Thomas More cherche à rester loyal jusqu'au bout au roi mais avant tout à ses convictions, et refuse ainsi de prêter serment en différentes occasions. Pour cette raison, il est emprisonné en 1534 et, l'année suivante, il est déclaré coupable de haute trahison et exécuté.

1478 - 1535

Status

Juriste

Historien

Philosophe

Écrivain

Genres

Philosophie

Essai

Bibliographie sélective

L'Utopie 1516

Œuvre

La destinée tragique de Thomas More s'explique par la droiture et la fermeté de son caractère. Il laisse une œuvre écrite abondante, composée de poésie, de traités, de livres de religion et de traductions grecques. Mais il est connu aujourd'hui pour un livre de philosophie politique majeur, L'Utopie, livre progressiste qui formule l'idée d'un système social et politique idéal. Thomas More est l'inventeur du mot utopie qui a connu après lui une grande postérité.
Ses aspirations socialistes et ses convictions religieuses lui vaudront d'être béatifié puis canonisé par l'Église catholique, mais aussi de se voir ériger une statue sur la place du Kremlin à Moscou.

Citations

« Il existe une foule de nobles qui passent leur vie à ne rien faire, frelons nourris du labeur d’autrui, et qui, de plus, pour accroitre leurs revenus, tondent jusqu’au vif les métayers de leurs terres. Ils ne conçoivent pas d’autre façon de faire des économies, prodigues pour tout le reste jusqu’à se réduire à la mendicité. Ils trainent de plus avec eux des escortes de fainéants qui n’ont jamais appris aucun métier capable de leur donner leur pain. »

L’Utopie 1516

« Les Utopiens n’oublient jamais cette règle pratique : Fuir la volupté qui empêche de jouir d’une volupté plus grande, ou qui est suivie de quelque douleur. »

L’Utopie 1516

« Répondez au fou selon sa folie. »

L’Utopie 1516

« Quand on ne peut pas atteindre la perfection, il faut au moins atténuer le mal. »

L’Utopie 1516