Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Bourgeoisies marchandes, négoces internationaux et traites négrières au XVIIIe siècle

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

bannière attention

Attention

  • Esclavage : fait d’exploiter un être humain comme si c’était un objet ou un animal.
  • Traite : commerce d’esclaves.

Être esclave

  • La majorité des esclaves sont des prisonniers de guerre : lorsque les pays européens ont colonisé les pays africains, à partir du XVIe siècle, ils ont capturé une partie de la population, qui a ensuite été revendue sur les marchés d’esclaves.
  • Olaudah Equiano est un ancien esclave qui est parvenu à racheter sa liberté et qui a écrit un récit unique de son expérience.
  • Les historiens pensent que 10 % des captifs mouraient au moment même de la capture, la plupart du temps très violente.
  • On sait également qu’un quart des esclaves mouraient entre le lieu de leur capture et la côte, lors de longues marches forcées.
  • L’existence de caravaniers africains démontre que les peuples locaux ont collaboré avec les autorités européennes pour installer des réseaux de commerce d’esclaves.
  • On compte environ trois à cinq esclaves par mètre carré dans le négrier. Le voyage, qui durait entre un et trois mois était un moment de souffrance intense pour les esclaves entassés qui pouvaient parfois à peine respirer.
  • Les révoltes étaient nombreuses. Toutefois, la majorité des révoltes d’esclaves échouent, et se voient généralement stoppées par l’équipage du négrier.
  • Les esclaves qui survivent à la traversée de l’Atlantique sont soumis à une quarantaine. Les négriers en profitent pour « soigner » les esclaves.
  • Après ce repos, ces derniers sont alors vendus, devenant des marchandises, une monnaie d’échange dans un vaste réseau commercial appelé le « commerce triangulaire ».

Généralités sur la traite transatlantique

  • Le commerce d’êtres humains, que l’on nomme traite, existe depuis l’Antiquité. La traite des Noirs, qu’on appelle aussi traite négrière, débute quant à elle au Moyen Âge et se développe sous différentes formes :
  • une traite intra-africaine ;
  • une traite orientale ;
  • et la traite transatlantique.
  • C’est au XVIIIe siècle que la traite transatlantique se développa tout particulièrement, dans le cadre du fameux commerce triangulaire, qui relie l’Afrique à l’Amérique et à l’Europe :
  • les chefs locaux vendaient des esclaves en échange de tissus et d’objets européens ;
  • les esclaves étaient ensuite envoyés sur le continent américain, où ils étaient condamnés aux travaux dans les plantations ;
  • les marchands européens vendaient les esclaves contre les produits issus de ces plantations, notamment de la canne à sucre et du coton. Les produits issus de ces plantations étaient ensuite envoyés en Europe.
  • On connaît plusieurs raisons au développement de ce commerce au XVIIIe siècle :
  • une augmentation de la demande de produits issus des colonies de plantations en Europe ;
  • et les rivalités qui opposent les grandes puissances européennes, qui se disputent le commerce maritime mondial.
  • La guerre de Sept Ans opposera d’ailleurs la France à la Grande-Bretagne entre 1756 et 1763. La France, perdante, y perdra pratiquement toutes ses colonies.