Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.

Comprendre un mot inconnu

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Introduction :

Pour comprendre un mot inconnu dans un texte, on peut trouver des indices de différentes manières.

S’aider du paratexte

On peut s’aider du paratexte, c’est-à-dire tout ce qui est « à côté » du texte :

  • l’organisation du texte ;
  • le titre principal ou les sous-titres ;
  • les paragraphes ;
  • les illustrations ;
  • les notes explicatives ;
  • un résumé ;
  • le nom de l’auteur ;
  • la date ;
  • et même le type d’écriture (caractères en gras par exemple).
bannière à retenir

À retenir

Le paratexte nous renseigne sur le type de texte et nous aide à mieux le comprendre.

bannière exemple

Exemple

documentaire Louis XIV - lecture et compréhension - français - CM1

Ce texte est un documentaire. Il parle de Louis XIV. Les différentes informations sont présentées dans des cadres avec des sous titres.
Si l’on ne comprend pas ce qu’est la « cour » par exemple, on peut se poser la question : qui le roi pouvait-il loger à Versailles en plus de sa famille ?
L’illustration nous aide.

S’aider du contexte

bannière à retenir

À retenir

On peut s’aider du contexte, c’est-à-dire des mots autour du mot inconnu, et aussi du sens de la phrase.

bannière exemple

Exemple

« Originaire du Chili, l’araucaria a une écorce ridée comme la peau d’un éléphant. Ses feuilles sont vert sombre, pointues et piquantes. Dans la nature, il peut atteindre trente mètres, mais on peut le cultiver en pot »

Je ne connais pas le mot « araucaria », mais je vais m’aider des autres mots : « écorce », « feuilles », « nature », « le cultiver en pot ».

  • Donc, c’est une plante.

Je comprends que l’araucaria est une plante, qui peut atteindre trente mètres, donc un arbre.

  • « Originaire du Chili », donc l’araucaria est un arbre que l’on trouve au Chili.

Araucarias - français CM1 CM2 lecture et compréhension SchoolMouv Des araucarias ©Webysther Nunes – CC BY-SA 4.0

S’aider de la formation d’un mot

bannière à retenir

À retenir

On peut s’aider de la formation du mot, c’est-à-dire repérer le radical, le préfixe ou le suffixe d’un mot.

  • Le radical nous renseigne sur la famille du mot et son sens.
  • Le préfixe et le suffixe nous donnent des indications sur le sens et la nature du mot (nom, verbe, adjectif…).
bannière exemple

Exemple

« Il y a tellement longtemps que je ne l’avais pas vue. Elle est méconnaissable !

Je ne connais pas le mot « méconnaissable », mais je repère une partie du mot connue : « connai ».
C’est le radical du verbe « connaitre » que l’on retrouve dans les mots de la même famille. On peut l’associer à d’autre mots par le sens commun : connaissance, connaisseur…
Avec un préfixe : inconnu, méconnaitre, méconnu, reconnaître…

  • Donc je repère le sens commun de ces mots : identifier, savoir.

Le préfixe « mé » a le sens de « mal ».
Le suffixe « able » m’indique que le mot est un adjectif et a le sens de « qui peut être » (comme jetable par exemple, « qui peut être jeté »).

  • Donc méconnaissable : que l’on peut mal « connaître » ou « reconnaître », donc qui a beaucoup changé.

S’aider du dictionnaire

bannière à retenir

À retenir

On peut s’aider du dictionnaire. Si le paratexte, le contexte ou la formation d’un mot ne nous aident pas à le comprendre, il faut utiliser le dictionnaire.

bannière exemple

Exemple

« À l’endroit le plus profond se trouve le château du roi de la mer dont les murs sont de corail, les fenêtres de bel ambre jaune, et le toit de coquillages. »

La Petite Sirène, Hans Christian Andersen, 1837

Je ne connais pas le mot « ambre ».
Je fais des hypothèses : ce doit être une belle matière.
Mais les mots autour ne me renseignent pas.

Je cherche le mot dans le dictionnaire :

Alt texte

bannière attention

Attention

Attention, un mot peut avoir plusieurs sens. Il faut choisir celui qui aura du sens par rapport au reste de la phrase.