Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

De la constitution de l'Empire romain à son apogée

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Ce cours est en cours de création par nos équipes et il sera prêt pour la rentrée 2019 💪

La formation d’un Empire en Méditerranée

  • Depuis le Ve siècle avant J.-C., la cité de Rome est dirigée par une République.
  • Elle étend d’abord son territoire dans le Latium, puis sur toute l’Italie.
  • La deuxième guerre punique, puis les guerres contre les royaumes hellénistiques, ouvrent à Rome la Méditerranée et l’Orient et favorisent l’expansion du territoire.
  • Rome construit progressivement un empire qui, au Ier siècle, s’étend à tout le pourtour de la Méditerranée.
  • L’armée romaine est extrêmement bien formée, organisée et performante et contribue à l’expansion et la conservation de cet immense empire.
  • En 63 avant J.-C., Crassus, Pompée et César s’emparent du pouvoir et se divisent le gouvernement : c’est le triumvirat.
  • À la mort de Pompée et Crassus, César reste seul détenteur du pouvoir.
  • Alors qu’il souhaite rétablir un régime monarchique, il est assassiné.
  • Octave et Marc-Antoine se disputent sa succession : c’est le premier qui, à la suite d’une victoire sur le second, prendra définitivement le pouvoir.
  • Octave met en place le principat, sorte de pantomime de République qui ôte aux institutions leurs pouvoirs au profit d’un seul homme : l’empereur.
  • Il s’attribue peu à peu tous les pouvoirs politiques et religieux et se fait désormais appeler Auguste.
  • L’empereur Auguste favorise les arts et l’architecture : son règne est considéré comme un âge d’or de la culture romaine qui voit notamment l’édification du Panthéon de Rome.
  • Le règne d’Auguste et les siècles qui suivront sont marqués par une stabilité politique : l’Empire romain est un territoire de paix structuré autour de son centre, Rome.

L’Empire romain à travers Rome et ses provinces

  • Rome est la vitrine de la civilisation romaine : elle sert de modèle à tous les territoires conquis par l’Empire.
  • Bâtie sur sept collines, la ville est le terrain d’expérimentation des urbanistes et architectes : les aqueducs sont notamment inventés à cette époque pour acheminer l’eau vers la ville.
  • La cité doit aussi se faire le reflet de la puissance de son empire : pour ce faire elle emprunte aux arts grecs et égyptiens pour la construction de ses bâtiments.
  • Les territoires romains sont organisés en provinces toutes reliées entre elles par un système de voies romaines qui convergent toutes vers Rome, facilitant ainsi le commerce.
  • Toutes les colonies de l’Empire s’organisent selon le même schéma que Rome et reproduisent ses édifices publics (termes, cirques, amphithéâtres, etc.)
  • Dans les provinces ne parlant pas latin, l’intégration au monde romain passe par l’imitation du mode de vie et des bâtiments.

La Pax romana

  • Le modèle romain diffusé dans tout l’Empire va changer à tout jamais les peuples qui s’en inspirent.
  • Les peuples conquis adoptent le latin, ont recours au droit romain et suivent le même mode de vie que les romains : on parle de romanisation.
  • Après sa victoire contre Marc-Antoine, Auguste décrète une nouvelle ère de paix sur l’ensemble de l’Empire : la Pax romana.
  • Cette paix est propice aux échanges culturels et commerciaux, facilités par la construction de routes, mais aussi de ports ou encore de canaux.
  • En dehors de l’Empire romain, la route de la soie s’ouvre également pour les échanges avec l’empire chinois.
  • La diffusion des cultes emprunte ces mêmes routes et différentes religions cohabitent et se mélangent dans tout l’Empire.
  • Au Ier siècle, une nouvelle communauté religieuse se crée en Orient : le christianisme.
  • Les pratiquants de cette religion sont monothéistes : ce détail perturbe l’ordre public romain car les empereurs sont considérés comme des êtres divinisés et ne sont donc plus reconnus comme tels par les chrétiens.
  • Par ailleurs, peu d’insurrections se produisent à Rome : les rares rébellions sont réprimées par la puissante légion romaine.
  • Mais l’absence de révolte est surtout expliquée par l’apport civilisationnel de l’Empire aux régions annexées : ère de paix propice au développement économique, infrastructures modernes, ascensions sociales, citoyenneté romaine (édit de Caracalla).
  • Le droit romain, contrairement à l’usage de l’époque, est en effet écrit et permet ainsi à chacun de connaître ses droits et ses devoirs.
  • Grâce à la stabilité du régime impérial, les Romains mettent en place une paix multiséculaire qui favorise le développement d’une culture commune et voit la naissance d’une véritable civilisation.