Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.

Habiter la ville de demain

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Un monde de plus en plus urbain

  • En 1950, seulement 30 % de la population mondiale était urbaine. En 2007, 50 % de la population mondiale vivait en ville. En 2015, c’était plus de 55 %. L’ONU prévoit qu’en 2050, 65 % de la population mondiale sera urbaine.
  • Les mégapoles sont de plus en plus nombreuses et peuplées, surtout en Asie et en Afrique.
  • Il n’y avait que deux mégapoles en 1950 (New York et Tokyo) il y en a aujourd’hui 25. On en prévoit 38 en 2025.
  • L’urbanisation multiplie les défis car la forte concentration de population dans les villes génère de nombreuses nuisances (pollution de l’air, bruit, embouteillages, insécurité) et des difficultés de cohabitation entre les différentes populations.

Aménager les villes existantes pour les rendre durables

  • Pour résoudre ces problèmes environnementaux et sociaux, des mesures ont été prises par les États pour trouver des solutions pour aménager les villes et les rendre plus durables.
  • Les villes développent de plus en plus les transports respectueux de l’environnement tels que le tramway ou le vélo. Certaines villes aménagent des pistes cyclables ou mettent en place un réseau de voitures électriques de location.
  • Le tri sélectif et le recyclage des déchets sont aussi encouragés et organisés.
  • Les villes construisent de plus en plus d’éco-quartiers, écologiques et respectueux de l’environnement.
  • Ces quartiers favorisent la mixité sociale.

Construire les villes de demain

  • Quelques États ont lancé de grands projets d’éco-cités. Ces villes sont construites avec des matériaux écologiques, qui assurent une meilleure gestion de l’énergie, qui favorisent les transports doux et qui investissent dans les technologies numériques.
  • Les éco-cités améliorent la qualité de vie des habitants tout en préservant l’environnement.
  • La mégapole de Tianjin a créé la première éco-cité de Chine.
  • Les éco-cités sont souvent réservées aux plus riches et sont encore trop coûteuses pour être étendues à l’échelle mondiale.
  • Pour faire face aux défis de l’explosion urbaine, certains cabinets d’urbanisme imaginent des projets futuristes (projet Lilypad de l'architecte belge Vincent Callebaut).