Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Habiter le monde rural

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Habiter dans les campagnes faiblement peuplées des pays riches

  • Dans les pays riches, les agriculteurs ont développé une agriculture intensive pratiquée sur de grandes exploitations.
  • La mécanisation est généralisée et les engins agricoles sont de plus en plus perfectionnés.
  • La production agricole y est élevée et destinée à la vente.
  • L’usage d’engrais chimiques et de pesticides augmente les rendements.
  • Ce type d’agriculture crée des paysages d’openfield, qu'on trouve aux États-Unis et en Europe.
  • Aux États-Unis et en Australie, les agriculteurs pratiquent aussi l’élevage extensif pour alimenter le marché national.
  • Dans les pays développés, les espaces d’agriculture intensive sont faiblement peuplés.
  • Ce sont des espaces relativement isolés, mais leurs habitants ont accès à la ville grâce à des moyens de transport.
  • Les nouvelles technologies, notamment Internet, permettent aux habitants de ces régions d’être reliés au monde.
  • Les espaces agricoles situés près des villes profitent du dynamisme de ces dernières.
  • De nouvelles populations venues des villes viennent s’y installer, les néo-ruraux, et le phénomène depériurbanisation se développe de plus en plus.
  • Les espaces agricoles situés loin des villes sont en déprise.
  • La population y est vieillissante. Ce sont des espaces peu dynamiques et de plus en plus isolés, malgré une agriculture très performante.

Habiter dans les campagnes peu peuplées des pays en développement

  • La plupart des paysans des pays en développement pratiquent une agriculture traditionnelle peu intensive, aux faibles rendements et vivrière.
  • La vie des habitants est organisée autour du village qui est souvent très isolé. La mauvaise qualité des infrastructures de transport complique les déplacements et renforce l’isolement.
  • Certaines terres agricoles des pays en développement sont dédiées à l’agriculture commerciale.
  • Cette agriculture commerciale ne sert pas à nourrir les habitants qui vivent près de ces plantations.
  • Pour pouvoir se nourrir, la déforestation est la seule chose que les habitants peuvent faire. Cela crée des fronts pionniers sur ces nouveaux espaces.
  • Quand les conditions de vie sont difficiles, l’exode rural est souvent la seule solution pour les habitants.
  • L’abandon des activités agricoles dans certaines campagnes conduit à une désertification.
  • La déforestation et la désertification sont donc des menaces qui fragilisent la vie des habitants dans ces espaces agricoles.