Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Habiter un espace à fortes contraintes naturelles

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Des contraintes variées

  • Dans les déserts chauds, la sécheresse est une contrainte naturelle.
  • Elle rend quasiment impossible l’agriculture.
  • Dans les déserts chauds comme le Sahara, les hommes vivent dans des oasis. Certaines populations sont nomades.
  • Dans les déserts froids, le sol gelé empêche l’agriculture et les étendues d’eau sont recouvertes par la banquise.
  • Dans ces espaces à fortes contraintes, les hommes vivent de la chasse, de la pêche et de l’élevage.
  • Le relief peut aussi constituer une forte contrainte.
  • Dans la montagne, l’agriculture est aussi difficile. La pente, le froid et la neige compliquent ou empêchent les déplacements.
  • C’est pour ces raisons que les montagnes sont faiblement peuplées.
  • Attention, certaines montagnes sont pourtant densément peuplées, comme les Andes en Amérique du Sud.
  • L’isolement est aussi une contrainte.
  • Il rend la vie quotidienne difficile car l’accès aux ressources et aux services est très compliqué. C’est par exemple le cas des îles ou des espaces situés à de très hautes altitudes.
  • Dans ces espaces isolés, les problèmes d’approvisionnement sont nombreux.

Des contraintes surmontées

  • Les contraintes naturelles peuvent parfois être surmontées pour mettre en valeur un territoire et le rendre accessible.
  • Pour rompre l’isolement des espaces à très hautes altitudes ou des îles, les États réalisent des aménagements de transports (construction de ponts ou d’aéroports notamment).
  • Dans les hautes montagnes, des terrasses sont aménagées sur les pentes pour développer l’agriculture et nourrir les habitants.
  • Dans les déserts chauds, les hommes captent l’eau des nappes phréatiques pour irriguer les cultures.
  • Lorsqu’un territoire à fortes contraintes dispose de ressources naturelles telles que le pétrole, le gaz ou des minerais, il est souvent aménagé par les hommes pour exploiter ses richesses.
  • Dans les déserts chauds, des pompes sont installées pour le pétrole et des panneaux solaires sont installés pour l’énergie.
  • Dans les déserts froids, des mines sont aménagées pour les minerais comme le plomb ou l’or.
  • Certaines contraintes sont parfois même transformées en atouts.
  • La haute montagne attire de nombreux touristes adeptes des sports d’hiver. La pente et l’enneigement, qui peuvent être des contraintes pour les populations locales, deviennent de véritables atouts pour l’activité touristique.
  • Dans les îles, les touristes sont attirés par la mer et les plages. L’isolement n’est plus une contrainte mais un avantage.
  • Les paysages des déserts, chauds et froids, séduisent aussi de plus en plus de touristes.