Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
L'effort physique

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

La réalisation d’un mouvement

  • Lors d’un effort physique, les muscles sont contractés et relâchés de manière volontaire.
  • Ceci se fait grâce au système nerveux, qui peut initier un mouvement et peut envoyer un message nerveux moteur vers un muscle.
  • Le message moteur est donc envoyé depuis une aire motrice, située dans une certaine zone du cortex cérébral, il se propage le long d’un nerf, jusqu’au muscle qui va se contracter.
  • Lorsqu’ils se contractent, les muscles permettent de mettre en mouvement les différentes articulations car ils sont attachés aux os par des tendons.

L’estimation des capacités et des limites de chacun

  • Le rythme cardiaque est le nombre de battements de cœur par minute.
  • Le rythme cardiaque augmente pendant l’effort.
  • Le rythme respiratoire est le nombre de mouvements respiratoires par minute. Un mouvement respiratoire comprend une inspiration et une expiration.
  • La consommation en dioxygène d’un individu augmente pendant l’effort, de la même manière que son rythme respiratoire.
  • Les individus qui pratiquent régulièrement du sport ont de meilleures capacités que les individus sédentaires.

Les besoins énergétiques pour un effort physique

  • Les muscles, pour fonctionner, utilisent du glucose (sucre) et du dioxygène. Lors d’un effort physique, les consommation de glucose et dioxygène augmente.
  • Les muscles sont irrigués par des vaisseaux sanguins comme les artères et les veines.
  • Les artères sont de gros vaisseaux sanguins qui amènent le sang du cœur contenant du dioxygène et des nutriments, aux organes.
  • Les veines sont de gros vaisseaux sanguins qui amènent le sang des capillaires au cœur.
  • Les vaisseaux sanguins permettent d’apporter, grâce au sang, les nutriments nécessaires au fonctionnement des muscles. Le dioxygène et le glucose entrent dans le muscle grâce à des échanges avec le sang, faits au niveau des capillaires sanguins.