Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

L'enjeu énergétique

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

De nouveaux besoins énergétiques à l’échelle du monde

  • En un siècle, la consommation énergétique mondiale a été multipliée par 20.
  • Cependant, la consommation d’énergie n’est pas la même dans les pays riches et dans les pays pauvres. On estime que les pays du Nord consomment en moyenne 4 à 10 fois plus d’énergie que les pays du Sud.
  • Les ressources énergétiques dans le monde ne sont pas également réparties :
  • le marché du pétrole est dominé par le Moyen-Orient, les États-Unis et la Russie ;
  • celui du charbon est concentré essentiellement entre la Chine et les États-Unis ;
  • l’uranium, utilisé dans l’énergie nucléaire, est concentré au Canada, en Australie et au Kazakhstan.
  • Afin d’assurer une sécurité énergétique, les pays doivent dialoguer et échanger entre eux. La géopolitique est donc profondément liée aux conflits énergétiques entre les pays, et les détroits deviennent des verrous stratégiques de premier plan.

Une énergie durable : un défi possible ?

  • Les risques environnementaux dus à la production énergétique sont nombreux : pollution atmosphérique, marées noires, changements climatiques suite aux rejets de gaz à effet de serre, risques nucléaires…
  • L’augmentation de la demande énergétique entraîne l’exploitation de nouvelles sources d’énergie :
  • exploitation des hydrocarbures en offshore ;
  • exploitation de nouvelles sources d’hydrocarbures suite à la fonte des glaciers ;
  • extraction de gaz de schiste.
  • Mais l’épuisement des énergies fossiles, les tensions géopolitiques autour des détroits ou entre les pays fournisseurs et importateurs, le réchauffement climatique, incitent désormais les pays à penser d’une manière différente les politiques énergétiques : le protocole de Kyoto est un accord international pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.
  • Les pays signataires du protocole s’engagent à développer les énergies renouvelables, que l’on appelle « énergies propres » telles que l’énergie éolienne ou l’énergie solaire. L’énergie hydraulique pose problème étant donné qu’elle provoque de nombreux dégâts écologiques.
  • Toutefois, malgré l’urgence d’une énergie durable, les gouvernements se montrent assez frileux et distants dans la mise en place d’un plan massif d’énergies renouvelables.