Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.

L’orthographe et la ponctuation pour aider à la compréhension

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Introduction :

Pour mieux comprendre un texte, on peut s’aider de la ponctuation et de l’orthographe.

La ponctuation

Dans une phrase, le sens des mots peut être modifié par la ponctuation.

bannière à retenir

À retenir

  • Le point, le point d’interrogation, le point d’exclamation ou les points de suspension marquent la fin d’une phrase.
  • La virgule sépare les groupes de mots à l’intérieur d’une phrase.
  • Le point-virgule indique une pause entre deux informations d’une phrase.
  • Les deux points annoncent une énumération, une explication.
  • Les guillemets montrent que quelqu’un parle.
  • Les parenthèses dans une phrase servent à donner une précision.

Les différents signes de ponctuation Les différents signes de ponctuation

La ponctuation aide la lecture orale, et donc l’intonation.

bannière à retenir

À retenir

On doit tout d’abord bien respecter la coupure entre chaque phrase pour ne pas modifier le sens, c’est à dire respecter le point final.

bannière exemple

Exemple

La nuit, le bruit dérange. Le sommeil est alors perturbé.

Ce sont deux phrases différentes qui ont chacune un sens.

bannière attention

Attention

Il ne faut pas faire l’erreur suivante et comprendre les deux phrases ainsi : que dérange le bruit ? Le sommeil.

bannière exemple

Exemple

Toute la journée, il avait mangé. Des pâtisseries et des sucreries débordaient des assiettes.

bannière attention

Attention

Il ne faut pas faire l’erreur suivante : Qu’avait-il mangé ? Des pâtisseries et des sucreries.

Dans la 1re phrase, on ne précise pas ce qu’il avait mangé.
Dans la 2e phrase, on apprend ce qui se trouve dans des assiettes.
Les deux phrases ne parlent pas de la même chose.

bannière à retenir

À retenir

La place des virgules, des deux points ou des guillemets est très importante et peut changer le sens d’une phrase.

bannière exemple

Exemple

1er exemple : Ce patient, dit le docteur, est guéri.

  • Qui parle ? C’est le docteur.
  • Que dit-il ? Il dit que le patient est guéri.

2e exemple : Ce patient dit : « Le docteur est guéri ».

  • Qui parle ? C’est le patient.
  • Que dit-il ? Il dit que le docteur est guéri.

Ces deux phrases ont un sens très différent.

  • Les deux points ou les guillemets permettent d’identifier la personne qui parle.
bannière à retenir

À retenir

La place d’une seule virgule peut changer le sens et compliquer la compréhension.

bannière exemple

Exemple

L’enfant dessine la nuit. / L’enfant dessine, la nuit.

Dans la 1re phrase, l’enfant fait un dessin de la nuit.
Dans la 2e phrase, l’enfant dessine pendant la nuit.

bannière exemple

Exemple

2e exemple : Allons goûter, Mamie ! / Allons goûter Mamie !

Dans la 1re phrase, on demande à Mamie de venir goûter avec nous.
Dans la 2e phrase, on s’apprête à aller « goûter » Mamie !

L’orthographe

Pour bien comprendre un texte, il faut savoir repérer les marques de genre (le féminin ou le masculin), et de nombre (le singulier ou le pluriel).
Les lettres comme le « E » ou le « S » permettent de comprendre les informations sur ce que l’on lit, et souvent de mieux identifier les personnages.

La marque de genre : féminin ou masculin

Dans un texte, on ne connait pas toujours précisément un personnage, même si son nom est écrit.
Comment savoir s’il s’agit d’un personnage masculin ou féminin ?

bannière exemple

Exemple

Lou, terrorisée, s’enfuit.

Qui est Lou ? Fille ou garçon ? Comment savoir ?
Le participe passé « terrorisée » qui est ici employé comme un adjectif, se termine par un E : il est au féminin, donc Lou est une fille.

bannière exemple

Exemple

L’élève se leva, ému, devant toute la classe qui l’observait.

Comment savoir si « l’élève » est un garçon ou une fille ?
L’adjectif « ému » est au masculin, l’élève est donc un garçon.

bannière à retenir

À retenir

L’accord du participe passé ou de l’adjectif donne des informations sur le personnage dans un texte.
Cela permet de savoir si le personnage est un homme ou une femme.

La marque du nombre : singulier et pluriel

bannière à retenir

À retenir

Pour mieux comprendre un texte, on peut aussi s’aider des marques du pluriel, souvent un S.

bannière exemple

Exemple

Vous êtes pressés ce matin ? / Vous êtes pressé ce matin ?

Dans la première phrase, « pressés » est au pluriel, on s’adresse à plusieurs personnes.
Dans la deuxième phrase, « pressé » est au singulier, on s’adresse à une seule personne en employant le vouvoiement.