Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

La décolonisation

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Avant de commencer, regarde la vidéo

Introduction :

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, les idées pacifistes se développent. Les peuples colonisés, qui ont activement participé à la lutte contre le nazisme, se sentent alors concernés et touchés par les discours que les pays colonisateurs tels que la France ou l’Angleterre portent sur la liberté retrouvée. Si la liberté des peuples à choisir leurs représentants est un droit, comme le répètent les dirigeants occidentaux à la fin de la Seconde Guerre, pourquoi les pays colonisés doivent-ils subir la domination des pays colonisateurs ? La fin de la Seconde Guerre mondiale signifie ainsi la fin des grandes puissances colonisatrices, telles que la France ou l’Angleterre. Mais ce processus de décolonisation, c’est-à-dire de retrait des pays colonisateurs hors des pays colonisés, ne se réalisera pas pacifiquement. En effet, les guerres de décolonisation, intégrées dans un contexte de guerre froide, marqueront les vingt années suivant la fin de la Seconde Guerre.

Nous allons étudier dans cette partie les origines de la décolonisation, puis nous analyserons l’exemple algérien, pour finalement terminer par évoquer les conséquences de la décolonisation.

Les origines de la décolonisation

bannière definition

Définition

Colonie :

C’est un territoire conquis par un pays puissant, et qui subit une domination économique sociale et culturelle.

Un certain nombre d’habitants de la métropole, c’est-à-dire du pays colonisateur, s’installent dans le pays colonisé. Les habitants des pays colonisés n’ont jamais obtenu les mêmes droits que les citoyens de la métropole. Les deux principales puissances coloniales sont la France et l’Angleterre, qui avaient colonisé au XIXe siècle une grande partie de l’Afrique ainsi que de l’Asie.

Carte des Empires coloniaux au début du XX<sup>e</sup> siècle. Carte des Empires coloniaux au début du XXe siècle.

À la fin de la Seconde Guerre, les mouvements anticolonialistes se multiplient pour plusieurs raisons :

  • la France et l’Angleterre sont ruinées et affaiblies par la Seconde Guerre et ne possèdent plus le prestige qu’elles avaient auparavant ;
  • la création de l’ONU, dont un des principes est « la liberté des peuples à disposer d’eux-mêmes », c’est-à-dire, la liberté de choisir son gouvernement ;
bannière astuce

Astuce

La guerre froide est un conflit entre l’URSS communiste et les États-Unis entre les années 1947 et 1989.

Or, ces deux puissances s’opposent, pour des raisons différentes, à la colonisation :

  • d’un côté, les États-Unis se souviennent qu’ils ont été une colonie eux aussi et s’opposent alors à la colonisation pour des raisons idéologiques. Les Nord-américains souhaitent également affirmer leur puissance au niveau mondial ;
  • d’un autre côté, la Russie espère que les nouveaux pays décolonisés pourront devenir prochainement communistes. C’est dans ce contexte que les mouvements contestataires se multiplient.
bannière attention

Attention

​Il existe deux types de décolonisation : une décolonisation de type pacifique et une décolonisation guerrière.

En Inde par exemple, la violence a été limitée dans le processus de décolonisation, grâce à l’action du leader Gandhi, qui a fait de la non-violence sa méthode de prédilection. L’Inde obtient l’indépendance en 1947. Dans le cas de l’Afrique subsaharienne, les mouvements de décolonisation furent globalement pacifistes et se déroulèrent à la fin des années 1950.

L’exemple algérien : de la décolonisation à la chute de la République

Cependant, les processus d’indépendance ne furent pas systématiquement aussi « pacifiques » que dans le cas de l’Inde. Dans le cas, par exemple, de la guerre d’Algérie, qui se déroula entre les années 1954 et 1962, on estime que le bilan humain est d’1 million de morts.

  • Le cas de la guerre d’Algérie est emblématique des violences internes et externes provoquées par la décolonisation mais aussi des troubles politiques qu’elle a générés.

C’est donc dans un contexte mondial de revendications, en 1954, que le FLN ou Front de libération nationale, est créé.

bannière definition

Définition

FLN :

Le FLN est un parti politique algérien qui lutte contre l’empire colonial français.

  • En novembre 1954, le FLN provoque une série d’attentats meurtriers dans tout le territoire algérien : c’est ce qu’on appelle la Toussaint rouge et c’est le début de la guerre d’Algérie.

Le FLN choisit donc la voie armée pour repousser la présence française sur le sol algérien et s’attaque alors aux populations européennes d’Algérie, en utilisant souvent des moyens extrêmement violents, tels que les attentats, afin de faire pression sur la France pour devenir indépendante. Les militaires français utilisent eux aussi la torture contre la population locale. Face à cette attitude française, le nombre de rebelles augmente rapidement.

De novembre 1954 à 1958, les différents gouvernements français ne parviennent pas à calmer les rébellions algériennes. Alors qu’en 1958 la situation est particulièrement critique, une tentative de coup d’État a lieu à Alger : les partisans de l’Algérie française présidés par le général Massu parviennent à prendre le contrôle du bâtiment du gouvernement général à Alger. Celui-ci fait appel au général de Gaulle, alors retraité.

  • Le président français de l’époque, René Coty, se résout alors à faire revenir de Gaulle, qui forme en France un nouveau gouvernement.
bannière à retenir

À retenir

La guerre d’Algérie reflète non seulement les revendications nées à la fin de la Seconde Guerre sur la liberté et la souveraineté des peuples, mais elle provoque aussi de graves troubles politiques qui font tomber la IVeRépublique.

Le général de Gaulle, qui forme la Ve République en 1958, propose alors un référendum aux colonisés et aux colons français d’Algérie pour qu’ils décident eux-mêmes du futur du pays : c’est ce qu’on appelle l‘auto-détermination. Certains colons français, qui ne souhaitaient pas l’indépendance de l’Algérie, se sentent alors trahis par de Gaulle, car ils pensaient qu’il allait poursuivre dans la voie de la guerre afin d’éviter un retrait français.

  • Ils créent l’OAS, une organisation terroriste fondée par des colons extrémistes.

La situation va alors considérablement empirer puisque les membres de l’OAS vont mener des attentats terroristes, y compris contre de Gaulle. En parallèle, certains soldats français appelés à lutter en Algérie refusent de s’y rendre, compliquant encore plus la situation.

bannière à retenir

À retenir

Le 18 mars 1962 le « problème algérien », comme on l’appelait alors (dans les années 1960, on refusait de parler de « guerre d’Algérie »), est résolu par les accords d’Évian.

En juillet 1962, l’Algérie est indépendante.

Les problèmes liés à la décolonisation : le tiers-monde

La principale phase de la décolonisation a eu lieu entre 1947 et 1962. Que deviennent alors les nouveaux États dans le contexte de la guerre froide ?

Ces nouveaux États nés de la décolonisation affirment dès les années 1950 leur volonté de n’être dominé ni par les États-Unis ni par l’URSS et de préserver leur indépendance récemment acquise. Cette position de « non-alignement » symbolise la naissance du « tiers-monde ». Ce nouveau groupe de pays affirme en effet son indépendance économique et politique.

Cependant, les nouvelles frontières et la nouvelle situation politique de chaque pays provoquent une grande instabilité et de nombreux conflits internes. Le cas de l’Inde est emblématique de cette situation : alors que Gandhi avait prôné la non-violence contre les Anglais, il est assassiné un an après le retrait britannique, par un fanatique hindou. Par ailleurs, des millions de personnes sont déplacées au moment de redéfinir les frontières des nouveaux pays nés de la décolonisation, provoquant des milliers, voire des centaines de milliers de morts.

  • Même s’ils ont obtenu leur indépendance politique, les anciennes colonies n’ont pas encore obtenu aujourd’hui leur indépendance économique : on parle de néocolonialisme.

Conclusion :

En 1945, les empires coloniaux du XIXe siècle sont contestés par les pays colonisés qui souhaitent obtenir leur indépendance. Un grand mouvement de décolonisation a alors pris place, principalement entre les années 1945 et 1962. Ces mouvements furent parfois pacifistes, et souvent militaires. Ils ont eu des conséquences politiques très importantes, notamment en France avec la chute de la IVe République et le retour de de Gaulle.
Cependant, même si la plupart des pays du monde ont désormais leur indépendance politique, ils n’ont souvent pas acquis leur indépendance économique. L’expression « tiers-monde » qui signifiait au début une simple volonté de ne pas s’aligner sur l’URSS ou les États-Unis, est désormais synonyme de pauvreté et de sous-développement.