Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
La pression artérielle

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

La pression artérielle et ses variations

  • La pression artérielle correspond à la pression que le sang exerce sur les parois des artères.
  • La pression sanguine n’est pas constante dans le temps. Elle oscille entre deux valeurs : une valeur haute et une valeur basse.
  • La pression maximale, appelée systolique, est mesurée au moment de la contraction cardiaque. Au contraire, la pression minimale, appelée diastolique est mesurée entre deux battements cardiaques.
  • Les valeurs moyennes de pression artérielle sont appelées valeurs consignes et indiquent la pression optimale du flux sanguin.
  • S’il y a bien des variations de la pression artérielle en fonction de l’activité, elles restent de faible ampleur et brèves dans le temps.

La régulation de la pression artérielle

  • La pression artérielle varie au cours du temps et est régulée par une boucle de régulation nerveuse.
  • Les expériences du Dr Héring montrent que lorsque les sinus carotidiens sont privés de sang par une suture, et que la pression est faible, la fréquence cardiaque augmente afin de pallier à cette baisse de tension. À l’inverse, une pression forte au niveau du sinus carotidien induite par une suture en aval provoque une baisse la fréquence cardiaque.
  • La boucle de régulation fait intervenir le bulbe rachidien, le cœur, des nerfs sensitifs et des nerfs moteurs.
  • Le cœur est innervé par deux types de nerfs que l’on nomme des nerfs cardiaques : le nerf sympathique et le nerf parasympathique. Ces deux nerfs ont des effets antagonistes et sont appelés les nerfs moteurs.