Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
La traduction, phénotypes, génotypes et environnement

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Le code génétique

  • L’ADN, qui est le support de l’information génétique, permet la synthèse de protéines qui représentent l’expression de l’information génétique.
  • L’ADN est d’abord transcrit dans le noyau en un ARN pré-messager.
  • Ce dernier est maturé en ARN messager (ARNm), qui passe alors dans le cytoplasme de la cellule.
  • Cette séquence de 3 ribonucléotides qui déterminent une protéine est appelée codon.
  • Le code génétique permet la synthèse de 20 acides aminés à partir de 4 ribonucléotides.

La traduction

  • La traduction peut alors avoir lieu grâce à la traduction des codons de ribonucléotides en acides aminés.
  • La chaîne d’acides aminés ainsi formée est une protéine.

Les différentes échelles du phénotype : exemple de la drépanocytose

  • Les protéines synthétisées dans chaque cellule dépendent de facteurs propres à l’organisme.
  • Des cellules différentes dans le corps synthétisent des protéines différentes à partir de la même information génétique.

La diversité des protéines cellulaires

  • Les protéines ainsi synthétisées correspondent au phénotype moléculaire de l’individu.
  • Ce dernier va conditionner le phénotype cellulaire qui lui-même conditionne le phénotype macroscopique de chaque individu.