Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

La naissance du judaïsme

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

La naissance du judaïsme

Un peuple hébreu, deux royaumes

  • Au VIIIe siècle avant J.-C., les Hébreux vivent dans le royaume d’Israël et celui de Juda.
  • En 722 avant J.-C., les Assyriens envahissent le royaume d’Israël.
  • Au moment de la disparition du royaume d’Israël, des scribes commencent à mettre par écrit les premiers récits légendaires sur les Hébreux. C’est le début de l’écriture de la Bible.
  • Au VIIe siècle avant J.-C., le roi de Juda, Josias, veut reconquérir le royaume disparu afin de régner sur un royaume hébreu unifié.
  • Il souhaite affirmer l’identité des Israélites face aux empires qui les attaquent et les envahissent.
  • Il assoit son pouvoir royal en prenant comme références les rois David et Salomon et rejette les dieux étrangers.
  • Il souhaite faire de Jérusalem la capitale d’un empire monothéiste, réuni autour d’un seul dieu, Yahvé, et d’un temple unique.
  • C’est sous le règne de Josias que naît le monothéisme juif.
  • Au VIe siècle avant J.-C., les Babyloniens envahissent le royaume de Juda.
  • Le royaume hébreu disparaît en 587 avant J.-C. et les Hébreux doivent alors s’exiler à Babylone.
  • Lors de cet exil, puis sous la domination successive des Perses, des Grecs et des Romains, les juifs affirment et consolident de plus en plus leur religion monothéiste.
  • Ils conservent leurs croyances et leurs rites religieux, et poursuivent la rédaction de la Bible pour ne pas oublier leurs traditions.

La Diaspora des juifs au Ier millénaire avant J.-C.

  • La première diaspora (VIIIe – VIe siècle avant J.-C.)
  • Elle correspond à la disparition des deux royaumes hébreux, celle du royaume d’Israël en 722 avant J.-C., puis celle du royaume de Juda en 587 avant J.-C.
  • Dans les deux cas, les Israélites sont emmenés en exil vers la Mésopotamie.
  • La deuxième Diaspora (VIe – Ier siècle avant J.-C.)
  • Pendant la seconde partie du Ier millénaire, des juifs reviennent s’installer à Jérusalem. Mais ils sont peu nombreux.
  • Où qu’ils soient installés, les juifs continuent de se réunir dans des synagogues, afin de célébrer leur religion et maintenir vivantes leurs traditions.
  • Les rabbins commentent et précisent les règles que doivent suivre les juifs.
  • Chaque synagogue dispose habituellement d’un sanctuaire où se trouvent des livres de la Bible, de pièces réservées à l’étude des textes sacrés et d’une salle de réunion.

Des pratiques religieuses strictes

  • Pour ne pas rompre l’Alliance avec Yahvé, les juifs doivent respecter les Dix Commandements gravés sur les Tables de la Loi et donnés, selon la Bible, par Yahvé à Moïse sur le mont Sinaï.
  • Les juifs respectent également d’autres règles qui concernent aussi bien les rites religieux que la vie quotidienne.
  • Par exemple, ils ne consomment pas de viande de porc et doivent manger kasher.
  • Ils ne sont pas non plus autorisés à manger de fruits de mer ou de poissons sans écailles.
  • La circoncision des garçons est une pratique religieuse fondamentale pour les juifs. C’est le symbole de l’alliance des hommes avec Dieu. Cette opération est réalisée dans les sept jours qui suivent la naissance.
  • Les juifs prient tous les jours. Le samedi est le jour du shabbat. Ce jour-là, tout travail est interdit.
  • L’année est ponctuée par de nombreuses fêtes religieuses qui rappellent de grands moments de l’histoire biblique du peuple hébreu.
  • Pessah (Pâque) est la fête la plus importante du calendrier juif.
  • Le lieu sacré du culte juif est, selon la Bible, le Temple de Salomon.
  • Ce temple, dont la construction avait été ordonnée par le roi Salomon au Xe siècle avant J.-C., aurait abrité l’Arche d’Alliance, placée dans le saint des saints.
  • Le temple de Salomon est détruit par l’armée babylonienne en 587 avant J.-C.
  • Vers 515 avant J.-C., le Temple de Jérusalem est reconstruit. Des prêtres y pratiquent des sacrifices. Le temple est à nouveau détruit par les Romains, en 70 après J.-C.
  • L’unique vestige de ce second temple de Jérusalem est le mur des Lamentations, le lieu le plus sacré du judaïsme aujourd’hui.
  • Loin du temple de Jérusalem, les juifs de la Diaspora prient dans des synagogues sous la direction de rabbins.