Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Le réflexe myotatique, partie 2

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

0/2
0 / 10
Challenge tes acquis !
Remporte un max d’étoiles
et de school coins !
`

Introduction :

Un réflexe myotatique est un mouvement involontaire du muscle en réponse à son propre étirement. Les messages nerveux formés suite à un stimulus ne font pas intervenir le cerveau. Ils sont transférés par le neurone sensitif jusqu’à la moelle épinière puis par le motoneurone jusqu’au muscle effecteur du mouvement.

Les neurones

Le transfert des messages nerveux dans l’organisme se fait via les neurones.

  • Les neurones sont des cellules nerveuses qui établissent des liaisons entre elles formant ainsi un gigantesque réseau.

Les neurones peuvent être décomposés en plusieurs zones :

  • Le corps cellulaire, composé d’un noyau, d’une membrane cytoplasmique, et d’un cytoplasme.
  • Des prolongements cytoplasmiques :
  • les dendrites : prolongements courts et ramifiés du cytoplasme
  • l’axone : prolongement long qui se termine par la terminaison synaptique qui permet un contact avec plusieurs neurones.

Les neurones utilisés pour le réflexe myotatique peuvent être divisés en deux catégories, les neurones sensitifs et les neurones moteurs.

  • Les neurones sensitifs ou afférents transfèrent l’information de l’organe récepteur au centre nerveux.
  • Les neurones moteurs que l’on appelle aussi motoneurones, transfèrent l’information du centre nerveux à l’organe effecteur.

Les fuseaux neuromusculaires

  • Le neurone sensitif transporte le message nerveux de l’organe sensoriel à la moelle épinière.
  • Ce neurone établit une connexion avec le muscle au niveau d’un fuseau neuromusculaire.
  • Les fibres modifiées sont orientées parallèlement aux fibres musculaires normales. Lorsque le muscle est étiré, les fibres musculaires du fuseau neuromusculaire le sont également et envoient un message nerveux sensitif vers la moelle épinière.
  • Les messages nerveux, reviennent au muscle sous forme de message nerveux moteur à l’origine du mouvement. Le message est transmis au muscle par l’axone du motoneurone.
  • L’axone du motoneurone se ramifie dans le muscle. Chaque connexion se fait au niveau de synapses, les synapses neuromusculaires, que l’on appelle aussi la plaque motrice.

Les nerfs rachidiens

  • Les messages nerveux, qu’ils soient moteurs ou sensitifs, sont transportés dans les nerfs rachidiens.
  • Les nerfs rachidiens sont les nerfs qui relient les muscles à la moelle épinière. Ils sont constitués de fibres nerveuses, les axones, et de tissu conjonctif, sorte de tissu protecteur qui entoure les fibres et qui irriguent les nerfs grâce aux vaisseaux sanguins qu’il renferme.

La moelle épinière

  • La connexion des neurones sentitifs et moteurs se fait dans la moelle épinière au niveau d’une synapse unique. Le réflexe myotatique est donc qualifié de réflexe monosynaptique.
  • La moelle épinière se trouve dans le canal rachidien de la colonne vertébrale. Elle est reliée aux muscles grâce aux nerfs rachidiens.
  • Le nerf rachidien présente une racine dorsale et une racine ventrale. Le neurone sensitif passe par la racine dorsale et le motoneurone passe par la racine ventrale de la moelle épinière. Ce trajet forme l’arc réflexe.
  • La moelle épinière est constituée de substance blanche et de substance grise. La substance grise contient les corps cellulaires des motoneurones. La connexion synaptique entre les deux neurones se fait dans la substance grise de la moelle épinière.
  • Trajet du message nerveux issu de l’organe sensoriel :
  • le message parcourt le neurone sensitif contenu dans le nerf rachidien, passe par la racine dorsale pour rejoindre la moelle épinière ;
  • il est ensuite transféré au motoneurone grâce à la synapse neuro-neuronique ;
  • enfin, le message nerveux ressort de la moelle épinière par l’axone du motoneurone, pour rejoindre l’organe effecteur du mouvement, le muscle au niveau de la plaque motrice.