Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Le rôle économique des politiques conjoncturelles

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Introduction :

Les économies contemporaines atteignent rarement une situation d’équilibre, que ce soit en termes de chômage, de déficit public ou de solde commercial. De plus, la multiplication des chocs que subissent nos économies pose la question du rôle que doit jouer l’État dans la stabilisation de l’économie.

Ce cours nous permettra de mesurer l’influence de la demande globale tout d’abord sur la croissance et le chômage, puis sur les prix et les déséquilibres extérieurs.

L’influence de la demande globale sur la croissance et le chômage

La demande est composée d’une demande intérieure et d’une demande extérieure nette.

bannière definition

Définition

Demande intérieure :

Il s’agit de la demande exprimée par les agents nationaux (ménages, entreprises et administrations publiques).

bannière definition

Définition

Demande extérieure nette :

Il s’agit de la différence entre les exportations et les importations.

Lorsque la demande qui s’adresse aux entreprises baisse, le niveau de production des entreprises baisse aussi.

Cette demande est affectée par plusieurs facteurs.

  • Le niveau de consommation des ménages : la consommation dépend du revenu disponible des ménages (Consommation = Revenu disponible – Épargne). Ainsi, si le revenu diminue, la consommation diminuera.
  • Le niveau des investissements : deux éléments déterminent le niveau d’investissement :
  • l’anticipation des entreprises par rapport à l’évolution de la consommation : si les entreprises anticipent une faible croissance de la consommation, leurs investissements diminuent ;
  • Les profits des entreprises et leur taux de marge : si ces éléments sont faibles le niveau d’investissement sera faible.
  • Le niveau des dépenses publiques.
bannière à retenir

À retenir

Le niveau d’emploi augmente lorsque la croissance de la productivité est inférieure à la croissance de la valeur ajoutée. En effet, la productivité du facteur de production travail se calcule en divisant la valeur ajoutée par l’utilisation du facteur travail. Productiviteˊ=VAN\text{Productivité}=\dfrac{VA}{N}

NN représente la quantité de travail nécessaire pour réaliser la production.

En d’autres termes : N=VAProductiviteˊN=\dfrac{VA}{\text{Productivité}}

Selon cette formule, si la production augmente, l’emploi nécessaire pour la produire augmente, sans gains de productivité. Au contraire, si la productivité augmente et que la production ne change pas, on aura besoin de moins d’emplois. En d’autres termes, le niveau de production a un impact positif sur l’emploi alors que les gains de productivité ont un effet négatif sur l’emploi.

Ainsi, pour que l’emploi augmente il faut que la variation de la production, mesurée par la valeur ajoutée, soit supérieure aux gains de productivité. ΔN=ΔVAΔProductiviteˊ{\Delta}N={\Delta}VA-{\Delta}\text{Productivité}

Cependant, une augmentation de l’emploi ne permet pas toujours de réduire le chômage. En effet, pour que le chômage diminue, il faut que trois conditions soient remplies :

  • le volume des créations d’emplois, net des destructions d’emplois, doit être plus important que le nombre de nouveaux entrants sur le marché du travail ;
  • les qualifications des demandeurs d’emploi doivent correspondre aux demandes des entreprises ;
  • la création de nouveaux emplois ne doit pas se traduire par une entrée trop massive d’inactifs sur le marché du travail.

Deux types de chômages peuvent être rencontrés : un chômage conjoncturel ou structurel.

bannière definition

Définition

Chômage conjoncturel :

Il est dû à un ralentissement temporaire de l’activité économique. Pour réduire ce type de chômage, il faut soutenir la demande globale.

bannière definition

Définition

Chômage structurel :

Il peut être dû à un fonctionnement inefficace du marché du travail, à des qualifications des travailleurs qui ne correspondent pas à la demande des entreprises, ou à un système productif obsolète. Pour réduire ce type de chômage, il est possible d’envisager de rendre le marché du travail plus concurrentiel, de former les individus, de favoriser les investissements des entreprises ou de favoriser la recherche.

L’influence de la demande globale sur les prix et les déséquilibres extérieurs

La dynamique de la demande globale peut avoir des effets sur l’inflation et sur le solde extérieur. En effet, lorsque les revenus augmentent, la demande des ménages augmente, ce qui entraîne une augmentation des prix (déplacement vers la droite de la demande).

L’évolution des prix peut avoir plusieurs conséquences.

  • L’inflation fait perdre de la valeur à la monnaie et réduit donc les créances. Dans ce sens, l’inflation est bénéfique pour les débiteurs car ils doivent rembourser une valeur réelle inférieure.
  • L’inflation détériore la compétitivité des entreprises nationales, car leurs prix augmentent, ce qui réduit les exportations et augmente les importations.
  • La déflation peut conduire à repousser dans le temps la consommation ou l’investissement, ce qui aura pour conséquence de réduire la demande globale et donc la production.
  • Les variations de prix peuvent également créer des incertitudes lors de la prise de décision des agents économiques, ce qui peut conduire à des comportements irrationnels.

Les conséquences de l'évolution des prix inflation déflation schéma ses première Les conséquences de l'évolution des prix

bannière definition

Définition

Déficit extérieur :

Il y a déficit extérieur lorsque les importations sont supérieures aux exportations.

Cette situation peut être due à :

  • des exportations trop faibles car les entreprises nationales ne sont pas compétitives par rapport aux entreprises étrangères ;
  • des importations trop élevées, la production nationale ne permettant pas de couvrir la demande nationale. Trois raisons peuvent amener cette situation :
  • l’offre nationale est trop faible ;
  • la demande nationale croît plus vite que l’offre nationale ;
  • les produits étrangers sont plus compétitifs que les produits nationaux.

Conclusion :

Les fluctuations de la demande globale agissent donc sur la croissance, le chômage, les prix et les déséquilibres extérieurs.

L’existence de déséquilibres au niveau macroéconomique oblige les États à intervenir pour réduire le chômage, stimuler la croissance ou encore pour rétablir la balance commerciale.