Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Le système musculo-articulaire

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Avant de commencer, regarde la vidéo

Introduction :

Lors d’activités sportives, les muscles et les articulations sont sollicités de manière intense, ce qui peut entraîner des blessures.
Nous allons voir dans ce cours de quoi est constitué le système musculo-articulaire et comment il fonctionne.

Dans une première partie nous nous intéresserons aux muscles, aux articulations et à la mise en mouvement du squelette. Dans une seconde partie, nous verrons quelles sont les pratiques à risques et les pratiques responsables des activités sportives.

Le système musculo-articulaire

Les muscles

Il existe deux types de muscles dans notre corps : les muscles lisses et les muscles striés. Les muscles lisses se contractent de manière involontaire et permettent de transporter les différentes substances dans le corps comme le sang, les aliments ou l’air.

Les muscles striés se répartissent en deux classes :

  • les muscles squelettiques ;
  • le muscle cardiaque, appelé myocarde.
bannière definition

Définition

Muscles squelettiques :

Les muscles squelettiques ont pour fonction de faire bouger le squelette afin de réaliser des mouvements.

Tous ces mouvements sont réalisés de manière volontaire, à l’exception des mouvements réflexes.

bannière à retenir

À retenir

Pour réaliser des mouvements, les muscles squelettiques sont accrochés aux différents os de notre squelette par des tendons.

Alt texte Le muscle, relié à l'os par les tendons

Le muscle squelettique est composé de cellules particulières que l’on appelle des fibres musculaires. Elles ont la particularité de pouvoir se contracter, ce qui donne cette propriété unique aux muscles.

bannière definition

Définition

Fibres musculaires :

Les fibres musculaires sont des cellules allongées regroupées en faisceaux.

Si l’on regarde de plus près les cellules, on voit qu’elles contiennent plusieurs noyaux et des stries dans leur cytoplasme.

Alt texte La contraction des fibres musculaires

Lorsque les fibres musculaires d’un muscle se contractent, cela entraîne un raccourcissement du muscle. On dit que le muscle est contracté. Les stries des cellules contractées sont moins espacées que les stries des cellules relâchées.

bannière à retenir

À retenir

La force d’un muscle dépend du taux de contraction des fibres musculaires mais également du nombre de fibres musculaires. Plus les cellules sont nombreuse, plus le muscle est gros, et plus il a de la force.

Alt texte Les fibres musculaires d'un muscle contracté et relaché

Les articulations

bannière à retenir

À retenir

Ce sont les articulations qui font la jonction entre deux os.

Les articulations permettent non seulement de les relier, mais également de leurs donner une mobilité les uns par rapport aux autres.
Une articulation comporte différents éléments :

  • l’extrémité des os des articulations est appelée le cartilage. C’est un tissu élastique qui recouvre l’os et permet d’amortir les chocs lors des mouvements ;
  • le cartilage baigne dans un liquide appelé le liquide synovial (ou la synovie), qui est visqueux et permet de lubrifier l’articulation ;
  • les ligaments permettent de relier les os entre eux et offrent une mobilité plus ou moins réduite en fonction des articulations et du type de ligament ;
  • enfin, la capsule articulaire entoure l’articulation et contient le liquide synovial.

Alt texte Détails d'une articulation

La mise en mouvement du squelette

Lorsque l’on réalise une flexion du bras, les cellules musculaires du biceps se raccourcissent et provoquent donc le raccourcissement du muscle. Une fois contracté, le muscle tire sur les tendons qui le raccrochent à l’os. L’os entre alors en mouvement de flexion autour de l’articulation du coude. Conjointement, le triceps se relâche pour laisser le bras entrer en flexion.

Au contraire, lors d’une extension de bras, c’est le triceps qui va se contracter et le biceps qui va se relâcher.

Alt texte Détails d'une flexion et d'une extension du bras.

Le sport : pratiques à risques et pratiques responsables

Les accidents musculo-articulaires

Le système musculo-articulaire est très fragile, et il est particulièrement sollicité lors des exercices physiques. On peut différencier les accidents musculaires des accidents articulaires.

Les accidents musculaires surviennent lors d’un effort physique trop intense ou lors d’un faux mouvement. Ils peuvent être de différentes natures :

  • l’élongation d’un muscle correspond à un étirement trop important de certaines fibres musculaires ;
  • si l’étirement est trop important et que des fibres sont rompues c’est le claquage ;
  • dans le cas ou plusieurs faisceaux de fibres se rompent, on parle de déchirure musculaire ;
  • si ce sont les tendons qui sont enflammés, on parle de tendinite.

Au niveau des accidents articulaires on peut rencontrer :

  • une foulure, qui correspond à une élongation des ligaments ;
  • une entorse, lorsque l’élongation est trop importante et que les ligaments sont arrachés ;
  • une luxation, si l’os se déboite de l’articulation, avec en général un arrachage des ligaments et des tendons.

Pratiques sportives responsables

Pour éviter des accidents du système musculo-articulaire, il est primordial de pratiquer le sport de manière responsable. Dans un premier temps, l’échauffement prépare non seulement notre système musculo-articulaire à l’activité que l’on va pratiquer, mais également tout notre corps, car lors d’un effort, les systèmes cardio-vasculaire et respiratoire sont également mis à contribution.

bannière attention

Attention

Il est aussi très important d’avoir une pratique raisonnée et progressive qui permet d’entrainer le corps sans le brusquer.

Le dopage

Certains sportifs ont recours au dopage pour améliorer leurs capacités. C’est une pratique illégale et qui présente des pour la santé. En effet, lorsqu’une personne augmente de manière artificielle et très rapide sa masse musculaire, ses articulations n’arrivent plus à soutenir les muscles et il y a un risque d’accidents articulaires graves.

Notre corps est remarquablement bien fait : il émet des signaux d’alerte pour éviter les accidents. La douleur par exemple, permet de nous alerter sur nos limites. Si l’on prend des produits qui nous empêchent de percevoir la douleur, alors nos limites sont repoussées et les risques d’accidents augmentent.

Conclusion :

Le système musculo-articulaire permet donc de mettre en mouvement notre corps. Il est formé des os, des muscles et des tendons ainsi que des articulations.
Ce système est très fragile, c’est pour cela qu’il faut adopter une pratique sportive raisonnée, afin de le protéger. Le dopage est une pratique illégale qui met sérieusement en danger notre corps.