Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.

Les connecteurs logiques pour mieux comprendre

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Introduction :

Pour mieux comprendre un texte, il faut identifier et bien connaitre les connecteurs logiques et les connecteurs de temps.

Les connecteurs logiques sont des petits mots de liaison (souvent des conjonctions ou des adverbes) qui expriment les relations entre les différentes idées ou actions dans un texte. Ils relient des phrases ou des paragraphes entre eux et donnent du sens.

Les connecteurs logiques

On peut trouver des connecteurs qui indiquent des choses différentes.

  • Une cause, une explication : puisque, car, parce que, en effet, ainsi, comme, vu que…
bannière exemple

Exemple

Comme le temps était à l’orage, nous sommes rentrés plus tôt.

  • Une conséquence, un résultat, ou une conclusion : alors, donc, par conséquent, c’est pourquoi, de sorte que, si bien que, ainsi…
bannière exemple

Exemple

Le temps était à l’orage, si bien que nous sommes rentrés plus tôt.

  • Une opposition : mais, or, cependant, pourtant, toutefois, néanmoins, d’ailleurs, en revanche, malgré…
bannière exemple

Exemple

Le temps était à l’orage, cependant nous sommes sortis.

  • Une addition, une idée ou une information nouvelle : et, de plus, aussi, en outre, par ailleurs, ainsi que, de même que…
bannière exemple

Exemple

Le temps était à l’orage et le vent se levait.

  • Un choix : ou, ou bien, ou alors…
bannière exemple

Exemple

Le temps était à l’orage, nous devions rentrer très vite ou bien trouver un abri.

  • Un but : pour, pour que, dans le but de, afin que, en vue de…
bannière exemple

Exemple

Le temps était à l’orage, nous sommes rentrés en vue de nous abriter.

  • Une condition, une hypothèse : si, au cas où, à condition que, à cause de, en cas de…
bannière exemple

Exemple

Prends un parapluie au cas où le temps passerait à l’orage.

  • Une conclusion : Finalement, en résumé, en somme, en conclusion…
bannière exemple

Exemple

Le temps était à l’orage, finalement nous ne sommes pas sortis.

Les connecteurs de temps ou chronologiques

Les connecteurs de temps sont des mots de liaison qui permettent de comprendre le déroulement de l’action dans un texte. Ils situent les actions dans le temps les unes par rapport aux autres.
Les connecteurs de temps peuvent indiquer différents moments.

  • Le début d’une action : d’abord, premièrement, dans un premier temps, tout d’abord, d’une part, pour commencer, au commencement, au début, l’été dernier, un soir, ce jour-là…
bannière exemple

Exemple

Tout d’abord, le prince devait réunir ses troupes.

  • La suite d’une action : alors, c’est alors que, ensuite, peu après, puis, lorsque, après, le lendemain, par la suite, une heure plus tard, de plus…
bannière exemple

Exemple

Alors, une immense lumière aveugla les habitants.

  • La fin d’une action : enfin, pour finir, finalement, dorénavant, désormais, depuis ce temps…
bannière exemple

Exemple

Finalement, l’enfant s’aperçut que ce n’était qu’un rêve !

  • Une action qui survient : tout à coup, soudain, brusquement, aussitôt, au moment où…
bannière exemple

Exemple

Elle lisait tranquillement quand tout à coup elle se rappela de son rendez-vous.

  • Des actions qui se passent en même temps : pendant ce temps, en même temps, au même moment, tandis que…
bannière exemple

Exemple

Elle ouvrit la porte et au même moment son téléphone sonna.

  • Des actions qui se passent plus ou moins souvent : souvent, jamais, toujours, tous les jours, habituellement, généralement, parfois, quelques fois, peu, de temps en temps…
bannière exemple

Exemple

Les besoins de sommeil diminuent généralement au cours de la vie mais beaucoup de personnes souffrent d’insomnies.