Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Les contrastes territoriaux à l’intérieur de l’Union européenne

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Les inégalités en Europe

  • Le pôle dominant de l’UE est composé du sud de l’Angleterre, de la France, de la Belgique, du Luxembourg, de l’Allemagne de l’Ouest et de l’Italie du Nord. On parle de mégalopole européenne.
  • La mégalopole européenne est le centre économique de l’Europe, dominé par Londres et Paris.
  • Les inégalités de PIB, de taux de chômage ou d’espérance de vie entre les différents pays de l’UE sont impressionnantes.
  • L’Europe est également contrastée au niveau des reliefs et des climats :
  • le sud de l’Europe possède un climat méditerranéen ;
  • le Nord-Ouest est, globalement, océanique ;
  • certaines zones sont montagnardes ;
  • la grande partie de l’Europe du centre et de l'est est continentale.

Comment réduire les inégalités ?

  • Pour réduire les différences régionales, l’Europe propose des politiques de rééquilibrage, à travers le FEDER et le FSE.
  • Mais ces fonds ne suffisent pas toujours. Certains pensent que l’UE n’est qu’une union économique, qu’elle ne peut avoir aucune unité politique.
  • La crise, touchant tous les pays même les plus riches, complique également les projets de l’UE.

Aux marges de l’UE : l’exemple de la Turquie et de l’Ukraine

  • La Turquie a demandé son adhésion à l’Union européenne en 2004. Mais celle-ci fait débat.
  • Pour certains, les « racines musulmanes » de la Turquie sont un frein à son intégration. Le refus de la Turquie à reconnaître le génocide arménien pose également problème, l’UE étant fondée sur les droits de l’Homme.
  • Aujourd’hui encore, la question est d’actualité et fait naître des tensions entre membres de l’UE. Les Turcs eux-mêmes commencent à douter de cette intégration.
  • L’Ukraine ne fait pas partie de l’Union européenne, mais ses nombreuses richesses en font une terre convoitée.
  • Située entre l’Europe et la Russie, les sérieux troubles qu’elle connaît dernièrement démontrent que l’Europe possède un problème de dialogue avec la Russie, dont elle ne sait pas encore si elle est un partenaire ou un ennemi potentiel.