Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.

Les croyances des Gaulois et des Romains

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Introduction :

En même temps qu’ils imposent leur mode de vie et leur langue aux Gaulois, comme nous l’avons vu dans le cours sur la Gaule romaine, les Romains imposent aussi leur religion.

Les pratiques religieuses dans la Gaule Romaine

Dieux romains et dieux gaulois

Les Romains, comme les Gaulois, sont polythéistes : ils croient en de très nombreux dieux et déesses.
Ces dieux ressemblent à des hommes et à des femmes, mais ils sont immortels. Leur histoire, leurs qualités, leurs défauts et leurs pouvoirs sont souvent les mêmes que ceux des dieux grecs. Les Romains leur donnent en revanche un nom en latin.

Divinité grecque

Divinité romaine

Fonction de la divinité

Zeus Jupiter Dieu du ciel et de la foudre
Athéna Minerve Déesse de la sagesse
Poséidon Neptune Dieu des mers et des océans
bannière à retenir

À retenir

Les Romains sont tolérants en matière de religion : les Gallo-Romains intègrent ainsi dans leurs croyances des dieux gaulois comme Cernunnos ou Toutatis, ou encore des divinités gauloises liées à la nature : les arbres, les sources, les rochers.

Les druides perdent progressivement leur autorité et disparaissent peu à peu. Ce sont les notables gallo-romains qui organisent les cultes dans les temples. Pour honorer les dieux, les Gallo-Romains font des sacrifices d’animaux et des offrandes. Ils organisent aussi dans leur vie quotidienne de nombreuses fêtes en leur honneur.

Le culte de l’empereur : une obligation

Les Gallo-Romains, comme tous les peuples de l’Empire romain, sont obligés de rendre un culte à l’empereur romain. Il est considéré et honoré comme un dieu.

La Gaule romaine devient chrétienne

Une nouvelle religion : le christianisme

Au Ier siècle, l’Empire romain est très vaste, il s’étend à l’Est jusqu’au Moyen-Orient, en Palestine.
En Palestine, vivent les Hébreux (les Juifs). Ils sont monothéistes : ils croient en un Dieu unique. Quand Jésus naît en Palestine, ce pays souffre de l’autorité des Romains.
Les paroles de Jésus consolent les pauvres et les esclaves. Il leur dit que les hommes doivent s’aimer les uns les autres et il promet une vie meilleure après la mort.
Jésus enseigne la croyance en un seul et unique Dieu. On ne peut donc honorer l’empereur en tant que dieu. Pour cette raison, Jésus est perçu par le pouvoir romain comme un danger, un agitateur. Il est crucifié à Jérusalem par les Romains.
Après la crucifixion de Jésus, ses disciples portent son message et son enseignement dans tout le monde romain. La première communauté chrétienne s’installe à Lugdunum (Lyon), puis s’étend à d’autres cités.

bannière à retenir

À retenir

C’est le début de la religion chrétienne, qui gagne peu à peu toutes les régions de l’empire et s’installe en Gaule au IIe siècle.

bannière definition

Définition

Chrétien :

Un chrétien est une personne qui croit en Jésus Christ et en son message.

bannière definition

Définition

Disciple :

Un disciple est une personne qui reçoit l’enseignement d’un maître.

bannière definition

Définition

Crucifier :

Crucifier quelqu’un, c’est l’attacher sur une croix pour le faire mourir.

La vie de Jésus

Au Ier siècle, en 6 av. notre ère, (date de naissance supposée car on n’est pas certain de la date exacte), un juif nommé Jésus naît à Bethléem, en Palestine. Il passe sa jeunesse à Nazareth avec ses parents Joseph et Marie.
Vers l’âge de 30 ans, il parcourt la Palestine pour délivrer son message. Il se proclame le fils de Dieu et enseigne l’amour entre les hommes. Il affirme qu’il n’y a qu’un seul Dieu et promet aux croyants une vie éternelle après la mort. Considéré comme un agitateur par les Romains, Jésus est crucifié à Jérusalem, à l’âge de 33 ans, vers 30 après J.-C.
On connaît sa vie et son enseignement grâce aux Évangiles, textes religieux écrits une quarantaine d’années après sa mort.
Le mot Christ vient du grec et signifie « envoyé de Dieu ».

Jésus - Religion - Chrétien - Antiquité - SchoolMouv - Histoire - CM1 Fresque représentant Jésus dans des catacombes de Rome, IVe siècle

bannière astuce

Astuce

Dans le calendrier, les années sont comptées depuis la naissance de Jésus Christ.

Les premières persécutions en Gaule

Dès le IIe siècle, les chrétiens qui refusent d’honorer les dieux romains et de participer au culte impérial sont violemment persécutés par les Romains.
Ils sont emprisonnés puis livrés à des bêtes féroces dans les arènes où ils périssent dans d’atroces souffrances.
Ces persécutions ont lieu jusqu’au début du IVe siècle.
Pour échapper à la mort, ils doivent donc se réunir dans des lieux secrets, en cachette des Romains.

bannière definition

Définition

Persécuter :

Persécuter c’est faire souffrir une personne ou des groupes de personnes d’une façon très cruelle et violente.

Triomphe du christianisme

Malgré les persécutions, cette religion se répand dans l’empire. De plus en plus de personnes l’adoptent, y compris désormais des personnes riches et puissantes.
En Gaule, Martin de Tours, un soldat romain devenu chrétien, diffuse le message du Christ en parcourant le territoire. Il fait construire des églises en pierre à la place des lieux de culte polythéistes pour y pratiquer la religion chrétienne. Les chrétiens prennent pour symbole le poisson et la croix et élisent des évêques à la tête de leur communauté.

bannière à retenir

À retenir

En 313, l’empereur romain Constantin autorise la pratique de la religion chrétienne. Enfin, en 380, l’empereur romain Théodose proclame cette religion, religion de tous les citoyens romains.

Conclusion :

Les Romains imposent leur religion à la Gaule conquise. Les Gallo-Romains sont polythéistes, ils honorent des dieux gaulois à côté des dieux romains, mais sont obligés de rendre un culte à l’empereur.
Au début de notre ère, une nouvelle religion monothéiste, née en Palestine et prêchée par Jésus, se répand dans tout l’empire : le christianisme.
Les premiers chrétiens sont violemment persécutés jusqu’au début du IVe siècle. À la fin du IVe siècle, le christianisme est finalement autorisé et devient la religion officielle de l’empire romain.