Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Les différents types de réécritures

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

La réécriture par insertion

  • La citation est un extrait plus ou moins court du discours d’un locuteur quelconque, que l’on va reproduire en italique ou entre guillemets dans le texte.
  • On retrouve souvent les citations en épigraphe, en début d’œuvre ou de chapitre.
  • Il peut également s’agir de la citation d’un personnage littéraire.
  • Enfin, elle peut être un argument d’autorité qui permet d’appuyer le discours de l’auteur.
  • L’allusion, à l’inverse de la citation, s’appuie sur l’implicite pour évoquer un texte source ou une référence connue.
  • Elle compte en ce sens sur la culture littéraire du lecteur.

La réécriture par imitation

  • La parodie est une reprise d’un texte sérieux et supposément connu par le lecteur, dans une optique comique et/ou ludique.
  • Elle s’appuie sur le burlesque, c’est-à-dire sur le contraste entre le caractère sérieux de la situation et la bassesse du style employé pour imiter.
  • C’est une dégradation et une déformation du texte initial (l’hypotexte).
  • Le pastiche est quant à lui une simple imitation du style ou du contenu d’une œuvre sans prétention comique.
  • C’est généralement un hommage au texte source et à son écrivain.

La réécriture par adaptation

  • La transposition dans un autre genre peut apporter au lecteur des angles de compréhension nouveaux ou permettre à l’auteur de mettre davantage en valeur des points du texte source jusqu’alors alors occultés.
  • On transpose généralement une nouvelle en roman ou un roman en pièce de théâtre et vice versa.
  • L’adaptation dans un autre domaine artistique :
  • de nombreux ouvrages littéraires se sont vus adaptés au cinéma, au théâtre ou encore en chanson ;
  • l’inverse est tout aussi vrai : de nombreuses œuvres littéraires sont des réécritures de tableaux ou de sculpture ;
  • ces adaptations sont peut-être les modes de réécriture les plus complexes, car il s’agit de composer, entre fidélité et invention, vis à vis de l’œuvre source ;
  • mais le mode d’adaptation le plus courant est très certainement celui du récit transposé au cinéma ou à la télévision ;
  • l’adaptation permet de mettre en valeur certains aspects de l’œuvre, en jouant notamment sur la symbolique des objets.