Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Les espaces productifs : la France industrielle

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Avant de commencer, regarde la vidéo

Introduction :

La France est la cinquième puissance mondiale. Toutefois, depuis une dizaine d’années, la part de l’industrie dans l’économie française ne cesse de reculer. La France n’est en effet que la septième puissance industrielle mondiale. Pour définir l’espace industriel français, il est alors indispensable d’évoquer la mondialisation. En effet, les nouvelles conditions mondiales de production ont eu des répercussions importantes sur l’organisation de l’espace industriel français.

Ce cours va permettre de définir la mutation de l’espace industriel français, à partir de la question de la mondialisation. Pour cela, nous étudierons tout d’abord un exemple révélateur du potentiel et des faiblesses de l’industrie française. Nous définirons ensuite et de manière générale les espaces industriels en France et nous terminerons notre analyse par une présentation des défis qui attendent l’industrie française.

Étude de cas : l’Aerospace Valley, les forces de l’industrie française

Présentation générale

L’Aerospace Valley est un technopôle français.

bannière definition

Définition

Technopôle :

Un technopôle se définit comme une organisation scientifique et technologique, regroupant sur le même site les différents acteurs de la communauté scientifique (les laboratoires, les groupes de recherches, les centres financiers et les usines de fabrication des produits).

  • Dans le cas de l’Aerospace Valley, on parle également de « pôle de compétitivité ».

L’Aerospace Valley est constituée de l’association de deux anciennes régions, Aquitaine (qui fait aujourd’hui partie de la région Nouvelle-Aquitaine), et Midi-Pyrénées (qui fait partie aujourd’hui de la région Occitanie).

  • Le pôle occupe la première place mondiale dans le secteur de l’aéronautique civile, mais c’est aussi le leader européen de l’aéronautique spatiale.

L’Aerospace Valley constitue le premier bassin d’emploi européen dans le secteur de l’aéronautique et de l’espace, comprenant plus de 120 000 emplois industriels. ll faut noter également que l’un des objectifs du pôle est de promouvoir le développement durable à travers la mise en place de technologies de pointe. Le technopôle est composé de plusieurs espaces, situés entre Bordeaux et Toulouse.

L’Aéroparc de Bordeaux

À Bordeaux se trouve l’Aéroparc, qui se situe dans la périphérie de la ville. On y fabrique des avions, des fusées et des appareils informatiques destinés à l’aérospatiale. Sur le même site, on trouve de grandes entreprises telles que EADS-Sogerma, Thales, ou Novespace. Ces trois entreprises sont de taille mondiale et fournissent au monde entier les outils nécessaires à l’aviation civile ou au domaine de l’espace. D’un point de vue géographique, le technopole de Bordeaux est très bien situé. Il relie Bordeaux à Paris rapidement, et Toulouse est à moins de trois heures.

Le cas de l’Aerospace Valley nous apprend trois choses sur les espaces industriels français :

  • la France a le potentiel nécessaire pour développer des technologies de pointe, utilisées dans le monde entier ;
  • l’État français joue la carte de l’association entre régions voisines pour dynamiser son capital ;
  • l’industrie française est capable de faire le poids face aux entreprises américaines ou asiatiques.

Forces et faiblesses de l’espace industriel français

Histoire de l’industrie française

Au XIXe siècle, les premières industries françaises s’étaient créées à proximité immédiate des matières premières, c’est-à-dire près des mines de charbon situées au nord et à l’est de la France. Lorsque les mines se sont épuisées, et que le charbon a dû laisser place à d’autres énergies fossiles, le Nord et l’Est ont dû entamer un processus de reconversion industrielle. Cela signifie que ces régions ont dû développer d’autres industries, notamment vers la chimie. Mais ces reconversions n’ont pas forcément fonctionné et ces anciennes régions industrielles sont désormais en crise.

bannière à retenir

À retenir

À partir des années 1960, on observe un mouvement d’industrialisation de l’est vers l’ouest et les littoraux, et un développement accru des hautes technologies françaises.

Alors qu’au XIXe siècle, l’industrie française était concentrée à proximité des mines de charbon, on aperçoit maintenant un éclatement de l’espace industriel français sur l’ensemble du territoire.

L’espace industriel français géographie 3e L’espace industriel français

On aperçoit clairement le poids de l’ouest et du sud de la France dans l’industrie moderne, porté par le développement des industries de pointe, tels que l’Aerospace Valley dans le cas de Bordeaux et Toulouse, ou de Sophia Antipolis dans le cas de Nice.

Dans le nord et l’est, en orange sur la carte, on peut voir les anciennes régions industrielles françaises. Elles sont actuellement en crise, car leur reconversion n’a pas toujours été réussie. Dans le centre de la France, qui correspond également à la diagonale du vide, il y a très peu d’industries. Ces régions, profondément rurales, avec une densité de population plutôt faible, sont aussi en crise.

Les défis de l’industrie française

Même si la France reste une puissance industrielle, même si elle possède de nombreuses industries de hautes technologies de poids mondial, la part de l’industrie dans l’emploi ne cesse de reculer.
Afin de rester compétitive, l’industrie française a non seulement dû se reconvertir, mais aussi délocaliser.

bannière definition

Définition

Délocalisation :

Une entreprise qui délocalise s’installe dans un pays plus pauvre afin de payer une main-d’œuvre moins chère. Les délocalisations entraînent par conséquent une hausse du chômage dans les régions concernées.

Par ailleurs, les espaces industriels traditionnels connaissent également une crise profonde. Les ZIP, zones industrialo-portuaires, sont les espaces industriels situés à proximité des ports. Elles reçoivent les matières premières à moindre coût des navires marchands, puis elles les transforment sur le même site, pour les distribuer ensuite dans toute la France.

Depuis les années 1970, les ZIP françaises connaissent une crise difficile due à la baisse de la demande d’une part et à la concurrence des autres pays d’autre part. La mondialisation des marchés économiques ne joue pas en faveur des espaces industriels traditionnels, qui n’ont pas été capables de se reconvertir ou bien de s’adapter au dynamisme de certains secteurs mondiaux, en particulier l’Asie.

Conclusion :

L’espace industriel français a évolué depuis les années 1960. Situé à proximité des matières premières, dans le nord et l’est de la France, il s’est peu à peu déplacé vers les littoraux, en développant notamment les zones industrialo-portuaires. Mais la mondialisation de l’économie a plongé l’espace industriel français dans une crise profonde, en raison notamment de nombreuses délocalisations et de l’arrivée sur le marché français de produits à très bas prix, en provenance de pays asiatiques. Cependant, l’industrie française a su se reconvertir en partie, en développant son atout principal : les hautes technologies et les centres de recherches qui y sont associés.