Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.

Les espaces productifs : la France industrielle

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Le brevet 2023 approche pour tous les élèves de troisième. Consulte notre programme de révision du DNB pour maximiser ta réussite 💪

Étude de cas : l’Aerospace Valley, les forces de l’industrie française

  • L’Aerospace Valley est une technopôle et un pôle de compétitivité représentant l’association entre deux régions : l’Aquitaine et Midi-Pyrénées et comprenant plus de 120 000 emplois industriels.
  • L’Aéroparc de Bordeaux, destiné à la fabrication d’avions, de fusées et d’appareils informatiques, regroupe des entreprises de taille mondiale. Il est également très bien situé, entre Paris et Toulouse.

Forces et faiblesses de l’espace industriel français

  • Au XIXe siècle, les premières industries françaises se sont créées près des mines de charbon situées au nord et à l’est de la France. Lorsque les mines se sont épuisées, et que le charbon a dû laisser place à d’autres énergies fossiles, le Nord et l’Est ont dû entamer un processus de reconversion industrielle.
  • Ces régions ont dû développer d’autres industries, mais ces reconversions n’ont pas forcément fonctionné et ces anciennes régions industrielles sont désormais en crise.
  • À partir des années 1960, on aperçoit un mouvement d’industrialisation de l’est vers l’ouest et les littoraux, et vers un développement accru des hautes technologies françaises.
  • L’Ouest et le Sud de la France concentrent l’industrie moderne, tandis que le Nord et l’Est comportent des anciennes régions industrielles aujourd’hui en crise. Dans le centre de la France, il y a très peu d’industries.

Les défis de l’industrie française

  • Même si la France reste une puissance industrielle, la part de l’industrie dans l’emploi ne cesse de reculer. Afin de rester compétitive, l’industrie française a non seulement dû se reconvertir, mais aussi délocaliser.
  • Depuis les années 1970, les ZIP françaises connaissent une crise due à la baisse de la demande d’une part et à la concurrence des autres pays d’autre part.
  • La mondialisation des marchés économiques ne joue pas en faveur des espaces industriels traditionnels, qui n’ont pas été capables de se reconvertir ou bien de s’adapter au dynamisme de certains secteurs mondiaux, en particulier l’Asie.