Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.

Les fables

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Qu’est-ce qu’une fable ?

Définition

Qu’est-ce qu’une fable et quelles sont ses caractéristiques ?
Le mot fable vient du latin fabula qui signifie parole. Ce mot désigne aussi le fait de parler en inventant, ce qui a donné par ailleurs le terme fabuler (qui signifie raconter des choses qui ne sont pas vraies).
Pour capter l’attention, les fables sont le plus souvent assez courtes.

bannière definition

Définition

Fable :

Une fable est donc un récit assez court que l’on raconte à l’oral.

L’écrivain qui écrit des fables est un fabuliste.

Les caractéristiques de la fable

  • La forme du texte

Les fables sont de courts récits pouvant être écrits en prose ou en vers. Les fables les plus connues sont celles de Jean de la Fontaine et elles sont écrites en vers.

  • Particularités des personnages

On trouve très souvent dans les fables des animaux dotés de paroles.
Les fables mettent souvent en scène deux personnages principaux qui s’affrontent et sont en désaccord face à une situation.

bannière exemple

Exemple

Beaucoup de fables écrites par Jean de la Fontaine n’ont que deux personnages :

  • Le Corbeau et le Renard ;
  • La Cigale et la Fourmi.
  • Les personnages sont très stéréotypés.

Ils représentent une caractéristique ou un trait de caractère (la ruse, la paresse…).

bannière definition

Définition

Caractère stéréotypé :

Un caractère stéréotypé est un caractère simplifié, où une particularité est mise en avant.

bannière exemple

Exemple

Dans Le Corbeau et le Renard, le renard tente par tous les moyens de parvenir à ce que le corbeau lâche son fromage et il y parvient.

  • Comme dans de nombreuses histoires, nous avons ici le stéréotype du renard rusé. Le renard représente la ruse.

Le corbeau fait tomber son fromage Le corbeau fait tomber son fromage

  • Présence d’une morale

On retrouve dans les fables la présence d’une morale.

bannière definition

Définition

Morale :

La morale d’une histoire est le message transmis par cette histoire. Souvent, les morales disent quels comportement sont à suivre et lesquels sont à éviter.

bannière exemple

Exemple

La morale de la fable Le Corbeau et le Renard est que « tout flatteur vit aux dépends de celui qui l’écoute ». Le renard prononce cette phrase à destination du corbeau qui s’est fait avoir en voulant montrer au renard qu’il savait chanter. En ouvrant son bec, il a perdu son fromage.

  • Le renard, qui est habitué à flatter les autres pour arriver à ses fins, dit au corbeau que quelqu’un qui flatte les autres ne peut survivre que si les autres écoutent ses compliments. Si personne n’écoute les flatteries du renard, il n’arrivera pas à ses fins.

Un exemple de fable : Le Lièvre et la Tortue, extrait des Fables d’Esope

bannière citation

Citation

« Tout le monde savait que le Lièvre était l’animal le plus rapide, et le Lièvre adorait s’en vanter. ‟Jamais un animal n’a été, n’est ou ne sera aussi rapide que moi, clamait-il. Personne ne peut me battre !” Un jour de grande chaleur, le Lièvre cherchait quelqu’un pour faire la course, tout en fanfaronnant et en se vantant, comme à son habitude. Il rencontra la Tortue qui passait par là de son pas lent. Elle accepta le défi que lui proposa le Lièvre. Ils demandèrent à la Chouette de donner le signal : il fallait faire le tour du parc et revenir au point de départ. La Chouette hulula signifiant ainsi le début de la course. Le Lièvre fut bientôt arrivé à mi-parcours. Alors, il s’arrêta pour déjeuner. La Tortue, loin derrière, continuait de son pas lent. Comme il ne voyait pas venir la Tortue, le Lièvre fit une petite sieste. La Tortue poursuivit son chemin pesamment. Le Lièvre dormit tout l’après-midi. Quand il s’éveilla, il aperçut la Tortue, au loin, qui s’approchait lentement de la ligne d’arrivée. Pour essayer de rattraper la Tortue, le Lièvre détala si bien qu’on distinguait à peine ses pattes et que ses longues oreilles étaient rabattues en arrière. Mais il arriva trop tard. C’est la Tortue qui remporta la course… d’une encolure. En gardant une allure constante, même ceux qui sont lents peuvent gagner une course. »

Extrait de Fables d’Ésope, adaptées par John Cech, Éditions Circonflexe

La tortue gagne la course La tortue gagne la course

On retrouve dans ce texte plusieurs caractéristiques des fables :

  • l’histoire est écrite en prose ;
  • l’histoire est très courte ;
  • les personnages sont des animaux dotés de parole ;
  • les personnages sont deux à s’affronter sur une situation : la course ;
  • les personnages représentent des traits de caractère :
  • le lapin : l’impulsivité, l’inconstance ;
  • la tortue : la constance ;
  • l’histoire se termine par une morale qui est « En gardant une allure constante, même ceux qui sont lents peuvent gagner une course. »
bannière definition

Définition

Impulsivité :

Tendance à réagir rapidement, avant de réfléchir.

bannière definition

Définition

Inconstance :

Changer rapidement (ici, c’est l’allure du lapin qui change tout le temps).

bannière definition

Définition

Constance :

Rester régulier (ici, c’est l’allure de la tortue, elle est toujours pareille).

Cette histoire vise donc à faire comprendre aux gens qu’être rapide mais inconstant n’est pas forcément efficace et que si on est lent mais persévérant, on peut gagner et aller très loin.