Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Les principes de base de l'économie

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

0/2
0 / 10
Challenge tes acquis !
Remporte un max d’étoiles
et de school coins !
`

Les objets d’étude de la science économique

  • La science économique étudie les choix des individus, des entreprises, des pouvoirs publics et des organisations sociales, et comment ces choix déterminent la manière dont les ressources sont allouées. La rareté a un rôle essentiel en science économique : les choix sont importants parce que les ressources sont rares.

  • Pour produire du pain, une boulangerie emploie un boulanger (facteur travail) et a besoin d’un local, d’un four, d’un pétrin (capital fixe) et d’ingrédients (capital circulant ou consommations intermédiaires).

  • La production consiste à combiner ces facteurs de production pour faire du pain.

  • La production réalisée est vendue aux particuliers (clients de la boulangerie) et aux entreprises (restaurants, collectivités locales, etc.).

  • L’acte d’achat du pain constitue la consommation.

  • La vente de la production crée des richesses qui sont réparties.

  • Le boulanger perçoit un salaire en contrepartie de son travail.

  • La boulangerie perçoit les bénéfices dégagés (différence entre le chiffre d’affaire et le coût total de la production).

  • La répartition de ces richesses forme le troisième sujet d’étude de l’économie.

La méthodologie de l’économie

  • L’économiste conçoit des théories (enchaînements logiques et rigoureux bâtis sur des hypothèses) qu’il confronte ensuite à la réalité afin de les confirmer ou de les réfuter.
  • Ces théories prennent la forme de représentations formalisées (utilisation des mathématiques) appelées modèles. Ces modèles sont des outils :
  • d’expérimentation (afin de comprendre les mécanismes économiques),
  • de prévision (afin de prévoir la croissance par exemple),
  • et de prise de décision (afin de savoir s’il est judicieux de baisser ou d’augmenter les impôts par exemple).
  • Un économiste n’a pas à juger de ce qui est bon ou mauvais. Il s’applique à décrire ce qui est et ce qui devrait être grâce à des outils mathématiques et statistiques afin d’en dégager des pistes d’amélioration.