Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Les territoires de la mondialisation

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Des territoires inégalement intégrés à la mondialisation

  • Les villes-mondes sont au cœur de la mondialisation car elles concentrent tous les pouvoirs (politiques, économiques, financiers, technologiques et culturels). Mais au sein même de ces villes, il existe des inégalités.
  • Ces inégalités existent également au sein des pays.
  • Les pays émergents ont aussi leur place dans la mondialisation : ils utilisent leurs sous-sols et leurs énergies, leur main-d’œuvre souvent mal payée, ou encore leur agriculture performante.
  • Les pays pétroliers, ceux qui possèdent des énergies et des matières premières stratégiques, représentent une importance géostratégique majeure pour tous les pays du Nord.
  • Les pays pauvres, dits « en voie de développement », ne sont que peu intégrés dans la mondialisation, si ce n’est à travers leur main-d’œuvre sous payée.

Les espaces maritimes : enjeux de la mondialisation

  • 80 % des marchandises transportées dans le monde le sont par voies navigables.
  • Les principales routes maritimes relient les plus grosses régions productrices et consommatrices du monde. Les canaux de Suez et de Panama ainsi que les détroits d’Ormuz et de Malacca sont devenus des points stratégiques planétaires.
  • La Triade, c’est-à-dire l’Union européenne, l’Amérique du Nord, l’Asie du Sud-Est, concentre les principaux flux de marchandises et donc les principales façades maritimes du monde.
  • Chaque pays côtier possède une zone économique exclusive (ZEE) qui est la partie maritime qui s’étend jusqu’à 370 kilomètres du pays côtier. Les eaux internationales sont en proie aux revendications de nombreux pays qui estiment y avoir un droit d’exploitation.
  • Pour des raisons de sécurité et de fluidité du commerce international, les marines de guerre américaine, russe et chinoise, naviguent autour des points sensibles maritimes.

Shanghai, une nouvelle ville-monde

  • 19 millions d’habitants, dont près de 7 millions de migrants chinois.
  • 1er rang pour le PIB/habitant de la Chine
  • 1er port mondial pour le vrac et 2e port mondial pour les conteneurs
  • 430 transnationales ont un siège à Shanghai et 40 000 sociétés étrangères y ont ouvert des bureaux.
  • 6e rang mondial pour sa place boursière.
  • Centre universitaire de rang mondial.
  • Centre touristique mondial avec plus de 4 millions de touristes étrangers par an.
  • Mais la réussite de la ville-monde chinoise a également des effets négatifs :
  • une ségrégation sociale accentuée ;
  • la pollution de l’air et de l’eau ;
  • les problèmes d’engorgement de la circulation sont de plus en plus aigus ;
  • des mouvements de populations et des revendications que le pouvoir autoritaire chinois contrôle difficilement.