Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.

Mutations économiques et sociales des sociétés

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Les secteurs économiques

  • On distingue trois secteurs d’activités :
  • le secteur primaire (matières premières) ;
  • le secteur secondaire (transformation et valorisation) ;
  • le secteur tertiaire (services).
  • Secteur primaire : rassemblant 85 % des Français avant la révolution industrielle, il n’en représente aujourd’hui plus que 3 %.
  • Secteur secondaire : on parle aujourd’hui de désindustrialisation de la France qu’expliquent en partie les chocs pétroliers, les délocalisations et les nouvelles techniques de production.
  • Secteur tertiaire : la France est une société postindustrielle, le secteur tertiaire est celui qui a connu la plus forte progression.
  • Le travail des femmes a également été l’objet de mutations importantes (développement du salariat féminin dans l’industrie et le tertiaire).

Évolution du travail

  • Le temps de travail a largement diminué depuis le milieu du XIXe siècle (passage aux 35 heures par semaine en 2000). Le temps des congés s’est allongé.
  • Les années 1970 ont vu l’apparition et l’augmentation d’un chômage de masse et de longue durée. Ce phénomène s’est accompagné du développement de l’usage de contrats de travail à durée déterminée, du travail temporaire, à mi-temps voire à quart temps.
  • Depuis les années 1980, on assiste à une recrudescence de la pauvreté : plus de 8 millions de personnes vivent désormais en dessous du seuil de pauvreté.
  • Les députés ont voté en 1988 la loi du RMI, le revenu minimum d’insertion, remplacé en 2009 par le RSA, le revenu de solidarité active.

Mutations démographiques

  • La France, depuis le milieu du XIXe siècle jusqu’en 1945, a connu des difficultés démographiques par rapport à ses voisins.
  • À partir de 1945, et jusqu’au milieu des années 1970, a lieu le baby-boom, une période de très forte croissance démographique, suivi d’un déclin jusqu’au début des années 2000.
  • Depuis la France a retrouvé une croissance d’environ 2 enfants par femme en âge de procréer et possède la meilleure démographie européenne. Cela reste insuffisant néanmoins pour assurer le renouvellement des générations.
  • Le chômage de masse et de longue durée, les crises économiques à répétition, l’espérance de vie qui s’allonge, se répercutent sur l’édifice social français. L’équilibre du système des retraites devient ainsi un problème majeur car sans croissance économique, les cotisations ont du mal à compenser les pensions des retraités qui seront de plus en plus nombreux avec le départ des baby-boomers à la retraite.