Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Comment nourrir une humanité en croissance ?

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Introduction :

La question de l’alimentation de tous les êtres humains est loin d’être réglée même si la production agricole ne cesse d’augmenter à l’échelle mondiale. Aujourd’hui, près de 800 millions d’individus souffrent encore de la faim et la forte croissance démographique laisse craindre une aggravation de cette situation.

Dans ce cours, nous allons nous intéresser aux ressources alimentaires et au défi qu’elles posent dans le contexte d’une très forte augmentation de la population.

Dans une première partie, nous verrons que l’accès aux ressources alimentaires est très inégal à travers le monde. Puis, nous nous intéresserons aux différents types de systèmes agricoles. Enfin, nous expliquerons quels sont les défis alimentaires majeurs pour demain.

Un accès inégal aux ressources alimentaires

Des hommes plus nombreux et mieux nourris

La production agricole mondiale a augmenté plus vite que la population : elle a été multipliée par 3 en 50 ans alors que la population, elle, a été multipliée par 2.

La nourriture n’a jamais été aussi abondante et la ration moyenne par habitant a augmenté.

Le nombre de personnes sous-alimentées a fortement baissé depuis une cinquantaine d’années : il a diminué de plus de moitié entre 1970 et 2015.

bannière definition

Définition

Sous-alimentation :

Situation dans laquelle se trouve une personne qui ne parvient pas à se procurer assez de nourriture pour satisfaire ses besoins énergétiques quotidiens.

Le recul de la sous-alimentation dans le monde entre 1990 et 2016 géographie cinquième

  • La sécurité alimentaire a donc progressé à l’échelle mondiale.
bannière definition

Définition

Sécurité alimentaire :

Situation dans laquelle se trouve une personne qui a accès en permanence à une alimentation suffisante.

Une répartition très inégale de la ressource alimentaire

La production agricole mondiale serait donc suffisante pour nourrir l’humanité. Pourtant, 800 millions d’êtres humains souffrent encore de la faim aujourd’hui.

Cela s’explique par l’inégale répartition des ressources alimentaires dans le monde : on produit beaucoup de nourriture mais tout le monde n’y a pas accès.

Alors que la sous-alimentation a été éradiquée dans les pays développés, la situation reste très préoccupante au Sud.

Dans certains PMA (les pays les moins avancés), le taux de personnes sous-alimentées atteint parfois un tiers de la population.

La sous-alimentation dans le monde géographie cinquième

Sur le continent africain, c’est en Afrique subsaharienne que la situation est la plus grave.

  • Plus d’un habitant sur quatre souffre de la faim.

La situation se dégrade en raison des conflits et des catastrophes naturelles qui détruisent les récoltes (séismes, sécheresses, inondations). Dans certaines régions, comme dans la corne de l’Afrique (Éthiopie, Somalie), les famines sévissent.

bannière definition

Définition

Famine :

Manque total de nourriture pouvant entraîner la mort.

Entre 2010 et 2012, plus de 250 000 Somaliens sont morts de faim.

La situation est également préoccupante dans certains pays asiatiques, car c’est en Asie que l’on dénombre le plus de personnes sous-alimentées.

Plus de 500 millions d’habitants y sont encore sous-alimentés, ce qui représente environ 10 % de la population asiatique.

La malnutrition progresse dans le monde

Au problème de la sous-nutrition s’ajoute celui de la suralimentation.

bannière attention

Attention

Il ne faut pas confondre malnutrition et sous-nutrition.

bannière definition

Définition

Malnutrition :

La malnutrition désigne tout à la fois la sous-nutrition (c’est-à-dire l’insuffisance alimentaire) et la suralimentation, qui se caractérise par une nourriture déséquilibrée et trop riche en graisse.

  • La sous-nutrition touche principalement les pays du Sud où les populations souffrent de carences (en fer ou en vitamines) car leur alimentation est souvent insuffisante et peu diversifiée.
  • La suralimentation, elle, touche les pays riches et les pays émergents, où l’obésité est en forte augmentation.
bannière definition

Définition

Obésité :

Excès de masse grasse entraînant des effets néfastes pour la santé.

  • Ce phénomène concerne plus de 600 millions de personnes à travers le monde.

Elle concerne les catégories sociales les plus pauvres des pays riches (États-Unis, Royaume-Uni, Allemagne…) et les populations les plus riches et les plus urbaines des pays pauvres ou émergents (Chine).

L’obésité dans le monde géographie cinquième

Les causes de l’obésité sont multiples. Elle est évidemment due à un régime alimentaire trop riche en graisse et en sucre, mais aussi, dans une certaine mesure, à nos modes de vie sédentaires (c’est-à-dire qu’on ne bouge pas assez). Enfin, dans certaines régions, elle peut être perçue comme un signe de réussite sociale.

Des systèmes agricoles variés

Pour nourrir l’humanité, il existe plusieurs types de systèmes agricoles. Le plus représenté est le système agricole productiviste.

L’agriculture productiviste

Aujourd’hui, la majorité de la production agricole et alimentaire est assurée par l’agriculture productiviste.

bannière definition

Définition

Agriculture productiviste :

Agriculture qui recherche une production maximale et des rendements élevés grâce à l’utilisation de machines et de produits industriels comme les engrais et les pesticides.

C’est ce type de système qui a permis de multiplier par trois la production agricole mondiale en 50 ans. Ce modèle s’est d’abord imposé en Europe et aux États-Unis, puis s’est diffusé dans les pays émergents comme le Brésil, la Chine, l’Inde et le Mexique. Pour l’évoquer, on parle aussi d’agriculture intensive.

Elle mobilise moins de main-d’œuvre et nécessite moins d’espace agricole que l’agriculture paysanne.

L’agriculture industrielle de céréales aux États-Unis L’agriculture industrielle de céréales aux États-Unis

L’élevage de poulets en intérieur L’élevage de poulets en intérieur

L’agriculture vivrière

Dans les pays du Sud, deux milliards d’habitants pratiquent une agriculture vivrière.

bannière definition

Définition

Agriculture vivrière :

Agriculture destinée à nourrir la famille des paysans et, parfois, les campagnes proches.

Ce type de système agricole permet tout juste aux paysans de subvenir à leurs besoins.

En effet, 80 % des 800 millions de personnes qui souffrent de la faim dans le monde sont des petits paysans qui pratiquent ce type d’agriculture.

Dans l’agriculture vivrière, le travail est essentiellement manuel. L’usage de machines et de produits industriels est rare.

bannière à retenir

À retenir

Les rendements sont faibles. Ce type d’agriculture demeure donc insuffisant pour assurer la sécurité alimentaire dans les pays où il est pratiqué.

  • Alors, entre un système agricole productiviste peu soucieux de l’environnement et une agriculture vivrière aux rendements insuffisants, quel modèle agricole doit-on privilégier pour relever les défis de demain ?

Les défis alimentaires d’ici 2050

Nourrir 9 millards d’êtres humains en 2050…

En 2050, nous serons entre 9 et 10 milliards d’habitants sur la Terre selon les prévisions de l’ONU.

Les besoins alimentaires vont donc fortement augmenter, notamment dans le Sud.

Ils vont même exploser en Afrique. La FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture) estime que les besoins alimentaires du continent africain seront multipliés par 4. En comparaison, ceux de l’Europe risquent, eux, de diminuer.

Les besoins alimentaires en 2050 (en %) géographie cinquième

La sécurité alimentaire de demain repose donc sur une production agricole élevée et une redistribution plus équitable. Elle devra aussi prendre en compte l’environnement.

…tout en préservant l’environnement…

L’agriculture intensive a atteint ses limites. En effet, elle a de lourdes conséquences sur l’environnement : déforestation, assèchement et appauvrissement des sols, pollution des eaux… L’irrigation excessive provoque, elle, un épuisement des ressources en eau.

Déforestation en Nouvelle-Zélande ©Martin Wegmann Déforestation en Nouvelle-Zélande ©Martin Wegmann

Il faut désormais que l’agriculture adopte des techniques plus durables pour nourrir les hommes sans mettre en danger les équilibres environnementaux, nécessaires à la survie de tous.

Parmi les solutions, on peut penser à l’agriculture biologique, c’est-à-dire une agriculture qui ne fait pas appel à des produits industriels. Les pays riches, déjà engagés dans cette transition, doivent aider les pays les plus pauvres à faire de même.

Terres consacrées à l’agriculture biologique dans le monde en 2013

On peut voir sur ce diagramme que l’Océanie et l’Europe accueillent près des deux tiers des terres consacrées à l’agriculture biologique dans le monde, alors que le continent Africain et l’Amérique du Nord ont les parts les plus réduites.

…et en assurant la qualité des ressources alimentaires

La qualité des aliments est également un enjeu primordial.

En effet, l’utilisation de pesticides et de certains engrais menace la santé publique. De plus, l’emploi de plus en plus fréquent d’OGM fait débat.

bannière definition

Définition

OGM :

Un OGM, ou organisme génétiquement modifié, est une plante, un animal ou même un virus ou une bactérie qui a été modifié par l’homme pour lui donner de nouvelles propriétés.

Cette technique scientifique permet de créer, par exemple, des plantes beaucoup plus résistantes aux maladies. Les productions de plantes (céréales principalement) génétiquement modifiées assurent donc de plus grands rendements aux agriculteurs. Mais cette utilisation d’OGM est très polémique. Certains estiment qu’elle ne serait pas bonne pour la santé.

bannière à retenir

À retenir

Quoi qu’il en soit, l’agriculture doit désormais être une agriculture propre, respectueuse de la santé des hommes et de l’environnement.

Conclusion :

Les ressources alimentaires sont inégalement réparties dans le monde. Alors que la production agricole mondiale est suffisante pour nourrir l’humanité, près de 800 millions d’individus souffrent encore de la faim. Ces sous-alimentés se trouvent principalement au Sud, notamment en Afrique et en Asie.

Le système agricole mondial est un des enjeux principaux du monde d’aujourd’hui. L’agriculture productiviste, sur laquelle il repose, présente des limites tant en termes de santé que de protection de l’environnement.

Le développement d’une agriculture durable, c’est-à-dire écologiquement saine, socialement équitable et économiquement viable, apporterait une réponse locale au problème mondial de l’alimentation.