Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Nouvelles formes d'expression de violence et de délinquance

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

0/2
0 / 10
Challenge tes acquis !
Remporte un max d’étoiles
et de school coins !
`

Violence et délinquance : analyse sociologique de leurs nouvelles formes d’expression

  • La violence et la délinquance sont inhérentes à une société fragilisée économiquement, politiquement et socialement.
  • Les chômeurs peuvent être considérés comme les victimes d’une forme de violence économique : ils subissent la mise à l’écart de la société de consommation et peinent à obtenir une reconnaissance sociale.
  • Le mariage pour tous est aussi le symbole de cette fracture sociale.
  • De même, les femmes sont victimes de violence lorsque la société se révèle incapable de garantir les droits des femmes et l’égalité des salaires.
  • Enfin, on peut mentionner les victimes du racisme.
  • Toutes ces victimes sont aujourd’hui le symbole d’un État qui faillit à unir ses citoyennes et citoyens autour d’un idéal commun.
  • Les grands groupes économiques sont les principaux responsables de la violence économique (délocalisations et dégradation progressive des conditions de travail).
  • L’État est considéré comme responsable des violences lorsqu’il n’agit pas pour lutter contre les discriminations.
  • En outre, certains anonymes profitent de la liberté laissée par Internet pour agresser verbalement des personnes en situation de fragilité psychologique et physique.
  • La saisie de la justice, ainsi que le fait d’alerter ses proches, restent les meilleurs moyens de lutter contre le cyberharcèlement.
  • La responsabilité de la violence et de la délinquance actuelles est à partager entre les institutions (grandes entreprises, États) et les individus (internautes anonymes, individus violents, etc.)

La manifestation des nouvelles formes de violence et de délinquance

  • La propagande des idées haineuses est un des moyens utilisés par celles et ceux qui veulent s’opposer frontalement à la société pour diffuser leur vision de la violence.
  • Des groupes politiques et groupuscules peuvent inciter à la violence contre des individus ou des groupes d’individus.
  • Pour ce faire, ils n’hésitent pas à sortir du cadre de la loi.
  • Le cadre institutionnel peut lui aussi être source de violence, voici deux exemples :
  • discrimination à l’embauche ;
  • inégalité salariale entre hommes et femmes.

Quelles solutions ?

  • La prévention (assurée notamment par l’école ou les associations) est la première arme pour aider les individus à se prémunir contre la violence.
  • Il appartient à chacun de s’assurer qu’il les informations nécessaires pour identifier les nouvelles formes de violences et de délinquances et lutter contre elles.
  • Personne ne doit rester isolé lorsqu’il ou elle fait face à une situation de danger potentiel.
  • Le cas le plus concret pour les adolescents reste celui du cyberharcèlement (pédophilie, déchaînement collectif etc.).
  • Bien souvent, la victime subit alors des graves séquelles :
  • troubles psychologiques ;
  • déscolarisation ;
  • voire même suicide.
  • Il est donc essentiel de rester attentif aux signaux de détresse émis par un individu en situation de fragilité.
  • La solidarité peut permettre à une victime de sortir de l’isolement pour ainsi faire entendre sa voix en réaction au harcèlement.
  • La loi se doit d’évoluer en fonction des nouvelles problématiques de la société pour apporter une réponse sans cesse adaptée.
  • La loi est un outil permettant de mettre à mal ces violences.